Les forums d'Ecrans

Annonce

Pour participer aux forums d'Ecrans.fr, il faut d'abord s'inscrire. Pour vous inscrire, cliquez ici.
Si vous possédez déjà un compte, cliquez ici.

#1 18-12-2020 15:31:25

Erwan
Administrateur
Inscription : 11-04-2007
Messages : 1 299

Silence on joue ! Spécial «Cyberpunk 2077»

Cette semaine, ça y est, on a pu arpenter en long, en large et en travers, les rues de Night City, la ville où prend place la superproduction de CD Projekt Red tant attendue. Difficile d’aborder Cyberpunk 2077 comme les autres jeux, d’une part pour sa démesure et de l’autre à cause de l’attente fébrile qu’il a réussi à générer chez les joueurs. Mais une fois dans le jeu, il faut se rendre à l’évidence, au-delà des bugs techniques et des versions sacrifiées pour les consoles de la génération précédente, les sensations sont incroyables. Suffisamment pour oublier une vision très viriliste du futur qui se vautre dans tous les clichés du genre ? Pas sûr…

https://next.liberation.fr/culture/2020 … 77_1809010


Twitter : @erwancario / @ecrans - Gamertag Xbox Live/PSN : Nawre

Hors ligne

#2 20-12-2020 02:48:24

MonsieurPowPow
Nouveau membre
Lieu : Montréal, Qc
Inscription : 15-10-2019
Messages : 6

Re : Silence on joue ! Spécial «Cyberpunk 2077»

Votre conversation sur le machisme over 9000 de Cyberpunk 2077, m'a rappelé une conversation sur ... The Witcher ! À l'époque, j'exprimais un certain malaise concernant le comportement du compère Geralt avec les femmes, un ami m'avait répondu « Certes, certes, mais c'est dans la diégèse de l’œuvre de Sapkowski !» et d'ajouter « Bien sûr, en 2016, l'univers a une odeur moribonde de misogynie, mais il ne faut pas oublier que le premier livre a été publié en 1986 ! ». Ensuite, une discussion/débat sur la nécessité de coller à l’œuvre originale, qu'est-ce que le sexisme des livres apporte aux jeux ? Est-il vraiment nécessaire ? Puis, c'est suivi la question de l'ambiance boys club de l'industrie vidéoludique... Oh, sans oublier le «mais au moins, les personnages féminins sont intéressants».  Bref, un ctrl-c et ctrl-v de votre conversation, simplement remplacer «cyberkeupon» par «Ze Witcher» et vous avez le portrait d'ensemble. En somme, les deux seules et uniques séries de CD Projekt partagent un certain goût pour la femme objet... Pur hasard ?! Je ne crois pas...

Dernière modification par MonsieurPowPow (21-12-2020 19:58:53)

Hors ligne

#3 20-12-2020 20:06:21

forcetranquille99
Membre
Inscription : 11-07-2020
Messages : 36

Re : Silence on joue ! Spécial «Cyberpunk 2077»

Superbe émission comme d'hab. A vous écouter, j'ai l'impression que CD Project Red n'assume pas leurs choix sur de nombreux domaines. Ne pas assumer le fait qu'ils ont baclé les versions consoles old gen. C'est tout de même scandaleux de sortir un jeu avec autant de bugs, de crashes des graphismes contestables alors qu'ils savent très bien que sur les 8 millions de précommandes, au moins 40% étaient destinées aux consoles. Ne pas assumer l'omniprésence des godes dans le jeu. S'ils en ont mis partout, c'est bien qu'il y avait une raison. Pourquoi les retirer avec un patch ?
Ayant une PS5 et pas de PC, je pense que je vais attendre un long moment avant de me le procurer. Je ne sais pas comment Erwan et Jéremie parviennent à jouer à un jeu qui crash pratiquement une fois par heure. Pour moi c'est rédhibitoire.

Hors ligne

#4 20-12-2020 21:54:09

Jeremisrael
Modérateur
Lieu : Tel-Aviv
Inscription : 12-01-2010
Messages : 2 517
Site Web

Re : Silence on joue ! Spécial «Cyberpunk 2077»

forcetranquille99 a écrit :

Je ne sais pas comment Erwan et Jéremie parviennent à jouer à un jeu qui crash pratiquement une fois par heure. Pour moi c'est rédhibitoire.

Bah, tout n'est pas qu'équilibre avantages vs inconvénients - c'est comme les glaces au chocolat, les chiens ou le mariage, on ferait plus rien.
La vie est elle-meme pleine de bugs, alors si en plus on se met a chasser les raisons de ne pas faire...

Hors ligne

#5 21-12-2020 10:38:08

Cytoplasm
Habitué
Inscription : 05-12-2009
Messages : 763

Re : Silence on joue ! Spécial «Cyberpunk 2077»

Rien à voir, car dans le cas de Cyberpunk il suffit d'attendre quelques mois voire années pour y jouer sans les bugs, avec un meilleur framerate, et avoir ainsi une bien meilleure experience que celle qu'ont actuellement les impatients.
En attendant, il y a plein d'autres jeux - en particulier ceux sortis il y a plus de 6 mois ;-P

Dernière modification par Cytoplasm (21-12-2020 10:40:25)

Hors ligne

#6 21-12-2020 12:46:38

ruterapie
Nouveau membre
Inscription : 21-12-2020
Messages : 5

Re : Silence on joue ! Spécial «Cyberpunk 2077»

Ne peut-on pas considérer Cyberpunk comme le premier open world du studio ? Dans Witcher 3 l’open world se résumait à gérer de la foret avec quelques buissons. CD Projekt a peut-être vu trop gros ! Rockstar travaille le sujet depuis 20 ans, ça me semble difficile, même avec de gros moyens, d’arriver à leur niveau sur tous les points.

Dernière modification par ruterapie (21-12-2020 12:47:30)

Hors ligne

#7 21-12-2020 16:23:05

Minostel
Habitué
Inscription : 29-10-2010
Messages : 82

Re : Silence on joue ! Spécial «Cyberpunk 2077»

Je suis en train d'écouter l'émission. Il y a une question qui me turlupine, et je vous la pose, du coup :

Le PC de compète fourni par CD projekt, il a été prêté ou donné ? smile
- Si c'est donné, on est d'accord qu'on est dans la tentative de corruption du journaliste ?
- Si c'est prêté, avez-vous eu la tentation de faire tourner le jeu sur une machine moins puissante ? J'imagine que vu les délais (2 jours et demi pour rendre le papier) ce n'était pas possible.

@ruterapie
Moi aussi considérer Witcher 3 comme un open word me surprend. Les maps sont assez grandes mais rien de commun avec un open world, même plus ancien, comme L.A. Noire.

Hors ligne

#8 21-12-2020 17:02:46

Julie
Nouveau membre
Inscription : 22-10-2020
Messages : 8
Site Web

Re : Silence on joue ! Spécial «Cyberpunk 2077»

Je me permets de répondre à la place de Marius, mais l'ordinateur lui a été prêté – ce qui est déjà complètement dingue en soi. Pour le reste, je ne peux pas me prononcer à sa place big_smile (mais en tout cas il a tourné sur une config PC beaucoup moins puissante de mon côté)

Dernière modification par Julie (21-12-2020 17:03:30)

Hors ligne

#9 21-12-2020 20:47:30

forcetranquille99
Membre
Inscription : 11-07-2020
Messages : 36

Re : Silence on joue ! Spécial «Cyberpunk 2077»

Cette histoire de PC (et pas un petit PC) prêté par CD Project Red m'a interloqué. Marius demande une clé de la version console, en gros un truc simple. Les mecs lui ramènent une clé PC et le PC. Minostel a parlé de corruption, je n'irai pas jusqu'à là mais quand même. Ce n'est pas un process habituel.

Hors ligne

#10 21-12-2020 22:11:21

Kirby
Habitué
Inscription : 11-06-2009
Messages : 171

Re : Silence on joue ! Spécial «Cyberpunk 2077»

Jeremisrael a écrit :
forcetranquille99 a écrit :

Je ne sais pas comment Erwan et Jéremie parviennent à jouer à un jeu qui crash pratiquement une fois par heure. Pour moi c'est rédhibitoire.

Bah, tout n'est pas qu'équilibre avantages vs inconvénients - c'est comme les glaces au chocolat, les chiens ou le mariage, on ferait plus rien.
La vie est elle-meme pleine de bugs, alors si en plus on se met a chasser les raisons de ne pas faire...


Moui, loin de moi l'idée de juger tes choix, m'enfin ça me parait pas aberrant d'estimer qu'elle est pétée, la balance là. On parle pas vraiment de chasser la petite bête ou de voir le verre à moitié vide. Là le verre il t'explose à la gueule à chaque gorgée.

Hors ligne

#11 21-12-2020 22:16:04

Kirby
Habitué
Inscription : 11-06-2009
Messages : 171

Re : Silence on joue ! Spécial «Cyberpunk 2077»

Bon du coup, pour moi qui n'en ai pas grand chose à faire de Cyberpunk (mais qui prend un plaisir non dissimulé à siroter le drama en cours), je me demande comment on peut parler de ce jeu.

En parlant de ses conditions de productions? De sa sortie un brin chahutée? Des pratiques commerciales de CDPR qu'on qualifiera gentiment de "limite" (ou alors de complètement malhonnête)? Des réactions hyperpolarisées des joueurs et joueuses? Comment on fait le tri entre ce qui relève de bug de finition et de systèmes de jeux mal branlés?
Quel espace reste-il pour parler du jeu lui même, avec ses qualités et ses défauts, et peut-on, voir doit-on seulement, faire abstraction de tout ce qui précède?

Vous avez 2h.

Hors ligne

#12 21-12-2020 22:28:46

Red
Modérateur
Lieu : Paris
Inscription : 21-03-2008
Messages : 5 900
Site Web

Re : Silence on joue ! Spécial «Cyberpunk 2077»

Minostel a juste évoqué une corruption si le PC était un don, ce qui n'était a priori pas le cas. Dans le cas présent c'était une manière de garantir l'éditeur que les journalistes ne jouaient qu'à la meilleure version possible du jeu, raison pour laquelle ces derniers ont alerté leur audience dès qu'ils ont eu le droit de le faire.

Hors ligne

#13 22-12-2020 05:52:17

jenesuispasunrobot
Habitué
Lieu : BCN
Inscription : 23-04-2013
Messages : 2 622
Site Web

Re : Silence on joue ! Spécial «Cyberpunk 2077»

Faut-il dire à Patrick que les 7 premières saisons de Columbo sont sur Amazon Prime?

Sinon il faut dire à Julie Le Baron tout le bien qu'on pense d'elle. Des critiques avisées et argumentées, un bel enthousiasme, des reco de fin de podcast qui vous ferait délaisser le jv, quel talent! Que Puyo l'enrôle pour gk!

Merci pour cet épisode, un de mes préférés de SOJ. Merci pour expliquer les conditions de test disparates. C'est fou cette histoire de pc de compet (quelle config?) envoyé aux testeurs, y a t'il des précédents?

On voit bcp de clips des bugs de ce jeu, mais sans savoir sur quelle machine il tourne, ça donne une répu de canard boiteux à ce jeu. Ils n'auraient du sortir que les versions windows pc et XSeX. Etonnant de voir la version PS5 bcp plus buggée que la Xbox (début d'une tendance?) et Sony qui retire la version digitale de son store, j'imagine pas la pression sur les devs pour ces vacances(?) de Noël...

Au delà des bugs, et c pourquoi cet épisode est excellent, vous avez mis le doigt sur les défauts les plus génants de ce jeu.
Qq mécaniques de jeu apparemment pas emballantes, mal ficelées, quel gachis pour un jeu de cette ampleur!
Et ces persos féminins dessinés pour des adulescents qui sont, et oui, représentatifs d'un management toxique. Voici le lien entre contenant et contenu qui doit être mis en avant sur ce jeu qui en font la déception de cette 'belle' année que l'on a hâte de refermer.

Dernière modification par jenesuispasunrobot (22-12-2020 06:01:06)


#psn : avatar2_0
#clash royale : robot

Hors ligne

#14 22-12-2020 06:21:21

Jeremisrael
Modérateur
Lieu : Tel-Aviv
Inscription : 12-01-2010
Messages : 2 517
Site Web

Re : Silence on joue ! Spécial «Cyberpunk 2077»

Ce jeu est fou. Hier j'ai fait une session de 3h qui a démarrée en ouvrant une porte de garage qui m'avait apparue anormalement agencée... ca a enchainé sur une jeu de piste et d'autres découvertes surprenantes.

Un vrai RPG (quand il est joué en solo) c'est une plateforme qui nous permet de nous "faire des films", c'est a dire qu'on utilise les degrés de liberté offerts par le jeu pour SE raconter une histoire, et la vivre via un pont fait entre notre propre imagination et les éléments de décors proposés par le jeu.
Un peu comme quand RDR2 ou beaucoup d'actions n'étaient pas associées aux XPs, mais juste au plaisir qu'on prenait a les faire. Je vis moi Cyberpunk comme un véritable RPG, quand on part au hasard dans ce monde, il y a une infinité de petites choses a découvrir qui ne sont pas simplement des groupes d'ennemis ou des quêtes formelles.
On est récompensé de sa curiosite de milles manières, par des items incongrus, des mini-scénarios ou simplement par un sourire quand on comprend une référence ou tombe par hasard une phrase sympathique. Oui, le jeu est souvent inconsistant mais il est très très riche quand on veut bien s'y perdre.

Pour apporter ma contradiction habituelle, j'ai pas fait de build Netrunner mais l'infiltration ne part pas en gunfight quand tu commences a bien maitriser les quelques augmentations qui le permettent. Tu finis pas du tout avec l'abre complet et tout a fond, c'est aussi la marque des grands jeux.
La seule chose qui frustre c'est qu'il n'y a pas de "compensation" au manque de loot quand tu infiltres, et donc il m'arrive souvent de débarquer a la voiture belier pour m'assurer une rentabilité maximum.

Quand au craft - Je me suis fabriqué un fusil de Snipe légendaire a tête chercheuse qui fait 80% de headshots critiques jusqu'a 60,000 de dégâts. C'est complément pété, mais j'ai du démonter des items uniques pour ça, c'est un creve-coeur smile
Le crafting est lui-aussi assez interessant quand on commence a le maitriser on arrive a faire du loot sélectif et a trouver des "raccourcis" pour ne pas avoir a farmer.
Cette liberté laissée de constamment comprendre comment faire pour "arnaquer" l'économie de base fait partie intégrante de la mécanique de Cyberpunk et apporte énormément de plaisir a chaque fois qu'on on y arrive, on se sent super malin!

Enfin y'a encore beaucoup a en dire, de ce jeu, et je trouve que les chroniqueurs sont passes a cote de choses que je considère moi comme essentielles pour l'apprécier a sa juste valeur.

Hors ligne

#15 22-12-2020 08:31:52

Blastm
Nouveau membre
Inscription : 07-03-2017
Messages : 5

Re : Silence on joue ! Spécial «Cyberpunk 2077»

MonsieurPowPow a écrit :

Votre conversation sur le machisme over 9000 de Cyberpunk 2077, m'a rappelé une conversation sur ... The Witcher ! À l'époque, j'exprimais un certain malaise concernant le comportement du compère Geralt avec les femmes, un ami m'avait répondu « Certes, certes, mais c'est dans la diégèse de l’œuvre de Sapkowski !» et d'ajouter « Bien sûr, en 2016, l'univers a une odeur moribonde de misogynie, mais il ne faut pas oublier que le premier livre a été publié en 1986 ! ». Ensuite, une discussion/débat sur la nécessité de coller à l’œuvre originale, qu'est-ce que le sexisme des livres apporte aux jeux ? Est-il vraiment nécessaire ? Puis, c'est suivi la question de l'ambiance boys club de l'industrie vidéoludique... Oh, sans oublier le «mais au moins, les personnages féminins sont intéressants».  Bref, un ctrl-c et ctrl-v de votre conversation, simplement remplacer «cyberkeupon» par «Ze Witcher» et vous avez le portrait d'ensemble. En somme, les deux seules et uniques séries de CD Projekt partagent un certain goût pour la femme objet... Pur hasard ?! Je ne crois pas...

Ce qui m'embête dans cette affirmation ferme et définitive que cyberpunk est sans discussion sexiste; c'est qu'il y a quand même des éléments dissonants qui flattent pas vraiment mon égo de mâle lambda quand j'y joue, quand même.

Ok, y a des pubs avec des bouts de seins partout, les intérêts amoureux féminins de V sont sexy.. Certes. Mais en même temps j'ai beau chercher, quel jeu te donne des "romances" qui ont perdu la loterie génétique?
D'ailleurs les intérêt amoureux hommes sont pas moins bien lotis. On peut parler de river, le flic rebelle incroyablement taillé en V dans son petit pantalon de cuir moulant...

Et a côté de ca, effectivement ce sont des personnages feminins forts, comme a pu l'être yennefer (qui rappelons-le friendzone Gueralt au bout du compte, mais c'est un peut hors sujet)
On croise également des personnages comme Claire (mécano, salopette, rondouillarde) et misty (qui pourrais être une cliente du naturalia en bas de chez moi) toutes les deux avec zéro sexualisation...

Mais le truc, c'est que si l'on veux vraiment faire plaisir à sa clientèle masculine, pourquoi lui renvoyer systématiquement une image déplorable de lui même?
Night city, c'est une ville remplis de technophiles. Mais solitaires, frustrés et plein d'insécurités.
Pas un homme qui n'est pas complexé par la taille de son penis, pas un qui crois qu'il arrivera a quelque chose sans augmentation ou sans produits...
D'ailleurs les pubs qui semblent être flatteuses pour un public masculin représentent en fait toujours le client à qui est destiné le dit produit comme moche, sale, chauve et bedonnant.
et on en reviens aux intérêts amoureux, et notamment le moment ou on arrive à ses fins avec Panam. Sans trop spoiler, là encore il y a un intermédiaire technique, comme si on disais au joueur qu'il n'aurait pas pu faire aussi bien sans aide...

Bref, ca me gênerais pas de traiter cyberpunk de 100% sexiste si cdprojekt avait pas l'air de me dire en sous texte, ok, on te donne du cul et des nichons, ils sont là. Mais si ca te fait plaisir, est-ce que tu as conscience d'être traité par notre corpo comme tous les gros pervers à la masculinité contrariée de notre ville?

Dernière modification par Blastm (22-12-2020 08:35:33)

Hors ligne

#16 22-12-2020 10:05:56

Tatou
Nouveau membre
Inscription : 22-12-2020
Messages : 4

Re : Silence on joue ! Spécial «Cyberpunk 2077»

J'ai passé une bonne quarantaine d'heures dessus, et dépassé la trentaine, avec des gosses, c'est un peu un exploit personnel !

Je joue sur Series X, et c'est depuis Zelda BOTW le seul jeu qui me donne envie de me lever plus tôt le matin pour me faire une partie, et je pense que ça en dit long.

Pas mal d'inexactitude dans vos dires, sur les choix notamment (qui peuvent changer le déroulement du tout au tout), et un parti-pris assez négatif sur les missions secondaires, alors que vous parlez en fait des jobs et non des missions. Ce n'est pas très grave en soi, mais je voulais apporter une précision.

Mais vous êtes passés totalement à côté du piratage. Misez dessus est vous serez un dieu vivant permettant de One Shot tous les personnages du jeu (boss compris), et même une petite milice sans bouger de son abris. Et quand devient une sorte de net-runner, il ne faut pas se tromper ! Au moindre gunfight on se fait massacrer sans même savoir d'où provient la menace.

D'accord avec l'hyper-sexualisation, mais je ne vois pas trop pourquoi on devrait fournir un message avec. C'est un constat de ce que va être la société, rien qu'à voir Instagram, facebook, onlyfans et toutes ces conneries, on y va tout droit, et en roues libres. Sachant qu'un univers CyberPunk est un miroir déformant, vous faites un procès à quelque chose qui n'en a pas besoin en fait. Ce sont les 3 scènes de cul qui dérangent ? A mon sens, il suffit de faire un tour n'importe où sur le net pour être abreuvé d'images sexuelles d'une façon bien pire.

C'est un Jeu de Rôle, dans lequel on joue un Mercenaire bad-ass dans une ville CyberPunk, je ne vois pas trop ce qui vous étonne. Le message est clair : c'est l'image que la société du futur nous renvoie si on ne se bouge pas le cul. Mais comme ça n'a pas l'air de déranger grand monde...

Les jeux-vidéo qui présentent un réel propos se comptent sur les doigts d'une main (et ils sont encore plus rares ces 20 dernières années), l'intérêt de CP2077 c'est que tu y joues comme tu veux. C'est un jeu simple, facile à prendre en mains, mais qui est en fait très profond si on veut bien s'en donner la peine, et ça c'est dommage de n'effleurer que la surface. On est par exemple très loin d'un TLOU2 (jeu de l'année je le rappelle) qui a un discours qui semble progressiste au premier abord, mais qui au contraire quand on s'y penche est extrêmement vide de sens, avec un réel gameplay sorti tout droit du début des années 2000 et aucune proposition de game-design.

Il n'y a pas de réelle dissonance ludo-narrative, et ça fait plaisir. Selon les choix effectués et les points affectés, cela nous ouvre des passages "rapides", les augmentations sont raccord avec le monde dans lequel on évolue, les "boss" sont logiques, les sacs à PV aussi.
Je reviens sur le piratage mais vous n'y avez pas vu d'intérêt car vous n'avez pas fait le choix de vous y intéresser.

C'est un peu ça CP2077, tout prend un sens quand on se donne la peine de s'y attarder...

Hors ligne

#17 22-12-2020 10:16:53

Tatou
Nouveau membre
Inscription : 22-12-2020
Messages : 4

Re : Silence on joue ! Spécial «Cyberpunk 2077»

Jeremisrael a écrit :

Ce jeu est fou. Hier j'ai fait une session de 3h qui a démarrée en ouvrant une porte de garage qui m'avait apparue anormalement agencée... ca a enchainé sur une jeu de piste et d'autres découvertes surprenantes.

Un vrai RPG (quand il est joué en solo) c'est une plateforme qui nous permet de nous "faire des films", c'est a dire qu'on utilise les degrés de liberté offerts par le jeu pour SE raconter une histoire, et la vivre via un pont fait entre notre propre imagination et les éléments de décors proposés par le jeu.
Un peu comme quand RDR2 ou beaucoup d'actions n'étaient pas associées aux XPs, mais juste au plaisir qu'on prenait a les faire. Je vis moi Cyberpunk comme un véritable RPG, quand on part au hasard dans ce monde, il y a une infinité de petites choses a découvrir qui ne sont pas simplement des groupes d'ennemis ou des quêtes formelles.
On est récompensé de sa curiosite de milles manières, par des items incongrus, des mini-scénarios ou simplement par un sourire quand on comprend une référence ou tombe par hasard une phrase sympathique. Oui, le jeu est souvent inconsistant mais il est très très riche quand on veut bien s'y perdre.

Pour apporter ma contradiction habituelle, j'ai pas fait de build Netrunner mais l'infiltration ne part pas en gunfight quand tu commences a bien maitriser les quelques augmentations qui le permettent. Tu finis pas du tout avec l'abre complet et tout a fond, c'est aussi la marque des grands jeux.
La seule chose qui frustre c'est qu'il n'y a pas de "compensation" au manque de loot quand tu infiltres, et donc il m'arrive souvent de débarquer a la voiture belier pour m'assurer une rentabilité maximum.

Quand au craft - Je me suis fabriqué un fusil de Snipe légendaire a tête chercheuse qui fait 80% de headshots critiques jusqu'a 60,000 de dégâts. C'est complément pété, mais j'ai du démonter des items uniques pour ça, c'est un creve-coeur smile
Le crafting est lui-aussi assez interessant quand on commence a le maitriser on arrive a faire du loot sélectif et a trouver des "raccourcis" pour ne pas avoir a farmer.
Cette liberté laissée de constamment comprendre comment faire pour "arnaquer" l'économie de base fait partie intégrante de la mécanique de Cyberpunk et apporte énormément de plaisir a chaque fois qu'on on y arrive, on se sent super malin!

Enfin y'a encore beaucoup a en dire, de ce jeu, et je trouve que les chroniqueurs sont passes a cote de choses que je considère moi comme essentielles pour l'apprécier a sa juste valeur.

Ils sont passés à côté inconsciemment je pense à cause du shitstorm et de la communication. C'est ce qu'on appelle un biais de confirmation.

Ils veulent à tout prix que le jeu soit sexiste et beauf, quand on a simplement une représentation de notre futur. Donc ils le voient partout et sont gênés par une simple scène de cul ou des tétons apparents quand il suffit de sortir un peu du côté de la Californie (là où se passe le jeu) pour se rendre compte que c'est déjà une réalité. La culture de la beauté et du "corps parfait" ne datent pas d'hier... Dans un monde futuriste où les augmentations et la modification de sa personne sont courantes, je ne vois pas en quoi c'est choquant de tomber sur des bombes anatomiques. Oui ça flatte l'oeil mais c'est loin d'être centré sur le regard masculin, il suffit de lire n'importe quelle revue féminine pour voir que les femmes sont 100 fois plus obnibulées par leur image qu'on veut bien nous le faire croire.

Bon on ne leur en veut pas, ce sont de grands chroniqueurs. Ce ne sont pas les seuls à galérer sur ce jeu.

Bonne année en tous cas.

Hors ligne

#18 22-12-2020 20:54:24

stonga9
Habitué
Inscription : 16-01-2009
Messages : 987

Re : Silence on joue ! Spécial «Cyberpunk 2077»

Bonjour,

j'ai fini mon premier run de Cyberpunk 2077 et pour ma part il y aura un avant et un après CP2077.

Un avant / après pour tout ce qui concerne la mise en scène, les animations, le jeu des acteurs, l'intrigue principale et les missions annexes.
Night City! Tout est tellement bluffant et l'immersion et les points précédemment cités (pour peu qu'on accroche à l'histoire et qu'on s'attache et ses protagonistes) en font un amalgame tellement savoureux qu'on a du mal à lacher la souris!
J'y ai joué sur PC RTX et la beauté du jeu est saisissante (je comprends par contre tout à fait que quand on y joue sur PS4 / XBox One on se sente légitimement lesé par CDProject, la technique y est alors clairement du foutage de gueule comme dit par Marius).
Quant au gameplay, je l'ai trouvé très bon. Pour peu qu'on s'oblige à jouer un minimum en infiltration quand le scenario le requiert (il est vrai qu'on peut tout faire en mode bourrin) il y a une vraie satisfaction à remplir un objectif sans que les ennemis ne soient alertés, et à se voir féliciter par le commanditaire.

Un avant / après dans SOJ.
Je n'ai pas compris vos critiques quant au sexisme dans CP2077. C'est un univers dystopique. Une société infernale dans laquelle l'ultralibéralisation de TOUT y est la seule règle : violence, argent, pouvoir, sexe (marchandisation des corps par le sexe, par les implants, les désosseurs). Cette ultalibéralisation a entrainé la décadence des sociétés occidentales. Vouloir y intégrer un quelconque progressime y aurait été un contresens.
Il y a du sexisme (puisque la société est sexiste) mais il est dirigé vers les femmes ET les hommes, je n'y ai pas décelé de mysoginie exacerbée (il y a certes des pubs sexistes, mais envers les femmes ET les hommes - hommes tenus en laisse, hommes à quatre patte, ...).
Erwan se plaint d'une scène de sexe (on y voit une paire de fesses et un peu de poils pubiens, chocking!) dans l'histoire principale qui dure 20 secondes! Scène qui appuie sur le fait que le perso masculin est un saloppard sexiste justement, personnage qui fera plus tard amende honorable sur son comportement passé. On est de votre part dans la pudibonderie complète.
Si c'est ce genre de scène qui fait que vous catégorisez CP77 comme étant un jeu sexiste, masculiniste, whatever, je comprends pourquoi le jeu video est encore considéré comme un loisir pas un art ; du sexe au cinéma, en litérature, bande dessinée : c'est la vision de l'auteur. Du sexe dans un jeu vidéo : c'est du sexisme.
Par ailleurs ce qui vous choque dans le jeu c'est une paire de fesses et le fait que le jeu ne soit pas progressif dans une société décadente, par contre que les homicides et la traite d'être humains soient légalisés ça on s'en fout... vous ne jugez les oeuvres que via votre étroit prisme de pensée.

J'écris vous, je devrais écrire Erwan et Marius.
Car vous pensez et exprimez ce que vous souhaitez bien sûr. Nénanmoins ce qui m'a choqué c'est la condescendance, l'intolérance et le mépris dans vos propos.
Ceux qui ne jugent pas CP77 comme étant un jeu masculinsite et mysogine sont, je cite, "sexiste", "aveugle", "adolescent", "gogol". C'est ce qui est déclamé dans leur diatribe par Erwan et Marius, puis Erwan d'interroger Patrick et Julie, "et vous vous en pensez quoi?" "euh, oui, oui, c'est clair - gêne". L'argument d'autorité est posé, si ils pensent différemment ils seront forcément juger comme d'affreux retrogrades.
D'ailleurs le très bon article de Julie dans numérama n'aborde pas cette pseudo problématique, bravo à vous, vous lui avez sans doute ouvert les yeux (mansplaining?).

Vous avez écrit une remarquable et remarquée enquête sur le climat toxique / sexiste qui régnait chez Ubi avec une enquête journalistiquement rigoureuse et fouillée, et là sans autre procès que vos a priori vous taxez toute l'équipe de dev de CDProject de mysogines masculiniste, de Boy's Club.

Cela fait plus de 10 ans que j'écoute SOJ et je n'avais jamais ressenti cette aversion (de la part d'Erwan) vis à vis d'un jeu, de ses développeurs, de ses joueurs.

Hors ligne

#19 23-12-2020 11:19:59

Yaourt
Habitué
Inscription : 26-11-2013
Messages : 84

Re : Silence on joue ! Spécial «Cyberpunk 2077»

Je n'ai toujours pas fini d'écouter l'émission... Il me reste 20 minutes. Mais déjà on peut tirer plusieurs choses :

  • Déjà, ne faites plus des discussions de plus de 30 minutes autour d'un jeu qui vient de sortir, siouplé smile J'étais déjà pas hyper intéressé (j'aime pas trop les FPS), mais là vous avez totalement détruit mon envie. D'habitude, vous arrivez à me hyper sur des jeux moyens, justement parce que vous ne passez pas trop de temps dessus...

  • La chienlit des versions PS4 et X-Box One me donne envie de voir apparaître une charte déontologique des éditeurs de jeu vidéo, avec obligation de montrer à quoi ressemble le jeu tournant  sur la machine de destination (dur à faire sur PC, mais sur console, il n'y a aucune excuse). Pour la promo de la PS5, Sony a joué le jeu et montré surtout des images in-game plutôt que des cinématiques, Nintendo a aussi l'habitude de montrer à quoi ressemble vraiment le jeu, mais faudrait que ça soit systématique. Faudrait limite que les constructeurs imposent ça aux éditeurs pour leur accorder le droit de paraître sur leurs machines.

  • Après les lootboxes, on peut s'attaquer au problème des préachats ? C'est bien confortable les millions engrangés pour financer le développement du jeu et au final sortir un truc instable... Cette pratique devrait être interdite. C'est aux jeux précédents et aux investisseurs de financer les jeux futurs, pas aux joueurs trop dupes. On confond trop préachat et Kickstarter dans cette industrie...

Allez, je finis sur une petite vidéo que j'ai trouvée rigolote : https://youtu.be/p6458AOhkGo





PS : J'ai pas joué à Cyberpunk, et vu vos commentaires, j'attendrai deux ou trois ans, qu'une version finalisée sorte...

Dernière modification par Yaourt (23-12-2020 17:14:35)

Hors ligne

#20 23-12-2020 11:38:30

jenesuispasunrobot
Habitué
Lieu : BCN
Inscription : 23-04-2013
Messages : 2 622
Site Web

Re : Silence on joue ! Spécial «Cyberpunk 2077»

Yaourt a écrit :

La chienlit des versions PS4 et X-Box One me donne envie de voir apparaître une charte déontologique des éditeurs de jeu vidéo, avec obligation de montrer à quoi ressemble le jeu tournant  sur la machine de destination (dur à faire sur PC, mais sur console, il n'y a aucune excuse).

Ah! Ça me rappelle la découverte de jeux CPC dont la pochette montrait des images de l'Atari 520ST... big_smile


#psn : avatar2_0
#clash royale : robot

Hors ligne

#21 23-12-2020 11:44:43

jenesuispasunrobot
Habitué
Lieu : BCN
Inscription : 23-04-2013
Messages : 2 622
Site Web

Re : Silence on joue ! Spécial «Cyberpunk 2077»

La meilleure plateforme pour ce jeu semble être Stadia, qui ne communique pas assez sur ce succès technique.

Dommage aussi que Stadia ne soit pas dispo sur la Switch:
https://www.tomsguide.fr/cyberpunk-2077 … -xbox-one/

Cyberpunk, dont certaines scènes apparaissent sur pornhub, je vous laisse imaginer les sessions de motion capture, on est très loin de Nintendo là... Probablement un argument pour ne jamais voir Stadia sur consoles, les constructeurs perdraient leur controle éditorial.
https://www.tomsguide.fr/cyberpunk-2077 … r-pornhub/

Dernière modification par jenesuispasunrobot (23-12-2020 11:52:02)


#psn : avatar2_0
#clash royale : robot

Hors ligne

#22 23-12-2020 13:12:20

ruterapie
Nouveau membre
Inscription : 21-12-2020
Messages : 5

Re : Silence on joue ! Spécial «Cyberpunk 2077»

D’ici quelques années on ressortira notre version de Cyberpunk sur PS4 lors de soirées avec des amis pour se marrer des bugs. On jouera à Cyberpunk Vanilla comme on regarde un bon nanar.

=> CYBERDANCE

Hors ligne

#23 23-12-2020 13:42:28

jenesuispasunrobot
Habitué
Lieu : BCN
Inscription : 23-04-2013
Messages : 2 622
Site Web

Re : Silence on joue ! Spécial «Cyberpunk 2077»

Ha! Ce disque CP2077 PS4 deviendra t'il collector? smile

Super montage ce cyberdance!


#psn : avatar2_0
#clash royale : robot

Hors ligne

#24 23-12-2020 14:00:52

Manche_à_balai
Habitué
Inscription : 03-02-2020
Messages : 140

Re : Silence on joue ! Spécial «Cyberpunk 2077»

Detention est bien disponible sur Switch, mais pas Devotion.
JV.com a fait un article sur le micmac de l'annonce de la sortie sur GOG. Ils sont allés chercher des tweets effacés, des témoignages de joueurs chinois sur Weibo et des traductions Google translate ; c'est un peu tiré par les cheveux mais on apprend 2-3 trucs, notamment que Cyberpunk se vend bien en Chine (sur GOG) alors qu'il n'est pas encore sorti officiellement et que CD Projekt a une bonne image là-bas qui se traduit par un surnom affectueux inattendu.

Pour une fois, j'ai trouvé l'émission un peu longue, moi aussi. Surtout que comme tout le monde est d'accord sur tout, la conversation a tendance à tourner en rond.

Hors ligne

#25 23-12-2020 16:45:05

Red
Modérateur
Lieu : Paris
Inscription : 21-03-2008
Messages : 5 900
Site Web

Re : Silence on joue ! Spécial «Cyberpunk 2077»

Pour en revenir au sujet sur la créativité du mois dernier, le plus triste dans tout ça est que, si ils s'étaient contentés de faire une sorte de Witcher IV cyberpunk à la 3ème personne avec une ablette qui vole, ils auraient probablement été encensés...

Hors ligne

Pied de page des forums