Les forums d'Ecrans

Annonce

Pour participer aux forums d'Ecrans.fr, il faut d'abord s'inscrire. Pour vous inscrire, cliquez ici.
Si vous possédez déjà un compte, cliquez ici.

#1 25-06-2012 11:37:57

Ecrans.fr
Administrateur
Inscription : 25-06-2007
Messages : 1 000

Facebook et le «temps de cerveau disponible»

Facebook et le «temps de cerveau disponible»

Peu à peu, Facebook détricote l?architecture d?un Internet libre, en créant un point de passage géant sur lequel beaucoup d?individus et de sociétés construisent leur rapport à Internet, et qu'il est très facile de contrôler, voire couper.

Lire l'article

Hors ligne

#2 25-06-2012 14:54:23

Sabbasth
Nouveau membre
Inscription : 25-06-2012
Messages : 2

Re : Facebook et le «temps de cerveau disponible»

Je ne sais pas comment réagir tellement j'ai vu de choses stupides dans cet article.

Le fond est correct : l'Internet dont chaque internaute est une pierre de l'édifice n'est pas du tout l'Internet centralisé -ou minitel géant- que des majors (de l'Internet) proposent. Et je ne parle pas que de Google, Facebook et Apple.

Mais proposer à vos lecteurs de ne plus utiliser un réseau social pour un autre c'est stupide, et ça ne représente pas du tout Internet.
Internet c'est un réseau construit par chacun, donc si on veut respecter ce principe il faudrait que chacun ait son blog, son site web, sa galerie photos, etc. et qu'il les héberge pour partager ce qu'il veut comme il veut et contrôle la diffusion de ses informations personnelles.

Comme toute pierre à l'édifice il y a un minimum de travail. Et attendre la bouche en coeur que la nourriture tombe -c.a.d. vouloir communiquer sur Internet sans prendre le temps de le comprendre-, ne marche dans aucun système communautaire et les majors actuels ne font que proposer ce que les gens ont demandé plutôt que de le faire.

La dérive n'est donc pas la faute des majors mais bien des utilisateurs. Il y a autour de nous plein de gens qui la contournent sans problème, personne n'interdit ça sur Internet.

P.S. : Critiquer le profiling "caché" quand on oblige les internautes à donner leur adresse email pour répondre aux articles, je trouve ça gonflé...ou stupide.

Dernière modification par Sabbasth (25-06-2012 14:55:45)

Hors ligne

#3 25-06-2012 15:23:34

Tsht
Habitué
Inscription : 27-04-2009
Messages : 741

Re : Facebook et le «temps de cerveau disponible»

Sabbasth a écrit :

Mais proposer à vos lecteurs de ne plus utiliser un réseau social pour un autre c'est stupide, et ça ne représente pas du tout Internet.
Internet c'est un réseau construit par chacun, donc si on veut respecter ce principe il faudrait que chacun ait son blog, son site web, sa galerie photos, etc. et qu'il les héberge pour partager ce qu'il veut comme il veut et contrôle la diffusion de ses informations personnelles.

Est-ce que vous vous êtes intéressé de plus près à Diaspora, avant de dire que "ne plus utiliser un réseau social pour un autre c'est stupide" ? Ça me semble pourtant être le but de ce réseau social : avoir son hébergement où on veut tout en utilisant un service pour les relier.

P.S. : Critiquer le profiling "caché" quand on oblige les internautes à donner leur adresse email pour répondre aux articles, je trouve ça gonflé...ou stupide.

C'est un moyen d'éviter certains problèmes, et on a contrôle sur le mail : rien n'empêche d'utiliser une adresse temporaire. Ce n'est tout de même pas la même chose...

L'article semble se chercher, mais il est loin de raconter que des conneries : il fait se poser des questions en cherchant quelques éléments de réponse et c'est déjà pas mal.

Hors ligne

#4 25-06-2012 17:13:56

bidoubidou
Nouveau membre
Inscription : 04-10-2011
Messages : 9

Re : Facebook et le «temps de cerveau disponible»

Internet n'est pas décentralisé, il est acentré.

Les mots ont un sens, et ils indiquent bien haut votre incompétence à traiter le sujet.

Hors ligne

#5 25-06-2012 17:54:18

Shlertuoku
Nouveau membre
Inscription : 25-06-2012
Messages : 9

Re : Facebook et le «temps de cerveau disponible»

Pour ma part j'ai trouvé cet article très intéressant, même s'il serait bon d’approfondir un peu plus.

bidoubidou a écrit :

Internet n'est pas décentralisé, il est acentré.

Les mots ont un sens, et ils indiquent bien haut votre incompétence à traiter le sujet.

Et alors? Parce que l'auteur utilise un mot plutôt qu'un autre, dont le sens est à peine différent, il n'est pas capable de traiter son sujet correctement?

Les mots ont un sens mais les idées aussi. Si la plupart des gens jugerait les autres en fonction de leurs idées et non de leur discours, le monde tournerait bien mieux.

Hors ligne

#6 25-06-2012 18:16:27

Wysi
Nouveau membre
Inscription : 25-10-2010
Messages : 5

Re : Facebook et le «temps de cerveau disponible»

Fort heureusement, il y a des addon pour tout : http://www.ghostery.com/

Hors ligne

#7 25-06-2012 18:22:03

bidoubidou
Nouveau membre
Inscription : 04-10-2011
Messages : 9

Re : Facebook et le «temps de cerveau disponible»

Une idée n'est rien si elle n'est pas exprimable.

La liberté existerait-elle seulement si le mot "liberté" n'existait pas ? Je vous renvois aux oeuvres de George Orwell si adaptées à la thématique de notre débat.

Internet c'est uniquement 2 choses :
- des câbles
- un protocole standardisé

Tout le reste, c'est en dehors du réseaux.

Le vrai pouvoir, ce sont les FAI qui le possède. Facebok, Google & Co pourront être aussi puissants qu'ils veulent, si les FAI restent neutre, je pourrais toujours échanger mes lettres d'amour avec une canadienne sans passer par eux.

Dernière modification par bidoubidou (25-06-2012 18:22:29)

Hors ligne

#8 25-06-2012 18:43:04

dr_surpriso
Habitué
Inscription : 14-04-2010
Messages : 1 422
Site Web

Re : Facebook et le «temps de cerveau disponible»

Ah les réseaux de cas sociaux...

Hors ligne

#9 25-06-2012 19:56:26

Sabbasth
Nouveau membre
Inscription : 25-06-2012
Messages : 2

Re : Facebook et le «temps de cerveau disponible»

Tsht a écrit :

Est-ce que vous vous êtes intéressé de plus près à Diaspora, avant de dire que "ne plus utiliser un réseau social pour un autre c'est stupide" ? Ça me semble pourtant être le but de ce réseau social : avoir son hébergement où on veut tout en utilisant un service pour les relier.

Effectivement j'ai été trop orgueilleux pour aller voir et j'avais tort. Diaspora va dans le sens de l'Internet et est construit comme tel. Mea Culpa.

Tsht a écrit :

C'est un moyen d'éviter certains problèmes, et on a contrôle sur le mail : rien n'empêche d'utiliser une adresse temporaire. Ce n'est tout de même pas la même chose...

Il y a d'autres moyens, et plus efficaces. Tous les sites ne demandent pas un email pour répondre et ils ne se font pas spammer pour autant.
Une information personnelle le reste quelque soit la manière de le demander. En donnant mon email j'accepte de ne plus la maîtriser.
La changer dans mon "profil" ne veut pas dire qu'elle n'est plus stockée. De plus si la base de donnée d'un site web se fait cracker par des pirates, alors, changement possible ou pas j'ai perdu la maitrise de mon information personnelle que je l'ai voulu ou non.
Bref, revenons-en au sujet.

Tsht a écrit :

L'article semble se chercher, mais il est loin de raconter que des conneries : il fait se poser des questions en cherchant quelques éléments de réponse et c'est déjà pas mal.

Le problème est la vision qui est donnée,on dirait que les majors sont les méchants, alors qu'en fait ce sont les utilisateurs qui sont les idiots.
C'est très différent, les majors n'ont pas poussée les utilisateurs. Il n'y a aucune loi qui oblige d'utiliser Facebook ou de remplir son "profil", ou encore mettre ses photos. Ce sont bien les utilisateurs qui ont choisi de le faire en "toute connaissance de cause".
Le problème étant qu'ils ont voulu "conduire la voiture sans lire le manuel".

Le paragraphe parlant du bouton "j'aime" (qu'on peut généralisé à "+1" de google et tous les autres) est une énormité en soi.
Il est aussi incorrect de dire qu'on est pisté avec ce bouton si on est pas connecté à Facebook, que Facebook de dire que le bouton j'aime ne fait que ajouter un "j'aime" sur son profil.
Car si on est pas connecté à Facebook (attention j'utilise bien le terme "connecté" au sens de la session web !) les statistiques apportées par ce bouton sont anonymes et indépendantes.
Ça veut dire que Facebook sait qu'une personne est allée sur cette page à un moment donné, mais elle ne sait pas qui c'est, ni ce qu'elle a fait avant ou après. Alors que si on est connecté c'est facilement faisable.
Comme "bidoubidou" le disait dans sa réponse, les mots sont très importants et le contexte tout autant.


Quand on se cherche on le dit, dans cet article pour moi la conclusion est définitive.
Pour ramener çà a des notions plus courantes j'ai l'impression que cet article a été écrit seulement après avoir écouté "la gauche" critiquer "la droite", sans droit de réponse pour la droite, n'y d'analyste politique consulté.

Hors ligne

#10 25-06-2012 21:36:18

Egmorn
Habitué
Inscription : 04-07-2007
Messages : 2 946

Re : Facebook et le «temps de cerveau disponible»

Ça veut dire que Facebook sait qu'une personne est allée sur cette page à un moment donné, mais elle ne sait pas qui c'est, ni ce qu'elle a fait avant ou après. Alors que si on est connecté c'est facilement faisable.
Comme "bidoubidou" le disait dans sa réponse, les mots sont très importants et le contexte tout autant.

Pas tout a fait. Facebook a accès à l'IP. Et cette IP pour peu que tu te connecte à posteriori avec la même ou que tu t'inscrivent après avec cet IP permet de t'identifier. Cela rejoins le débat soulevé il y'a quelques mois sur les "profil fantome": Facebook te suit et te fiche même si tu n'es pas inscrit. C'est juste qu'il a moins d'information sur toi.

Hors ligne

#11 25-06-2012 23:04:25

bidoubidou
Nouveau membre
Inscription : 04-10-2011
Messages : 9

Re : Facebook et le «temps de cerveau disponible»

Le post de Sabbasth est intéressant.

Pour compléter, concernant les boutons "j'aime" de Facebook, ils permettent effectivement de récupérer énormément d'information sur les visiteurs de la page. De l'IP à l'user-agent, en passant par la vérification de présence d'un cookie. Bye bye l'anonymat.
Cela dit, la grande différence avec Google, qui en plus des boutons "+1", jouit de toutes les stats complètes des sites webs qui utilisent Google Analytics (soit 85% du marché aux dernières nouvelles), c'est la capacité à exploiter toutes ces données.
Si Google a bien révolutionné l'information en réseaux, ce n'est pas pour la recherche web, mais bien pour le data mining ... avec pour conséquence un beau moteur de recherche plutôt fiable, mais surtout une compréhension accrut (et quasiement automatisé) du comportement des utilisateurs.
Facebook a encore beaucoup de chemin à faire de ce coté. Ils ont des téra-tonnes de données, mais ils n'arrivent pas correctement à les exploiter (et à les transformer en chiffre d'affaires). Il n'y a aucun doute sur la destination des 100 milliards $ récupérés lors de l'introduction en bourse...

Mais comme l'a bien dit Sabbasth, ce ne sont ni Google ni Facebook qui sont responsables de cette situation, mais bien l'utilisateur lui-même qui cautionne ces pratiques et fait en sorte de les faire perdurer.

Pour faire le lien avec le bouton "J'aime" de Facebook. Le tracking dépend entièrement de l'utilisateur. Tout ce passe par du javascript exécuté sur la machine de l'utilisateur. Vous avez le contrôle de votre machine, vous avez donc le contrôle des scripts qui y sont exécutés ... encore faut-il s'y intéresser.

Et pour en finir avec les comparaisons foireuse :
INTERNET N'EST PAS UNE AUTOROUTE.

Imaginer qu'Internet c'est une grande dorsale qui fait le lien avec tous les petits réseaux qui viennent s'y rattacher, c'est faux et archi-faux. C'est une vision totalement incorrecte.

Si vous voulez faire une comparaison, Internet, c'est La Poste. Ca transporte des paquets à différents endroits le plus vite possible (et si possible sans les ouvrir). Si une route est barrée, le paquet en prend une autre.

Dernière modification par bidoubidou (25-06-2012 23:13:17)

Hors ligne

#12 26-06-2012 04:05:31

Yean3d
Habitué
Inscription : 10-12-2009
Messages : 232

Re : Facebook et le «temps de cerveau disponible»

Sabbasth a écrit :

Il est aussi incorrect de dire qu'on est pisté avec ce bouton si on est pas connecté à Facebook, que Facebook de dire que le bouton j'aime ne fait que ajouter un "j'aime" sur son profil.
Car si on est pas connecté à Facebook (attention j'utilise bien le terme "connecté" au sens de la session web !) les statistiques apportées par ce bouton sont anonymes et indépendantes.
Ça veut dire que Facebook sait qu'une personne est allée sur cette page à un moment donné, mais elle ne sait pas qui c'est, ni ce qu'elle a fait avant ou après. Alors que si on est connecté c'est facilement faisable.

En lisant les explications de Arturo Bejar, directeur technique de Facebook, j'ai l'impression que le tracking "non connecté est un peu plus intrusif que ça :
http://www.usatoday.com/tech/news/story … 51225112/1

Le schéma parle d'un numéro unique de cookie qui identifie le browser, et contient la liste des URL visitées : Facebook a donc accès à l'historique de navigation de l'utilisateur (uniquement les pages contenant un bouton Facebook), même si ce n'est pas relié à un compte.

Hors ligne

#13 26-06-2012 10:30:51

Shlertuoku
Nouveau membre
Inscription : 25-06-2012
Messages : 9

Re : Facebook et le «temps de cerveau disponible»

bidoubidou a écrit :

Une idée n'est rien si elle n'est pas exprimable.

La liberté existerait-elle seulement si le mot "liberté" n'existait pas ? Je vous renvois aux œuvres de George Orwell si adaptées à la thématique de notre débat

Selon moi, à chaud, oui la liberté existerait sans être exprimable. On n'en aurait pas conscience mais ce n'est pas parce qu'on ne connait pas une chose qu'elle n'existe pas. Mais bon, on s'éloigne un peu trop du sujet de départ.


Sabbasth a écrit :

C'est très différent, les majors n'ont pas poussée les utilisateurs. Il n'y a aucune loi qui oblige d'utiliser Facebook ou de remplir son "profil", ou encore mettre ses photos. Ce sont bien les utilisateurs qui ont choisi de le faire en "toute connaissance de cause".
Le problème étant qu'ils ont voulu "conduire la voiture sans lire le manuel".

Ce n'est pas faux, ces réseaux ont le pouvoir que l'on veut bien leur accorder. Mais le problèmes c'est qu'ils en profitent et, par exemple, ils font passer un outil de pistage efficace pour un gadget inutile (cf bouton "j'aime").

Et au risque de faire une comparaison foireuse: est-ce parce qu' un certain parti extrémiste a été élu  démocratiquement en Allemagne dans les années 30 que tous les électeurs Allemands sont responsables des massacres qui y ont fait suite? Et surtout: est-ce que ce même parti est donc innocent?(Oui je sais, c'est un peu extrême comme comparaison mais dans le principe ça colle plutôt bien)

Hors ligne

#14 26-06-2012 11:44:46

Camille G.
Administrateur
Inscription : 17-03-2008
Messages : 1 303

Re : Facebook et le «temps de cerveau disponible»

Godwin_point.JPG

Hors ligne

#15 26-06-2012 11:59:06

gégé
Habitué
Inscription : 02-11-2007
Messages : 1 970

Re : Facebook et le «temps de cerveau disponible»

C'est bien gentil mais comment je fais pour découper mon écran ? #SteevyBoulay

Hors ligne

#16 26-06-2012 13:58:19

xumi
Habitué
Inscription : 18-03-2008
Messages : 72
Site Web

Re : Facebook et le «temps de cerveau disponible»

C'est un sujet intéressant, complet et complexe, et du coup c'est la fête a celui qui pisse le plus loin ? A celui qui dit le mot le plus mieux qu'il est le plus clair ?

Le but est de partager l'information ici, d'avertir, de faire comprendre à la masse qui (est) consomme(ée par) Facebook qu'elle n'a pas un impact neutre sur le réseau. Qu'elle change activement la face d'internet par sa simple présence sur un site qui transforme ce que nous connaissons du web.

C'est un article qu'il faut partager, parce qu'il est clair et éclairant sur les enjeux de la centralisation d'un web décentralisé/acentré/indépendant/neutre/truite pour la plupart des gens.

Prendre les gens de haut parce que vous connaissez le sujet ne fera pas avancer vos idées et n'aidera pas l'internet que nous aimons à survivre.

Réagissez !

Hors ligne

#17 28-06-2012 10:27:54

PMB
Nouveau membre
Inscription : 13-12-2010
Messages : 5

Re : Facebook et le «temps de cerveau disponible»

J'ai fermé mon comte Facebook. Mr FB est trop intrusif, ne s'adresse à moi qu'en anglais.

Et, à la différence des blogs, des sites de médias et des sites participatifs, ne m'apporte rien.

Sa plus grande réussite est de faire croire à ses utilisateurs qu'il leur est indispensable.

Hors ligne

#18 28-06-2012 11:07:28

Yean3d
Habitué
Inscription : 10-12-2009
Messages : 232

Re : Facebook et le «temps de cerveau disponible»

FB n'est pas indispensable, mais simplement utile.
Comme tous les outils, il n'est cependant utile que si l'on s'en sert.

Par contre je ne comprends pas bien les personnes comme PMB qui semble très fières d'avoir fermé leur compte. Quel est le changement fondamental quand on passe d'un compte inactif à un compte fermé ?

Hors ligne

#19 28-06-2012 17:20:30

PMB
Nouveau membre
Inscription : 13-12-2010
Messages : 5

Re : Facebook et le «temps de cerveau disponible»

Yean3d : pas fier, mais content. Le changement, c'est que je ne reçois plus de relance pour aller sur un nouveau profil et être invariablement déçu, ou pour que FB me rappelle de penser à l'anniversaire de ma sœur (ne riez pas, c'est arrivé), de quoi je me mêle.

Je précise que je ne suis pas anti-internet : je poste régulièrement sur une dizaine de blogues et de sites participatifs. Pas plus tard qu'hier, j'ai fait visiter ma ville à un de mes contacts sur @SI, venu de l'autre bout de la France.

Dernière modification par PMB (28-06-2012 17:22:37)

Hors ligne

#20 28-06-2012 17:55:11

dr_surpriso
Habitué
Inscription : 14-04-2010
Messages : 1 422
Site Web

Re : Facebook et le «temps de cerveau disponible»

Yean3d a écrit :

Quel est le changement fondamental quand on passe d'un compte inactif à un compte fermé ?

L'ancien utilisateur pense avoir totalement effacé ses traces sur FB. Il respire mieux. Sauf que ses données sont conservées dans leurs serveurs pour une période de 99 ans et sont libres d'être plus ou moins utilisées/vendues/échangées. Et c'est légal. smile

Hors ligne

Pied de page des forums