Les forums d'Ecrans

Annonce

Pour participer aux forums d'Ecrans.fr, il faut d'abord s'inscrire. Pour vous inscrire, cliquez ici.
Si vous possédez déjà un compte, cliquez ici.

#26 19-11-2009 17:45:13

ethan.freebeez
Membre
Lieu : Prevelles
Inscription : 13-11-2007
Messages : 26
Site Web

Re : «Comment les zombies savent-ils qu'il ne doivent pas se manger entre eux ? Que feraient-ils s'il n'y avait plus de non-zombies ?»

@ Alz
retournes dans ta chambre

sinon le coup du faux zombies/possédé marchait aussi dans 'la momie' ou la bande de zéros traversait une foule de z en marmonant Imo-teph, Imo-teph...


_______________________________________________________
Suivez la fin du monde en direct sur  la-fin-du-monde.fr

Hors ligne

#27 19-11-2009 17:45:42

Erwan
Administrateur
Inscription : 11-04-2007
Messages : 1 233

Re : «Comment les zombies savent-ils qu'il ne doivent pas se manger entre eux ? Que feraient-ils s'il n'y avait plus de non-zombies ?»

Gun's 'n Garden, numéro spécial : How to Survive the Zombie Apocalypse (pour les anglophones). Ca n'aborde pas le sujet du jour, mais c'est très bon !

http://www.youtube.com/watch?v=35Y7YDai1uo


Twitter : @erwancario / @ecrans - Gamertag Xbox Live/PSN : Nawre

Hors ligne

#28 19-11-2009 17:46:58

wlof
Habitué
Inscription : 19-03-2008
Messages : 353

Re : «Comment les zombies savent-ils qu'il ne doivent pas se manger entre eux ? Que feraient-ils s'il n'y avait plus de non-zombies ?»

Alz a écrit :

Moui mais bon, en vrai les zombies ça n'existe pas, donc on peut dire tout et n'importe quoi ^^

Bouh ! Bouuuuuuuuuuuh !

Hors ligne

#29 19-11-2009 17:56:19

Thibaut
Habitué
Lieu : Paris
Inscription : 05-05-2009
Messages : 97
Site Web

Re : «Comment les zombies savent-ils qu'il ne doivent pas se manger entre eux ? Que feraient-ils s'il n'y avait plus de non-zombies ?»

La question d'Isabelle est tellement emprunte de naïveté, c'est tellement beau.


Ex Ecrans.fr crew | Mon blog - Mon compte Twitter - Mon Tumblr

Hors ligne

#30 19-11-2009 19:33:42

vnz
Habitué
Inscription : 25-09-2007
Messages : 491

Re : «Comment les zombies savent-ils qu'il ne doivent pas se manger entre eux ? Que feraient-ils s'il n'y avait plus de non-zombies ?»

YMB a écrit :

Infectés, zombies, c'est pareil tout ça.

Rha mais non, pas du tout !!!

un zombie, c'est un mort réanimé par on ne sait pas trop quoi (virus, satellite qui se viande, vaudou). Un infecté n'est pas mort, juste malade. Ça fait plusieurs grosses différences :

- un zombie étant mort, pas trop de pitié à avoir, même si c'est ta mère, un coup de machette et on en parle plus, elle est déjà morte. Un infecté, c'est plus tendu, qui te dit que 20 minutes plus tard un type aura pas trouvé l'antidote ?

- un zombie, ça réfléchit pas, ça a la capacité cognitive d'un bout de ficelle. Un infecté, ça pourrait réfléchir, éventuellement. C'est juste tellement consumé par la colère que ça y pense pas. cf "28 days later" ou un gamin infecté, bloqué à terre, arrive à parler (pour dire "I hate you"). Les infectés mènent même des attaques plutôt stratégique, isolent leur proies. Un zombie, ça avance tout droit, et c'est tout.

- Sur le zombies don't run, là, je suis moins catégorique. Même si cinématographiquement parlant, c'est sur que ça a qd même la classe une horde de zombies s'avançant lentement, biologiquement, ça me chiffonne. Pour moi un zombie est lent parcequ'avec la mort la décomposition commence, et que les muscles deviennent moins efficaces. Mais un zombie tout frais, sur le coup, il devrait encore pouvoir courir un peu, avant que la rigueur cadavérique se ramène. L'infecté, pas de problème, sa colère le rend meme plutot plus rapide.

- Sur la tristesse de leur état. Là, un zombie, il est mort il est mort, c'est triste mais c'est comme ça. Un infecté, c'est pire : il est pas mort, il a encore sa personnalité mais est tellement enragé qu'il oublie jusqu'à se nourrir et qu'il meurt connement mais ultra douloureusement. Perso, je préfère devenir zombie, any day.

- Sur la facilité à les tuer. La, il vaut mieux vouloir buter un infecter. un zombie, c'est mort, tu peux bien leur tirer dans le bide, rien à battre, tant que tu coupes pas la tete. Un infecté, c'est plus simple, une bonne grosse balle dans le buffet, et ciao. Après, est-ce-que c'est plus simple de couper la tete d'un type tout lent ou de tirer sur un type qui court, ben, j'ai jamais trop fait ni l'un ni l'autre, je me prononce pas


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
vnz
twitter : @vnz
XBoxLive/PSN/Steam : iamvnz

Hors ligne

#31 19-11-2009 19:34:13

Cham
Membre
Inscription : 24-04-2009
Messages : 28

Re : «Comment les zombies savent-ils qu'il ne doivent pas se manger entre eux ? Que feraient-ils s'il n'y avait plus de non-zombies ?»

Pour l'endorphine, ça n'est pas juste une théorie de Boulet, c'est une théorie qu'on pouvait lire  dans Wikipédia http://fr.wikipedia.org/wiki/Zombie_(mort-vivant)

L'hypothèse voulait que les zombies, dans leur qualité d'être pourrissant mais en vie, cherchent constemment à se soulager en mangeant l'endorphine contenue dans le cerveau, n'en ayant plus eux même. C'est pour cela qu'ils ne se mangent pas entre eux.

Mais apparemment la phrase qui le disait a disparue.


Sinon pour la question j'avais lu un truc concernant la possibilité que les zombies aient un mode de communication de masse, un genre de télépathie instinctif qui ferait d'eux un groupe uni (une masse, on est dans le zombie représentant la société de consommation à la Romero). Du coup quand ils repèrent un humain, les zombies alentours le savent. Ce qui signifierait qu'ils savent faire la différence entre un zombie(le groupe) et un humain.

Ce qui signifierait que les zombies sont la forme la plus poussée du communisme.

Hors ligne

#32 19-11-2009 19:38:01

vnz
Habitué
Inscription : 25-09-2007
Messages : 491

Re : «Comment les zombies savent-ils qu'il ne doivent pas se manger entre eux ? Que feraient-ils s'il n'y avait plus de non-zombies ?»

Cham a écrit :

Sinon pour la question j'avais lu un truc concernant la possibilité que les zombies aient un mode de communication de masse, un genre de télépathie instinctif qui ferait d'eux un groupe uni (une masse, on est dans le zombie représentant la société de consommation à la Romero). Du coup quand ils repèrent un humain, les zombies alentours le savent. Ce qui signifierait qu'ils savent faire la différence entre un zombie(le groupe) et un humain.

Ha mais n'importe quoi, ça... l'odeur, la vue, le gout, ok, mais la télépathie ? la zombification est un handicap, ça t'apporte rien...


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
vnz
twitter : @vnz
XBoxLive/PSN/Steam : iamvnz

Hors ligne

#33 19-11-2009 21:11:49

Manuuu
Habitué
Inscription : 03-07-2007
Messages : 256
Site Web

Re : «Comment les zombies savent-ils qu'il ne doivent pas se manger entre eux ? Que feraient-ils s'il n'y avait plus de non-zombies ?»

D'ailleurs, la communication de masse, c'est en fait le nœud dramatique du bouquin de Stephen King, Cell.


spin-off.fr - *blablabla* des séries tv

Hors ligne

#34 19-11-2009 22:04:22

Cham
Membre
Inscription : 24-04-2009
Messages : 28

Re : «Comment les zombies savent-ils qu'il ne doivent pas se manger entre eux ? Que feraient-ils s'il n'y avait plus de non-zombies ?»

Ha mais n'importe quoi, ça... l'odeur, la vue, le gout, ok, mais la télépathie ? la zombification est un handicap, ça t'apporte rien...

Pas tout à fait de la télépathie telle qu'on peut l'imaginer (genre pouvoir magique). Non plutôt une notion d'un conscient collectif. C'est ce qui explique pourquoi quand un zombie voit les héros tout les zombies finissent par être là ; les zombies se la joue collectifs.

Hors ligne

#35 19-11-2009 22:36:09

vnz
Habitué
Inscription : 25-09-2007
Messages : 491

Re : «Comment les zombies savent-ils qu'il ne doivent pas se manger entre eux ? Que feraient-ils s'il n'y avait plus de non-zombies ?»

Cham a écrit :

Ha mais n'importe quoi, ça... l'odeur, la vue, le gout, ok, mais la télépathie ? la zombification est un handicap, ça t'apporte rien...

Pas tout à fait de la télépathie telle qu'on peut l'imaginer (genre pouvoir magique). Non plutôt une notion d'un conscient collectif. C'est ce qui explique pourquoi quand un zombie voit les héros tout les zombies finissent par être là ; les zombies se la joue collectifs.

Ca me semble tiré par les cheveux...
à mon avis s'ils se ramenent, c'est surtout qu'un zombie qui voit une proie se met à grogner plus fort


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
vnz
twitter : @vnz
XBoxLive/PSN/Steam : iamvnz

Hors ligne

#36 20-11-2009 00:37:50

samsoule
Nouveau membre
Inscription : 18-01-2008
Messages : 6

Re : «Comment les zombies savent-ils qu'il ne doivent pas se manger entre eux ? Que feraient-ils s'il n'y avait plus de non-zombies ?»

Je jubile à la lecture de la discussion :-)

Je pensais également aux zombies/morts-vivants qui eux sont ramenés à la vie par un nécromancien, où dans ce cas la réponse est beaucoup plus simple, puisque contrôlés par leur créateur, ils n'ont d'autre choix que de lui obéir et d'assaillir l'ennemi..
Ca explique aussi du coup la lenteur du bestiau : il n'utilise pas ses muscles pour faire bouger ses membres, c'est la magie noire du nécromancien qui certainement emploie déjà la majorité de son pouvoir à les faire tenir debout. Le poids de leurs chairs les alourdit, contrairement aux squelettes réanimés par notre magicien qui eux sont plus légers et plus lestes.

Voilà voilà voilà :-)

Sam

Hors ligne

#37 20-11-2009 02:39:45

wlof
Habitué
Inscription : 19-03-2008
Messages : 353

Re : «Comment les zombies savent-ils qu'il ne doivent pas se manger entre eux ? Que feraient-ils s'il n'y avait plus de non-zombies ?»

Cham a écrit :

Pas tout à fait de la télépathie telle qu'on peut l'imaginer (genre pouvoir magique). Non plutôt une notion d'un conscient collectif. C'est ce qui explique pourquoi quand un zombie voit les héros tout les zombies finissent par être là ; les zombies se la joue collectifs.

C'est plus ou moins l'idée dans Cellulaire.

vnz a écrit :

Ca me semble tiré par les cheveux...
à mon avis s'ils se ramenent, c'est surtout qu'un zombie qui voit une proie se met à grogner plus fort

C'est plus ou moins l'idée dans Walking Dead.

Dernière modification par wlof (20-11-2009 02:40:47)

Hors ligne

#38 20-11-2009 12:44:15

Erwan
Administrateur
Inscription : 11-04-2007
Messages : 1 233

Re : «Comment les zombies savent-ils qu'il ne doivent pas se manger entre eux ? Que feraient-ils s'il n'y avait plus de non-zombies ?»

vnz a écrit :

Ca me semble tiré par les cheveux...
à mon avis s'ils se ramenent, c'est surtout qu'un zombie qui voit une proie se met à grogner plus fort

Yep, c'est un peu l'idée. Ou plus simplement, on peut reprendre la règle simplissime de Zombie Infection Simulation : un zombie se dirige vers quelque chose qu'il voit bouger. Du coup, le premier zombie qui voit un être humain se met à bouger et entraine les autres zombie avec lui parce qu'il bouge. Et en cas d'absence d'humains, ils se regroupent mécaniquement, comme le montre la simulation.


Twitter : @erwancario / @ecrans - Gamertag Xbox Live/PSN : Nawre

Hors ligne

#39 20-11-2009 21:35:41

Sébi
Habitué
Lieu : Bouches-du-Rhône
Inscription : 05-07-2007
Messages : 148
Site Web

Re : «Comment les zombies savent-ils qu'il ne doivent pas se manger entre eux ? Que feraient-ils s'il n'y avait plus de non-zombies ?»

Erwan a écrit :

C'est pour ça que dans 28 jours plus tard et dans Left 4 Dead, on parle d'infectés et non pas de zombies. C'est toute la différence entre être malade et... mort.

Ah là, désolé, boss, mais je ne suis pas tout à fait d'accord...

A mon avis il y a une différence entre un zombie et un mort-vivant. Un mort-vivant peut-être un zombie (ou pas : cf. vampires), et un zombie n'est pas forcément mort. Lire le comm en lien ici, à propos de 28 Jours plus tard, le distingo entre zombie et mort-vivant me paraît tout à fait pertinent. Je cite :

Il y a plusieurs façons de devenir zombies, et la transmission virale (en l'occurrence une forme de rage particulièrement virulente) en est une. En ces temps modernes, le terme "infectés" a remplacé celui de "zombies", certes, mais cela revient peu ou prou au même : dégénérescence physique et morale, perte de conscience humaine et de tout repère culturel, effacement de tout reliquat de civilisation, et surtout appétence maladive pour la chair humaine - en particulier le cerveau... Pas de doute, ce sont bien des zombies.

Hors ligne

#40 20-11-2009 22:21:45

Lee Harvey Asphalte
Nouveau membre
Inscription : 20-11-2009
Messages : 1

Re : «Comment les zombies savent-ils qu'il ne doivent pas se manger entre eux ? Que feraient-ils s'il n'y avait plus de non-zombies ?»

Pour réagir aux précedentes réflexions:

Plus qu'un virus, l'agent zombificateur peut-être envisagé comme un parasite, qui agissant sur les capacités motrices du cerveau, impose ses propres besoins ( à savoir reproduction). Cela permet à la fois d'expliquer la lenteur et la lourdeur des zombies, ils seraient donc "pilotés de l'intérieur". Mais non pas par une intelligence mais par un organisme qui supplante l'intellect par ses besoins primaires.

Cette théorie perso expliquerait ainsi l'impression de l'oeil " presque humain" de certains.
Et surtout, cela invalide la théorie de la télépathie mais permet celle de la communication chimique à l'instar des insectes ( d'où l'organisation en nuées).

Hors ligne

#41 20-11-2009 23:34:14

Fra Andréa
Nouveau membre
Inscription : 23-06-2009
Messages : 4

Re : «Comment les zombies savent-ils qu'il ne doivent pas se manger entre eux ? Que feraient-ils s'il n'y avait plus de non-zombies ?»

Très bonne analyse d'YMB ! Envisager l'évolution via la zombification est quand même plus sexy que d'étudier la phalène du bouleau.

Hors ligne

#42 21-11-2009 11:43:08

la loutre cybernétique
Nouveau membre
Inscription : 19-11-2009
Messages : 2

Re : «Comment les zombies savent-ils qu'il ne doivent pas se manger entre eux ? Que feraient-ils s'il n'y avait plus de non-zombies ?»

En tout cas, et à défaut de réponse officielle, le Guichet du Savoir m'a répondu (et capté dans ce forum, au passage -- merci beaucoup à eux, s'ils me lisent ici) : http://www.guichetdusavoir.org/ipb/inde … opic=36163

Reste à voir la réponse de G2.

Hors ligne

#43 21-11-2009 13:36:20

cepcam
Membre
Inscription : 14-03-2008
Messages : 11

Re : «Comment les zombies savent-ils qu'il ne doivent pas se manger entre eux ? Que feraient-ils s'il n'y avait plus de non-zombies ?»

Bonjour,
s'il était possible de faire l'amour a tous les gens qui ont postés ici, ça serait fait immédiatement smile

Whatever, pour toutes les questions relatives aux zombies, nous ne pouvons que vous conseiller de vous addresser au Centre Européen de Protection Contre les Attaques de Morts-vivants (www.cepcam.org) ou d'aller sur le site gouvernemental en cours de construcion www.pandemie-zombie.fr
En tout cas, pour ce qui est de la question de la faim des zombies, le CEPCAM se penche dessus depuis un moment déjà.

Un bon début de piste est que la faim chez l'humain est causé par la baisse de taux d'une certaine hormone que le zombies n'est sans doute plus en mesure de synthétiser. Du coup il a tout le temps une inexpugnable faim qui doit un peu lui casser le pieds à la longue. D'où sa propension a déchiqueter les gens.

Pourquoi les humains ?

Le corps humain a besoin de glucose sous une forme qu'il est le seul a même de synthétiser (ainsi que quelques autres animaux comme le porc il me semble), le D-glucose .
Quand le cerveau humain manque de glucose, c'est la panique  à bord (vu que généralement , ça signifie mort imminente en moins de 20mn.

Sans doute que cela reste dans "l'esprit" du zombie qui, à l'instar des bébés qui assimilent leur faim à un risque de mort immédiate,  considèrent l'obtention rapide de glucose sous sa forme synthétisé comme un besoin , hum, "vital".

L'activité biochimique de l'être humain, révélatrice de la présence de D-glucose synthétisé, se caractérise aussi par l'émissions d'hormones diverses, comme l'Androstadienone, via vos pubis, scrotum et périnée, que le système olfactif zombie est à priori capable de capter.

Bref, le zombie a compris que
    "odeur de scrotum" = "D-glucose"
donc il dévore les humains (sauf les diabétiques qui galèrent pas mal à produire leur propre glucose; d'ailleurs dans "Marvel zombies", l'une des survivante sauvée par Magneto est diabétique, ce qui l'a sans doute aidé à s'en sortir), et plus particulièrement leur cerveau, riche en glucose.

S'il n'y avait plus d'humains, on peut imaginer qu'un jour un zombie découvrirait par hasard qu'il y a  d'autres sources de glucose comme les cochons, qui seraient sans doute tous morts, ou la betterave.
Si le zombie est capable d'apprendre, la nouvelle se répandrait vite et les champs de betteraves seraient pris d'assaut.

Ensuite, ils s'en prendraient sans doute aux comptoirs de bonbons qu'ont trouve à l'entrée des cinémas.

Puis quand il n'y aurait vraiment vraiment plus de sucre, ils continueraient a hurler de faim jusqu'à leur décomposition totale. Un peu comme un nourrisson en fait.


PS : vu que va y avoir un nombre incalculable de geek qui passent ici, je précise que ce n'est pas dans "Marvel zombies" qu'une diabétique est sauvé par Magneto et Red Richard mais dans la série "Ultimate Fantastic 4", ep. 23, ou les marvel zombies font leur première apparition et dont le succée déclencha la sortie d'une série dédiée.
Et la diabétique s'appelle Mindy.

Hors ligne

#44 22-11-2009 12:10:22

pascaltje
Habitué
Inscription : 19-09-2007
Messages : 171

Re : «Comment les zombies savent-ils qu'il ne doivent pas se manger entre eux ? Que feraient-ils s'il n'y avait plus de non-zombies ?»

Enorme !!!! :-D

Est-ce qu'on parle d'un virus ou d'une mutation liée à des radiations ? ou d'un virus mutant suite aux radiations ?

Il y a quand même des "incidents nucléaires" dans l'espace, notamment dans "Night of the living dead" et "Shaun of the dead".

La France, l'Europe de l'Est et la Russie sont-elles lus exposées aux attaques de morts vivants, à cause de leur parc nucléaire et de l'opacité qui l'entoure ?

Y a-t-il eu un pic d'attaques à partir du 26 avril 1986, ou est-ce que ça s'est arrêté à la frontière ?

A+

Pascal, qui va préparer des bombes au glucose

Hors ligne

#45 24-11-2009 14:14:58

Oon
Nouveau membre
Inscription : 09-03-2009
Messages : 5

Re : «Comment les zombies savent-ils qu'il ne doivent pas se manger entre eux ? Que feraient-ils s'il n'y avait plus de non-zombies ?»

Super comme débat.
Personne n'a parlé des "infectés" de Je suis une légende qui sont eux, intelligents (sortent pas le jour, traquent le héros).
Et même des chiens infectés, la classe.
Des avis?

Hors ligne

#46 24-11-2009 14:36:11

niam75
Nouveau membre
Lieu : Paris
Inscription : 05-10-2009
Messages : 8
Site Web

Re : «Comment les zombies savent-ils qu'il ne doivent pas se manger entre eux ? Que feraient-ils s'il n'y avait plus de non-zombies ?»

C'est le rendez-vous des zombophiles ici wink

Concernant la distinction mort-vivant/infectés pour définir les zombies, je me permets d'apporter une idée à ce brillant (quoi qu'un brin confus) débat.

Ne faut-il pas voir un soucis de realisme dans cette évolution du mythe ?
On situe tous le premier film de zombie dans les années 30 avec White Zombie puis la redécouverte du genre en 1968 avec Papy Romero. A l'époque un mort qui sort de terre, ca fonctionne.
Aujourd'hui, ca fait un peu trop surnaturel. Qu'est ce qu'on fait de la rigidité cadaverique, etc. Sans compter le besoin d'un peu plus de nervosité.

D'où une évolution du mythe zombie qui s'étend aux maladies et à la notion d'infecté (à noter qu'il semblerait que Boyle dans 28j+tard ne pensait pas faire un film de zombie).
Ca parait tout de suite plus crédible, un être humain contaminé qui perd toute humanité et provoque la destruction de la civilisation.
Son corps est en état de marche, c'est juste le cerveau qui déraille.

Concernant la question du régime alimentaire d'un zombie, je crois me souvenir que dans le film "I drink your blood", les zombies se mangent/bastonnent entre eux (d'ailleurs les poules aussi).

Pour finir, je vous conseille le site http://zombieresearch.net/ qui se pose souvent ce genre de question.
(edit : du genre http://zombieresearch.net/2009/09/28/do … at-people/ qui conclut que les zombies ne "mangent" pas littéralement les gens)

@Oon : I'm a legend à la base (dans le livre) c'est des vampires il me semble. Dans le film, ils sont transformés en sorte de zombie qui craignent la lumière du jour, c'est un peu un mélange de tout. Le gros défaut de I'm a legend (outre le fait que le film soit naze) c'est qu'il existe un remède pour soigner les gens, ce qui implique un cerveau pas assez démoli, un demi-zombie donc.

Dernière modification par niam75 (24-11-2009 14:41:02)


______________________________________________________ _ _ _
TuezLesTous.com - Le site de la culture zombie

Hors ligne

#47 24-11-2009 15:24:42

YMB
Habitué
Inscription : 16-01-2009
Messages : 65

Re : «Comment les zombies savent-ils qu'il ne doivent pas se manger entre eux ? Que feraient-ils s'il n'y avait plus de non-zombies ?»

Oon a écrit :

Personne n'a parlé des "infectés" de Je suis une légende qui sont eux, intelligents (sortent pas le jour, traquent le héros).

Un zombie intelligent, c'est comme une Poste sans file d'attente, ça n'existe que dans des rêves les plus fous.

Bah, de toute façon, si ma théorie évolutionniste des zombies fonctionnent, ils vont se faire piquer leur proies pendant la journée, et vont disparaitre vite fait.

Hors ligne

#48 24-11-2009 15:27:45

cepcam
Membre
Inscription : 14-03-2008
Messages : 11

Re : «Comment les zombies savent-ils qu'il ne doivent pas se manger entre eux ? Que feraient-ils s'il n'y avait plus de non-zombies ?»

@niam Ouais, super d'accord !
Dans "je suis une légende", c'est clairement pas des zombies. c'est postapocalyptique et tout et tout mais ca ressemble quand même vachement plus à des vampires. et c'est réversible et ça parle de manière cohérente, donc rien a voir avec un zombie.

Après pour le coup des zombies/infectés, c'est peut être effectivement une évolution qui se justifie d'un point de vue cinématographique mais ca enlève la spécificité horrifique du zombie.

Un zombie ca court pas ! Non parce que sinon, un prédateur invincible, implacable et rapide, c'est Alien.
Le zombie, il est juste invincible et implacable mais certainement pas rapide (enfin, invincible, non, mais dur à abbattre...).

Hors toute la touchette intellectuelle qu'on déploie dans ce genre de discussions il faut aussi dire d'un point de vue cinéma, c'est pas le même ressenti entre des zombies qui courent pas et des [trucs-au-nom-indéterminé] qui courent.
C'est comme le dernier Resident Evil (le 5 au cas ou cette discussion resterait dans les annales d'Internet), et un peu déjà avec le 4. Comme l'action est plus rapide, le style se rapproche plus d'un FPS de base ou les zombies pourraient être remplacés par des crabes ou des courgettes sans que ca changent quoi que ce soit. Alors que pour un zombie classique, tu peux toujours caresser l'espoir que si tu prends ton temps, si tu paniques pas, tu peux l'aligner tranquillement, espoir bien sûr infondé.

Le premier Resident Evil était bien plus flippant a cause du tempo lent et posé. En fait c'est un peu comme mourir d'un accident violent de voiture sur le coup ou vivre sa vie avec l'inéluctabilité de la mort en tête, qui est quand même l'origine de beaucoup de  rites civilisationels.

Le zombie c'est pas rapide et violent, c'est lent et ineluctable, et c'est vachement plus flippant comme ça.

bon, pour le coup, je vais faire ma pub hein :

Manifesto pour des VRAIS jeux vidéos de zombie
http://cepcam.org/fr/2009/06/ten-fundam … videogame/

Et a propos de la course des zombies, si vous voulez vraiment qu'on se touche dessus
http://cepcam.org/fr/2009/06/les-zombies-courent-ils/

Hors ligne

#49 24-11-2009 15:40:31

Egmorn
Habitué
Inscription : 04-07-2007
Messages : 2 946

Re : «Comment les zombies savent-ils qu'il ne doivent pas se manger entre eux ? Que feraient-ils s'il n'y avait plus de non-zombies ?»

Aujourd'hui, ca fait un peu trop surnaturel. Qu'est ce qu'on fait de la rigidité cadaverique, etc. Sans compter le besoin d'un peu plus de nervosité.

En fait je pense que c'est moins un problème de "Surnaturel" que d'évolution des inquiétudes.

Il y'a quelques années on avait autant peur pour le salut de son âme que pour sa peau (en tout cas en occident). Un mort qui revenais c'était un tabou. D'où l'effroi provoqué par les zombies. C'étais la peur de l'inconnu, de l'évolution incompréhensible et non maitrisable.
De nos jours on est plus terre à terre, moins spirituel. Un mort qu'on voit de loin fait moins peur qu'un virus (c.f. le film éponyme "Virus"). En cumulant le tout, on ajoute à la peur de la mort (Mon dieu si le zombie m'attrape) la peur de la maladie (virus qui se propage).

Mais surtout on reste dans hollywoodien avec la possibilités d'une cure ou d'une gestion de l'épidémie. Et donc un espoir, heureusement jamais assouvi (quoi que, dans je suis une légende).

Personnellement je trouve le zombie plus intéressant que l'infecté par ce qu'il représente. Ce n'est pas un virus, un virus ne peut pas rendre fonctionnel un corps qui ne l'est plus. C'est donc avant tout la peur de l'inconnu.
Comme dit très correctement par Simon Pegg, les Zombies sont une allégorie de la mort lente et implacable. Et donc aussi inexpliqué et inexplicable.
La peur du Zombie c'est avant tout la peur de l'inconnu, de ce que l'on ne maitrise pas. Avec le virus on perd un peu cette dimension. Car le virus reste "maitrisable", même si il est bien souvent représenté comme trop virulent pour avoir le temps d'y arriver.

Pour conclure:

Ah là, désolé, boss, mais je ne suis pas tout à fait d'accord...

A mon avis il y a une différence entre un zombie et un mort-vivant. Un mort-vivant peut-être un zombie (ou pas : cf. vampires), et un zombie n'est pas forcément mort. Lire le comm en lien ici, à propos de 28 Jours plus tard, le distingo entre zombie et mort-vivant me paraît tout à fait pertinent. Je cite :

Non je ne suis pas d'accord (ou plutot si, mais avec ce qui a été dit avant).
On a bien deux notions qui sont souvent confondu:
--- Le mort réanimé qu'on appelle Zombie. Celui là cherche les cerveaux, ne peut pas être tué vu qu'il est déjà mort. Tout au plus il peut être neutralisé (coupé la tête, haché menu etc...). D'ailleurs rien ne dit que la tête coupé ne vit pas encore, elle est juste complétement innofensif (c.f. Sluggy Freelance et son Zombie Head On a Stick(c))
--- L'infecté qui est encore vivant, donc potentiellement guérissable, potentiellement doué de raison ou au moins d'intelligence. Mais qui sous l'influence du virus se voit pris de pulsion violente (surement un moyen pour le virus de se propager).

Les deux cas différent ne s'affronte pas avec les mêmes armes ni les même mesures: rien ne sert de cloisonner un zombie, il ne mourras pas de faim, il est déjà mort. Par contre l'infecté peut finir par mourir de faim.
Contre un infecté mieux vaut une arme léthal (pistolet, fusil mitrailleur), si possible précise vu la vitesse et la possibilité d'intelligence dans le comportement. Alors que contre des zombies il vaut mieux une arme faisant de nombreux dommages de surface (fusil à pompe) dans le but de l'immobiliser pour l'empêcher de nuire. Le fusil à pompe sur un infecté c'est prendre le risque de ne faire que le blesser et de lui laisser le temps de réfléchir à comment faire pour t'attraper sans ses jambes (bon ceci dit c'est efficace quand même).

Il est donc important de bien faire la différence entre les deux. C'est pour cela qu'il vaut mieux éviter d'employer le terme Zombie pour les infectés même si c'est effectivement dans les usages.

Hors ligne

#50 24-11-2009 15:44:36

YMB
Habitué
Inscription : 16-01-2009
Messages : 65

Re : «Comment les zombies savent-ils qu'il ne doivent pas se manger entre eux ? Que feraient-ils s'il n'y avait plus de non-zombies ?»

niam75 a écrit :

Ne faut-il pas voir un soucis de realisme dans cette évolution du mythe ?
On situe tous le premier film de zombie dans les années 30 avec White Zombie puis la redécouverte du genre en 1968 avec Papy Romero. A l'époque un mort qui sort de terre, ca fonctionne.
Aujourd'hui, ca fait un peu trop surnaturel. Qu'est ce qu'on fait de la rigidité cadaverique, etc. Sans compter le besoin d'un peu plus de nervosité.

D'où une évolution du mythe zombie qui s'étend aux maladies et à la notion d'infecté (à noter qu'il semblerait que Boyle dans 28j+tard ne pensait pas faire un film de zombie).
Ca parait tout de suite plus crédible, un être humain contaminé qui perd toute humanité et provoque la destruction de la civilisation.
Son corps est en état de marche, c'est juste le cerveau qui déraille.

C'est ce que je pense également. Les films de zombies actuels qui traitent d'infectés ne sont qu'une réinterprétation du mythe originel du zombie. On voit même que dans [rec], les deux sont intimement liés ; le patient alpha était possédé dans les années 60, puis on s'est rendu compte qu'il était atteint d'une maladie. On pourrait ensuite parler de désenchantement du monde ou de rationalisation de la vie ; mais dire que c'est un virus qui a muté, c'est tellement plus fun big_smile

Hors ligne

Pied de page des forums