Les forums d'Ecrans

Annonce

Pour participer aux forums d'Ecrans.fr, il faut d'abord s'inscrire. Pour vous inscrire, cliquez ici.
Si vous possédez déjà un compte, cliquez ici.

#1 29-04-2010 16:55:04

Ecrans.fr
Administrateur
Inscription : 25-06-2007
Messages : 1 000

Steve Jobs prononce le divorce entre Apple et Flash

Steve Jobs prononce le divorce entre Apple et Flash

Steve Jobs, le PDG d'Apple a publié une lettre ouverte contre la technologie Flash d'Adobe.

Lire l'article

Hors ligne

#2 29-04-2010 17:30:38

Seer
Habitué
Inscription : 14-01-2009
Messages : 82

Re : Steve Jobs prononce le divorce entre Apple et Flash

Un argumentaire intéressant de la part de Jobs.

Un premier bémol : Il parle d'HTML5, de H.264 et de Web "ouvert" et supporté par ses produits (et donc bien d'autres puisque c'est ouvert).
Jusqu'à nouvel ordre, H.264 est une technologie brevetée et pour laquelle il faut payer des droits, raison pour laquelle Firefox restera sur l'Ogg Theora. Donc ouvert, oui enfin... à voir. Là où il a raison, c'est que sur le domaine des smartphones H.264 est déjà présent, embarqué par les fabricants ayant déjà payé la licence, et commence à remplacer le 3GP pour les modes caméra. Il n'empêche que ce n'est pas le "web ouvert" prétendu...

Deuxième bémol :

"H.264 videos play for up to 10 hours, while videos decoded in software play for less than 5 hours before the battery is fully drained".

Ceci est dû principalement à une implantation judicieuse du décodage H.264 en matériel. Il reproche donc à Flash le décodage logiciel des videos.
Hors un apport majeur de Flash 10.1 est justement le support du décodage video H.264 matériel ! L'argument de la batterie est donc nul.

3e point : Il dit qu'au lieu de continuer sur Flash et devoir porter les applis existantes, pour du Flash tactile (la belle affaire, ça doit être très très sorcier *ironie inside*), autant les porter intégralement en HTML5 + CSS + JS.

Moui enfin mon petit doigt me dit qu'en terme de productivité immédiate il y a comme un écart smile Mais certes, sur le long terme c'est probablement plus intéressant. Encore que quand on regarde la liste des membres de l'Open Screen Project, on se dit que Flash sur des plateformes tactiles, mobiles, tablettes etc n'est pas près de mourir, et continuera à vivre parallèlement à la vision de Steve.

Il a raison sur d'autres points qui sont très vrais, comme le cycle de livraison des implémentations mobiles Flash (qui plus est stables !) ou encore les outils de développement pour ce dernier.
A la fin on voit bien la "pomme de discorde" quand il parle d'Adobe pour les applis cross-plateformes, Apple n'ayant pas été leur priorité... Gageons que ça l'a vexé smile

On verra bien la réponse d'Adobe et les diverses analyses/réactions !

Dernière modification par Seer (29-04-2010 17:33:03)

Hors ligne

#3 29-04-2010 18:15:38

dr_surpriso
Habitué
Inscription : 14-04-2010
Messages : 1 422
Site Web

Re : Steve Jobs prononce le divorce entre Apple et Flash

Quelle manque de reconnaissance de la part de Jobs envers Adobe. Ils ne les trouvaient pas si mauvais que ça lorsqu'au milieu des années 90 Apple s'effondrait littéralement du fait de son manque d'ouverture et d'accessibilité question prix et que les seules ventes de Mac étaient faites par les graphistes et autres pros de la palette formés sous Photoshop et Illustrator. Maintenant qu'il vend des téléphones bling-bling et des cadres-photos géants, il se permet de cracher dans la soupe. Adobe devrait réagir et ne plus rien produire chez Apple. Ça fait des années que cette guéguerre dure, il faut y mettre fin. Google s'est bien retiré de Chine, Adobe survivra aux "pommés". Mais c'est pas sûr que le contraire se fasse...

Hors ligne

#4 29-04-2010 19:53:17

tiot
Habitué
Inscription : 20-05-2009
Messages : 104

Re : Steve Jobs prononce le divorce entre Apple et Flash

Je suis plutôt d'accord avec Steeve sur le flash. C'est vraiment une technologie merdique :
- performances lamentables : une vidéo Flash en qualité « normal » me bouffe tout mon CPU et sa rame. La même vidéo récupérée (/tmp/Flblabal sous linux) me prend 10 % avec mplayer.
- stabilité lamentable : ça plante pour un oui ou pour un non
- utilisations débiles : il y a vraiment du flash qui est utilisé pour tout et n'importe quoi. Ça doit être une technologie qu'on doit garder pour la seule chose qu'elle sait relativement bien faire : les animations vectorielles.

« Les applications Flash sont entièrement contrôlées par Adobe et disponibles uniquement à partir d’Adobe »

C'est faux. Action script est ouvert et n'importe qui peut implémenter un client flash. Le tout c'est que personne ne l'a fait correctement (même pas abode tongue).

Tout cela montre bien que la politique actuelle des grands éditeurs est tournée vers un seul objectif : enfermer l'utilisateur dans une technologie. On le voit bien avec Apple qui ne fait fonctionner ses appareils qu'avec itunes et contrôle complétement ce que vous faites dessus. On peut aussi le voir à travers la MPEG qui essaye de mettre le h264 partout pour que tout le monde crache au bassinet ensuite.

C'est assez gerbant. Et personnellement j'attends avec impatience la libération du VP8 par google et l'arrivée d'un webGL qui fonctionne bien. Des technologies libres et standard qui font avancer tout le monde.

Hors ligne

#5 29-04-2010 20:07:09

mattttttttttt
Membre
Inscription : 02-04-2009
Messages : 43

Re : Steve Jobs prononce le divorce entre Apple et Flash

Moué si adobe ne porte plus ses softs sur mac c'est assez balle-dans-le-pied-esque quand même dr_surpriso. Je ne suis pas sûr que le pourcentage de leurs clients qui ont la pomme soient aussi négligeables au total.

Hors ligne

#6 29-04-2010 20:18:19

dr_surpriso
Habitué
Inscription : 14-04-2010
Messages : 1 422
Site Web

Re : Steve Jobs prononce le divorce entre Apple et Flash

mattttttttttt a écrit :

Moué si adobe ne porte plus ses softs sur mac c'est assez balle-dans-le-pied-esque quand même dr_surpriso. Je ne suis pas sûr que le pourcentage de leurs clients qui ont la pomme soient aussi négligeables au total.

Apple, c'est 5% des ordinateurs du monde, c'est pas gras. De plus, ça pirate pas mal aussi sur Mac. Je ne pense pas que ça soit vraiment des ventes faramineuses non plus.

Hors ligne

#7 29-04-2010 20:29:30

ataraxo
Habitué
Inscription : 11-11-2009
Messages : 194

Re : Steve Jobs prononce le divorce entre Apple et Flash

dr_surpriso a écrit :

Apple, c'est 5% des ordinateurs du monde

J'ai pas de chiffres mais ça ne m'étonnerais pas que les machines Apple représentent beaucoup plus que 5% pour ce qui est des machines équipées de Photoshop.

Hors ligne

#8 29-04-2010 20:40:15

Aliosha
Habitué
Lieu : Alsace
Inscription : 18-09-2007
Messages : 219

Re : Steve Jobs prononce le divorce entre Apple et Flash

Très bien. Quitte à se tirer des balles dans le pied, autant le faire officiellement.

Hors ligne

#9 29-04-2010 21:21:24

A_
Habitué
Inscription : 03-07-2007
Messages : 2 081

Re : Steve Jobs prononce le divorce entre Apple et Flash

Saint Jobs a excommunié Adobe, amen.

Hors ligne

#10 29-04-2010 21:53:50

David Croquettes
Habitué
Inscription : 17-01-2008
Messages : 817

Re : Steve Jobs prononce le divorce entre Apple et Flash

dr_surpriso a écrit :

Apple, c'est 5% des ordinateurs du monde, c'est pas gras. De plus, ça pirate pas mal aussi sur Mac. Je ne pense pas que ça soit vraiment des ventes faramineuses non plus.

Oui mais la moitié des suites CS que vend Adobe sont achetées pour tourner sur Mac. Les industriels amerloquains peuvent se chamailler tant qu'ils le veulent dans les médias ils resteront toujours pragmatiques. Je doute que chez Adobe on ait envie de se tirer un obus en pleine tête. De plus Apple a des applis de substitution en développement au cas où. Ils ont déjà réussi à concurrencer sérieusement Avid et Adobe Premiere avec Final Cut et il faut se méfier même si je ne pense pas pas qu'ils aient envie de concurrencer la suite CS. C'est seulement au cas où. Bref : scénario hautement improbable.


Notez bien que je n’ai pas de téléphone portable et que je me fous aussi bien de l’iPhone que du Galaxy ou même de tout Android de merde.

Hors ligne

#11 29-04-2010 22:06:54

David Croquettes
Habitué
Inscription : 17-01-2008
Messages : 817

Re : Steve Jobs prononce le divorce entre Apple et Flash

Pour ceux qui ne le savent pas. AVC/H.264 est un standard ouvert développé à l'initiative de l'Union Internationale des Télécommunications — depuis 1998 — pour répondre aux besoins de distribution de la vidéo en réseau. Le fait qu'il repose sur un portefeuille de brevets n'y change rien. Son utilisation est gratuite en dessous de 100 000 exemplaires de logiciel, 100 000 abonnés à une TV par câble ou satellite, etc. Les licences sont acquittées par les gros utilisateurs et éditeurs de logiciel et non les utilisateurs finaux. Il ne fait pas partie de la spécification html5 qui ne spécifie pas le codec à utliser mais seulement la manière d'insérer la vidéo dans les pages (entre autres). AVC a été adopté par l'immense majorité des créateurs, monteurs, vidéastes, sociétés de production, de distribution, chaînes de télévision, etc. de la planète. Il est logique qu'il soit devenu incontournable aussi sur le web, même si les autres codecs ne sont pas à négliger. Il est tout aussi logique que les iMachins d'Apple gèrent ce format qui est un standard ISO ouvert.

Dernière modification par David Croquettes (29-04-2010 22:08:29)


Notez bien que je n’ai pas de téléphone portable et que je me fous aussi bien de l’iPhone que du Galaxy ou même de tout Android de merde.

Hors ligne

#12 29-04-2010 22:42:37

tiot
Habitué
Inscription : 20-05-2009
Messages : 104

Re : Steve Jobs prononce le divorce entre Apple et Flash

David Croquettes a écrit :

Pour ceux qui ne le savent pas. AVC/H.264 est un standard ouvert

Il n'est pas ouvert puisque il y a des restrictions d'accès (les fameux brevets).

David Croquettes a écrit :

Son utilisation est gratuite en dessous de 100 000 exemplaires de logiciel, 100 000 abonnés à une TV par câble ou satellite, etc. Les licences sont acquittées par les gros utilisateurs et éditeurs de logiciel et non les utilisateurs finaux.

Aujourd'hui c'est le cas et jusqu'en 2016. Après on n'en sait rien…
J'ajouterai que les brevets logiciels n'ont – heureusement – aucune validité en Europe. Ici on peut faire ce que l'on veut du h264 sans devoir payer un sous à la MPEG. D'ailleurs il existe une implémentation libre et gratuite du format (x264) qui est très efficace.

Hors ligne

#13 29-04-2010 22:51:20

A_
Habitué
Inscription : 03-07-2007
Messages : 2 081

Re : Steve Jobs prononce le divorce entre Apple et Flash

Ouvert, mais non libre.

Hors ligne

#14 29-04-2010 23:47:00

Red
Modérateur
Lieu : Paris
Inscription : 21-03-2008
Messages : 5 768
Site Web

Re : Steve Jobs prononce le divorce entre Apple et Flash

dr_surpriso a écrit :
mattttttttttt a écrit :

Moué si Adobe ne porte plus ses softs sur mac, c'est assez balle-dans-le-pied-esque quand même dr_surpriso. Je ne suis pas sûr que le pourcentage de leurs clients qui ont la pomme soient aussi négligeables au total.

Apple, c'est 5% des ordinateurs du monde, c'est pas gras. De plus, ça pirate pas mal aussi sur Mac. Je ne pense pas que ça soit vraiment des ventes faramineuses non plus.

Pas certain qu'ils se tirent une balle dans le pied. Ce qui est sûr c'est que la présence d'Adobe sur Mac représente beaucoup plus que 5% de son chiffre d'affaire. Mais comme ils sont déjà en concurrence sur beaucoup d'applications (Final Cut/Première, Aperture/Lightroom, Motion/AfterEffect...), il ne semblerait pas superflu qu'Apple puisse être capable de fournir rapidement un concurrent très sérieux à Photoshop, si leurs rapports devaientt encore se dégrader. Comme l'évoquait également le post de David Croquettes que je ne lis que maintenant tongue

A_ a écrit :

Ouvert, mais non libre.

Flash par contre, c'est ni l'un, ni l'autre.

Dernière modification par Red (29-04-2010 23:51:47)

Hors ligne

#15 30-04-2010 00:03:56

alightgoesout
Habitué
Inscription : 02-03-2009
Messages : 57

Re : Steve Jobs prononce le divorce entre Apple et Flash

Ceci est dû principalement à une implantation judicieuse du décodage H.264 en matériel. Il reproche donc à Flash le décodage logiciel des videos.
Hors un apport majeur de Flash 10.1 est justement le support du décodage video H.264 matériel ! L'argument de la batterie est donc nul.

Mais quel est l'intérêt d'utiliser Flash pour décoder du h.264, quand le navigateur peut le faire sans plug-in ?
On pourrai même allez jusqu'à dire qu'en jouant la carte du h.264, Adobe se tire un peu une balle dans le pied. Si toutes les vidéos du net sont en h.264, plus besoin de Flash pour les lire.

Hors ligne

#16 30-04-2010 00:55:37

nervusdm
Habitué
Inscription : 25-07-2008
Messages : 967

Re : Steve Jobs prononce le divorce entre Apple et Flash

Je ne sais pas si Adobe gagnerait véritablement à se séparer d'Apple. ( plus de logiciel sur Mac donc ).
Je veux dire.. ils payent.. eux !


Tutoriel ainsi qu'un  Moteur de recherche de fond d'écran
.:. What We do in life echoes in Eternity .:.

Hors ligne

#17 30-04-2010 08:01:10

Tsht
Habitué
Inscription : 27-04-2009
Messages : 741

Re : Steve Jobs prononce le divorce entre Apple et Flash

article a écrit :

Pas si sûr puisque Jobs reproche successivement à Flash d’avoir l’un des pires rapports de sécurité en 2009 d’après Symantec

Si on en croit cet article http://news.cnet.com/8301-27080_3-20002317-245.html c'est Adobe et Apple qui ferment la marche. Les deux ! donc tort partagé une nouvelle fois...

"They are starting to get black eyes with people saying Adobe is a bigger worry than Microsoft is at the moment, which I agree with. As those things are happening, Adobe and Apple and other companies are starting to pay attention and care more. But a year ago, it was still very much a marketing thing. People from both companies treated it as a marketing problem. They didn't have good technical structures behind the scenes. Now they are staffing up and hiring industry notables like Window Snyder  [ex-Microsoft security employee recently hired by Apple]. They've really only begun in the last six months or so taking security seriously and understanding that it impacts their business in a serious way. "

(l'article date de ce mois-ci)

L'hôpital qui se moque de la charité...

Hors ligne

#18 30-04-2010 08:44:24

Egmorn
Habitué
Inscription : 04-07-2007
Messages : 2 946

Re : Steve Jobs prononce le divorce entre Apple et Flash

Ouais... Il faut quand même faire attention à modérer l'article. Le divorce n'est pas entre Adobe et Apple, mais entre Apple et Flash.

En effet dans sa lettre ouverte Jobs ne critique pas les nombreux autres produits Adobe(Photoshop/Illustrator/InDesign/After Effects etc...)
Flash n'est qu'un produit parmis bien d'autre. Probablement le plus répandu et le plus rentable, mais ce n'est pas le seul.

Nombre de ces produits sont leader sur leurs domaines et sont effectivement des produits majeur sur Apple, ces domaines utilisant souvent des stations de travail Mac. Je travail chez Technicolor et je peut vous dire qu'en post-prod il y'a des macs partout. Mais il y'a aussi After Effects partout.

Alors cette lettre va certainement fâcher Adobe qui iras aussi de son communiqué. Mais ni l'un ni l'autre n'ont intérêt à un véritable divorce. Car ce divorce entamerais sérieusement leurs base de client.
Sauf si... La stratégie d'Apple va vers un abandon des station de travail pour progresser vers le mobile. Auquel cas tous les designer/film maker/publmisher ne sont plus la cible préférentielle d'Apple. Mais cela serais un revirement surprenant.

Et c'est marrant, mais personne n'a commenté l'argument que Steve Jobs classifie comme le plus important:
Apple ne veut pas voir d'application sur l'iPhone développé à partir d'un environnement de développement tiers. Et ce pour éviter les applications de mauvaise qualité, le code approximatif etc... Et c'est cette raison que Steve Jobs donne en dernier en soulignant qu'elle est plus importante que tous le reste, et que c'est cette raison qui est la véritable cause de la décision.

Argument à moitié hypocrite (On veux que les apps soient développer exclusivement pour notre plateforme... C'est pour votre bien, le cross-plateforme c'est le mal!) Mais très symptomatique. Surtout dans l'argument "nous ne voulons pas que nos développeur soient limité par l'utilisation d'un outil qui n'acceptera de nouvelles fonctionnalité que si nos concurrents les adoptent aussi

Ce qui est dommage c'est que l'argument 6 se contredit en 30 secondes: Si Apple autorise le Flash, ça n'empêche pas les développeurs qui le souhaite de développer en natif pour Apple. Mais cela donne aussi le choix de pouvoir développer en cross-plateforme. C'est le développeur qui choisit (fonctionnalité avec le développement en natif, ou universalité avec le développement cross-plateforme).
Là Apple force la main aux développeurs. (Au passage, le HTML5 est cross plateforme donc pourquoi cette argument ne marche t-il pas aussi pour le HTML5?)

Steve Jobs a écrit :

Sixth, the most important reason.

Besides the fact that Flash is closed and proprietary, has major technical drawbacks, and doesn’t support touch based devices, there is an even more important reason we do not allow Flash on iPhones, iPods and iPads. We have discussed the downsides of using Flash to play video and interactive content from websites, but Adobe also wants developers to adopt Flash to create apps that run on our mobile devices.
We know from painful experience that letting a third party layer of software come between the platform and the developer ultimately results in sub-standard apps and hinders the enhancement and progress of the platform. If developers grow dependent on third party development libraries and tools, they can only take advantage of platform enhancements if and when the third party chooses to adopt the new features. We cannot be at the mercy of a third party deciding if and when they will make our enhancements available to our developers.
This becomes even worse if the third party is supplying a cross platform development tool. The third party may not adopt enhancements from one platform unless they are available on all of their supported platforms. Hence developers only have access to the lowest common denominator set of features. Again, we cannot accept an outcome where developers are blocked from using our innovations and enhancements because they are not available on our competitor’s platforms.
Flash is a cross platform development tool. It is not Adobe’s goal to help developers write the best iPhone, iPod and iPad apps. It is their goal to help developers write cross platform apps. And Adobe has been painfully slow to adopt enhancements to Apple’s platforms. For example, although Mac OS X has been shipping for almost 10 years now, Adobe just adopted it fully (Cocoa) two weeks ago when they shipped CS5. Adobe was the last major third party developer to fully adopt Mac OS X.
Our motivation is simple – we want to provide the most advanced and innovative platform to our developers, and we want them to stand directly on the shoulders of this platform and create the best apps the world has ever seen. We want to continually enhance the platform so developers can create even more amazing, powerful, fun and useful applications. Everyone wins – we sell more devices because we have the best apps, developers reach a wider and wider audience and customer base, and users are continually delighted by the best and broadest selection of apps on any platform.

Steve Jobs traduit a écrit :

Sixièmement, la raison la plus importante.

Il y'a une raison encore plus important que le fait que Flash soit un outil fermé et propriétaire, aie des défauts techniques et ne supporte pas l'interface tactile et qui nous pousse à refuser Flash sur iPods,iPhones et iPads. Nous avons discuté des défauts de l'usage de Flash pour la vidéo et les contenus interactifs depuis les sites webs, mais Adobe veux aussi que les développeurs utilise Flash pour créer des applications qui tourne sur nos outils mobiles.

Nous savons, par des expériences douloureuses, que laisser une couche logiciel d'un éditeur tiers entre la plateforme et le développeur finit toujours par des applications de qualité inférieure et limites le développement de la plateforme. Si les développeurs deviennent dépendant des développement de librairies et d'outils par l'éditeur tiers, il ne peuvent profiter des dernières innovations de la plateforme quand et si l'éditeur tiers décide de les implémenter. Nous ne pouvons accepter d'être à la merci d'un éditeur tiers pour décider quand et comment ces innovation serons disponibles pour nos développeurs.

Cela devient encore plus problématique quand l'éditeur tiers fournis une solution cross-plateforme. En effet l'éditeur tiers ne peut accepter une innovation que si celle-ci est disponible sur l'ensemble des plateformes. De fait, les développeurs n'ont accès qu'au plus petit dénominateur commun des fonctionnalités. Nous ne pouvons pas accepté une situation ou les développeurs seraient empêcher d'implémenter nos innovations à cause des plateformes concurrentes.

Flash est une application cross-plateforme. Le but d'Adobe n'est pas d'aider les développeur à produire les meilleurs applications pour l'iPhone, l'iPod our l'iPad. Leur but est d'aider les développeur à produire des applications cross-plateforme. Et Adobe s'est montré particulièrement lent dans l'adoption des dernières innovations des plateformes Apple. Par exemple, alors que Mac OS X est disponible depuis presque 10 ans, Adobe vient tout juste, il y'a deux semaine avec la version CS5, de l'adopter dans son ensemble (Cocoa). Adobe fut le dernier éditeur tiers majeur à adopter Mac OS X complètement.

Nos motivations sont simple - nous voulons fournir la plateforme la plus avancé et la plus innovative possible à nos développeurs. Et nous voulons qu'ils s'appuient directement sur cette plateforme pour créer les meilleurs application que le monde ai jamais vue. Nous voulons améliorer continuellement cette plateforme pour que les développeur puissent créer des applications toujours plus merveilleuses, puissantes, amusantes et utiles. Tout le monde seras gagnant - Nous vendrons plus de matériels car nous aurons les meilleurs applications. Les développeurs pourrons toucher une audience et une clientèle toujours plus large. Et les utilisateurs serons toujours ravis par la meilleurs et la plus variée des sélection d'application toute plateforme confondue.

Désolé si la traduction n'est pas parfaite, ce n'est pas mon métier et j'ai fait cela un peu rapidement. (Et je ne suis pas exceptionnellement doué en Français).
Désolé aussi pour toute les fautes d'ortographe ajouté à la traduction tongue

Dernière modification par Egmorn (30-04-2010 09:21:37)

Hors ligne

#19 30-04-2010 09:17:30

Raphy
Membre
Inscription : 25-07-2008
Messages : 11

Re : Steve Jobs prononce le divorce entre Apple et Flash

Je n'aime pas Steve Job et sa marque a la pomme parce qu'il cherche a controler entierement les applis qui tournent sur ses machines, et puis j'en ai rien a faire du "look" de la machine, tant qu'elle fait le boulot que je lui demande. Cela dit, je trouve que Steve Jobs a raison ce point, pour faire un mauvais jeu de mot, Flash c'est de la daube! Sous Linux, c'est le meme bordel que sous Mac, la plupart des plantages sont lies de pres ou de loin a Flash. C'est un cauchemar quand il s'agit des compatibilites entre les versions 32 bit et 64 bit qui n'arrivent jamais et qui forcent a utiliser un navigateur 32 bits parceque Flash 32 bit n'est pas compatible avec les navigateur 32 bits et le Flash 64 bit tarde a arriver et est bourre de bugs.
Les programmeurs d'Adobe travaillent comme des porcs. Et puis l'usage essentiel de flash et shockwave c'est de faire bouffer de la bande passante et nous faire c...r avec des pubs.

Hors ligne

#20 30-04-2010 10:06:09

kio
Habitué
Lieu : Paris
Inscription : 08-01-2009
Messages : 1 951

Re : Steve Jobs prononce le divorce entre Apple et Flash

Egmorn a écrit :

Ce qui est dommage c'est que l'argument 6 se contredit en 30 secondes: Si Apple autorise le Flash, ça n'empêche pas les développeurs qui le souhaite de développer en natif pour Apple. Mais cela donne aussi le choix de pouvoir développer en cross-plateforme. C'est le développeur qui choisit (fonctionnalité avec le développement en natif, ou universalité avec le développement cross-plateforme).
Là Apple force la main aux développeurs. (Au passage, le HTML5 est cross plateforme donc pourquoi cette argument ne marche t-il pas aussi pour le HTML5?)

merci pour la trad. mais je trouve que son argument tient assez le coup.
tu dis que rien n'empêchera les developpeurs de choisir entre développer pour Apple ou en cross-plateform… mais le fait qu'ils iront au plus facile et au plus universel, non ?

bon, sinon, à propos de flash et de son abandon et/ou son remplacement éventuel, faut voir qui sont les principaux demandeurs de solutions flash : les agences de pub et les annonceurs !


aka ParisForce sur Raging Thunder II /iPhone, internet multiplayer. :-D
minicheck.tumblr.com

Hors ligne

#21 30-04-2010 12:28:30

lejeje94
Nouveau membre
Inscription : 23-04-2010
Messages : 4

Re : Steve Jobs prononce le divorce entre Apple et Flash

Ce que j'aime le plus dans les arguments donnés en général par les grosses compagnies pour justifier des décisions purement économiques, ce sont les noeuds au cerveau que cela provoque quand on essaye de les rendre techniques ou mieux idéologique.
De puis quand Apple se soucie de la qualité du code généré sur leurs machines smile
La base de raisonnement des grosses compagnies sont d'abord et toujours économique, jamais idéologique.
Interdire Flash sur Ietc (Iphone Ipad Iwenttogohome...) c'est interdire des milliers d'application tournant sur le navigateur et non sur Ietc, et donc reste sur iTunes qu'on pourrait appeler aussi iDollars.


MyBlogMyLifeMyTunes
lol

Hors ligne

#22 30-04-2010 13:20:20

David Croquettes
Habitué
Inscription : 17-01-2008
Messages : 817

Re : Steve Jobs prononce le divorce entre Apple et Flash

tiot a écrit :
David Croquettes a écrit :

Pour ceux qui ne le savent pas. AVC/H.264 est un standard ouvert

Il n'est pas ouvert puisque il y a des restrictions d'accès (les fameux brevets).

David Croquettes a écrit :

Son utilisation est gratuite en dessous de 100 000 exemplaires de logiciel, 100 000 abonnés à une TV par câble ou satellite, etc. Les licences sont acquittées par les gros utilisateurs et éditeurs de logiciel et non les utilisateurs finaux.

Aujourd'hui c'est le cas et jusqu'en 2016. Après on n'en sait rien…
J'ajouterai que les brevets logiciels n'ont – heureusement – aucune validité en Europe. Ici on peut faire ce que l'on veut du h264 sans devoir payer un sous à la MPEG. D'ailleurs il existe une implémentation libre et gratuite du format (x264) qui est très efficace.

Ouvert mais non libre ; comme bien dit dans l'autre commentaire. Ne pas confondre. On utilise des formats ouverts brevetés à longueur de temps sans même s'en rendre compte. S'il faut les supprimer on supprime l'ordinateur de nos vies. C'est tout. C'est le standard de la vidéo actuelle, du satellite au Blu-ray. La licence restera gratuite jusqu'à 100 000 exemplaires après 2016 c'est la gratuité pour la distribution sur le web à titre gratuit qui reste en balance. Cependant il n'y a aucune raison valable que ça change. Le MPEG LA a tout intérêt à facturer les plus de 800 grosses boîtes qui ont acquis la licence tout en laissant le pékin moyen s'accaparer le format. À noter que x264 est un argument en plus en faveur de l'universalité du codec. C'est pour moi une meilleure solution que Theora. Xvid a fait son succès dans le sillage de Divx et a fini par le supplanter sur le P2P et x264 est en passe de faire de même pour H.264. Je trouve ça plus rusé et plus efficace que l'attaque frontale, pour moi vouée à l'échec.


Notez bien que je n’ai pas de téléphone portable et que je me fous aussi bien de l’iPhone que du Galaxy ou même de tout Android de merde.

Hors ligne

#23 30-04-2010 13:25:16

A_
Habitué
Inscription : 03-07-2007
Messages : 2 081

Re : Steve Jobs prononce le divorce entre Apple et Flash

x264 ne fait que l'encodage, pas le décodage, d'où la nécessité d'avoir la licence pour le navigateur ou de passer par les codecs de l'OS, ce qui est une autre possibilité par forcement toujours viable puisqu'on déplace le problème sans le résoudre.

Hors ligne

#24 30-04-2010 14:13:10

Seer
Habitué
Inscription : 14-01-2009
Messages : 82

Re : Steve Jobs prononce le divorce entre Apple et Flash

Red a écrit :
A_ a écrit :

Ouvert, mais non libre.

Flash par contre, c'est ni l'un, ni l'autre.

Flex est ouvert par contre (sauf certaines APIs qui ne leur appartiennent pas) et partiellement libre (corrigez-moi si je dis une betise).
Licences des différentes distributions d'Adobe Flex

Ainsi que BlazeDS, Tamarin, et d'autres : Open Source at Adobe

Dernière modification par Seer (30-04-2010 14:53:18)

Hors ligne

#25 30-04-2010 16:02:53

Polpredo
Membre
Inscription : 21-08-2009
Messages : 19

Re : Steve Jobs prononce le divorce entre Apple et Flash

Han ! Adobe Flex, ils ont osé... Y'a pas de directeur communication chez eux ou bien ? Gad el maleh devrait demandé des droits.
Sinon ce n'est qu'une bataille de plus entre Adobe et mac... Ça fait un an que adobe essaye de lancer des applis sur Iphone et qu'il se fait systématiquement rembarré à la place. Du coup les gars ont travaillé sur les Jailbraké ! Si c'est pas du foutage de gueule franchement... Y'a même eu des brainstormes internes pour savoir s'il fallait jouer sur une diffusion illégale des applis.
Deux géant du verrouillage qui se côtoient sa finit forcément par clacher.

Mais comme dirait l'autre tout à une fin. Sauf la banane qui en a deux.

Hors ligne

Pied de page des forums