Les forums d'Ecrans

Annonce

Pour participer aux forums d'Ecrans.fr, il faut d'abord s'inscrire. Pour vous inscrire, cliquez ici.
Si vous possédez déjà un compte, cliquez ici.

#1 31-01-2020 20:02:05

Erwan
Administrateur
Inscription : 11-04-2007
Messages : 1 252

Silence on joue ! «Journey to the Savage Planet», «LooK INside», ...

Cette semaine, on voyage tranquillement dans l’arbre généalogique de LooK INside, du studio montpelliérain Unexpected, on part à la découverte d’une planète bien étrange dans Journey to a Savage Planet, on va rechercher des pages perdues avec la Bookbound Brigade et on retourne, pas tout à fait convaincus il faut l’avouer, dans le point&click des années 80 avec Leisure Suit Larry qui débarque sur Switch.

Jérémie Kletzkine, dans sa chronique jeux de société, nous parle de Last Bastion.

https://next.liberation.fr/culture/2020 … de_1776394


Twitter : @erwancario / @ecrans - Gamertag Xbox Live/PSN : Nawre

Hors ligne

#2 31-01-2020 20:36:02

▆█▂▃█▅▁
Nouveau membre
Inscription : 13-04-2018
Messages : 2

Re : Silence on joue ! «Journey to the Savage Planet», «LooK INside», ...

Je vous écoute depuis le début mais c'est la première fois que j'interviens sur le forum, alors bonjour et félicitations pour tout votre travail !

Une petite réflexion que je me fais à propos de la problématique du Crunch depuis quelques semaines.
En tant que journaliste (il s'agit donc d'analyse, de critiques ... pas de promotions d'objets culturels) ne serait-il pas intéressant de lancer un mouvement ne parlant pas des jeux dont on saurait qu'ils ont été terminé grace au crunch (de part ce travail journalistique justement).

Parler d'un jeu 6 mois après sa sortie (par exemple) si cela aurait été le temps nécessaire pour le terminer sans crunch me semblerait juste et permettrait de ne pas cautionner involontairement ces jeux. De plus un éditeur, sachant qu'une partie de la presse ne parlera pas de son jeu à sa sortie (si ce n'est pour dire qu'ils ont fait du crunch) fera peut être davantage attention à ses employés. Un tel mouvement pourrait être suivi par les utilisateurs·rices qui pourrait également ne pas acquérir le jeu pendant cette période supplémentaire nécessaire dont le jeu aurait eu besoin pour être terminé dans des conditions "normales".

Avec un bon hashtag et quelques bons youtubeurs qui relayeraient l'action, alors là ce serait la cerise sur le sundae.

Comme toute création artistique, les JV sont intemporels. En tant que joueur, l'acquisition en décalé par rapport à la date de sortie d'un jeu ne me dérangerait absolument pas si cela permettrait de ne pas encourager et dénoncer ce type de pratique.

Mais peut être que l'idée a déjà été expérimenté et que cela a foiré ...

Merci pour tout,
Continuez à vie !

Hors ligne

#3 01-02-2020 10:24:02

stonga9
Habitué
Inscription : 16-01-2009
Messages : 940

Re : Silence on joue ! «Journey to the Savage Planet», «LooK INside», ...

Bonjour,

je vous trouve vos élucubrations autour du crunch dans le JV assez hypocrites, et ce pour plusieurs raisons :

1/ C'est le même process dans de nombreux métiers. Sortie d'un film, crunch pour la fin de prod, crunch durant la tournée promotionnelle. Sortie d'un véhicule, crunch pour la pré-production série de pièces afin de tenir le planning, fin de chantier, crunch des ouvriers pour livrer en temps et en heure.

2/ Quand un Mojang parle des nuits blanches qu'il a passé à fignoler son Minecraft, c'est aussi du crunch, et là tout le monde est ébahi devant tant d'implication (idem pour de nombreux jeux indés).

3/ Les journalistes qui fustigent le crunch par des news, dossiers (cpc, gamekult) sont ceux-là même qui évoquent régulièrement dans leurs pages (Canard PC), dans leurs streams (Gamekult), la pression de fin de bouclage, de fin de tests... Ils évoquent leur manque de sommeil, les litres de café avalés, ... N'est-ce pas exactement la définition du crunch? (on peut trouver des vidéos marathon bouclage sur le net).

4/ Vous ne savez rien de ce qui se passe chez CDProject, ce ne sont que des conjonctures. Vous ne savez pas quel est le sens du crunch chez eux (heures sup dans le respect de la légalité? Heures sup au delà du légal?). De même que vous ne savez pas ce qu'il se passe chez les développeurs moins médiatisés.

5/ Vous vous plaignez que Steam concentre toutes ses ressources sur Alyx (ce que vous pourriez souligner pour un jeu dont le dev s'être semble finalisé dont de bonnes conditions) plutôt que de les partager avec le développement de Hand of the Gods (quitte à faire cruncher les deux équipes de développement???).

Bref, je trouve beaucoup de - a minima - contradictions dans vos discours.

Hors ligne

#4 01-02-2020 20:35:35

▆█▂▃█▅▁
Nouveau membre
Inscription : 13-04-2018
Messages : 2

Re : Silence on joue ! «Journey to the Savage Planet», «LooK INside», ...

Salut Stonga9,

Merci pour ce retour. Désolé je ne voulais pas être provocateur par mon inconscience.
Je reconnais ne pas être informé de tout dans le métier du JV, c’est la raison pour laquelle je ne cite aucun studio, distributeur, auteur ou presse en particulier, afin de rester généraliste et ne pas montrer du doigt. Néanmoins, merci de rappeler ces exemples. Étant moi même dans la recherche JV au Canada, je vois les conséquences de ces moments qui devraient être exceptionnels devenir la norme. Le plus triste est que cela bousille des gamins qui entrent en activité plein d'entrain et qui à 30 ans se retrouvent démotivés.

Mais je suis tout à fait d'accord, cela existe dans toutes les catégories professionnelles. Doit-on pour autant l'accepter ? D'autant plus que le respect de la temporalité d'une sortie pourra certes coûter de l'argent mais, n'influencera pas la qualité d'un jeu. Et comme le répète souvent Erwan et ses acolytes, si il y a du retard pour bien terminer un jeu, ce n'est pas grave et même tant mieux. Tout le monde peut comprendre cela, c’est une question d’éducation à la patience.

Cependant je trouve que l'argument du Crunch du développeur amateur ou indépendant est trop souvent utilisé pour justifier le Crunch des studios XL. Ce n'est pas du tout du même ordre. Si du Crunch arrive dans une boite de plusieurs centaines d'employés, cela veut dire que les équipes de planifications prévisionnelles et de management sont incompétentes (ou que le crunch est une variable admise). Comme pour le sport, si un amateur s'entraine de manière disproportionnée, nous ne pourrons pas avoir beaucoup d'influence sur lui en dehors de lui conseiller de se calmer. Par contre, si l'ensemble d'une fédération et donc d'une industrie est avare au point de pousser des sportifs aux limites de rupture (causant des lésions cérébrales ou autre à répétition dans le hockey ou rugby par exemple) et ce de manière systémique et systématique, les amateurs·rices / clients·es ne pourraient-ils pas faire pression par le porte monnaie et les journalistes en ne participant pas à l’événementialisation imposée par un éditeur afin que ces pratiques cessent et montrer du mécontentement ?

Je reconnais mes "contradictions" et ma naïveté smile je pose juste la question si il n'y aurait pas des possibilités, en tant que joueurs·euses et/ou journalistes, pour tenter d'assainir une industrie qui ne l'oublions pas n'est "que" culturelle et ludique ... rien de vital.
Suite à l'écoute de la conversation du début de cette émission, je me demandais si simplement décaler un acte d’achat et d’informations (tout en l''expliquant publiquement) ne permettrait pas d’agir dans ce sens.

Au plaisir de lire des points de vue.

Hors ligne

#5 02-02-2020 14:21:36

stonga9
Habitué
Inscription : 16-01-2009
Messages : 940

Re : Silence on joue ! «Journey to the Savage Planet», «LooK INside», ...

Salut ▆█▂▃█▅▁,

quand j'écris "je vous trouve vos élucubrations autour du crunch dans le JV assez hypocrites" je ne m'adresse pas personnellement à toi, mais de manière globale à SOJ, à ce qui écrivent des dossiers sur le crunch, etc..
Je ne trouve pas ton post provocateur mais trop idéaliste et à mon humble avis ce ne sera jamais suivi d'effet sauf à l'extrême marge.

Pour rester dans le domaine du jeu vidéo et sans trop extrapoler comme je l'ai fait sur les autres corps de métier pouvant être soumis aux techniques de crunch : quand SOJ parle des consoles next gen, se penchent-ils sur les conditions de travail des ouvriers chinois qui vont devoir, en un temps record et dans des conditions de travail sans doute bien pires que celles des studios de développement des JV, produire toute l’électronique nécessaire pour faire tourner leurs jeux? L'indignation est de mon point de vue bien trop sélective et axée vers des acteurs du JV, qui sans être tous exemplaires, offrent des conditions de travail enviables par le plus grand nombre.

Hors ligne

#6 03-02-2020 01:03:47

Nexus5
Habitué
Lieu : Tokyo
Inscription : 09-03-2010
Messages : 132

Re : Silence on joue ! «Journey to the Savage Planet», «LooK INside», ...

Au sujet du jeu de plateau japonais chronique recemment (In Front of Elevators) j'ai demande dans une boutique de Tokyo, le jeu est en reimpression chez l'editeur et sera disponible a nouveau mi-fevrier.
Je m'adresse a la redaction de SOJ : comme vous ne pouvez visiblement pas compter sur Kokobe qui est pourtant sur place *sarcastic* n'hesitez pas a me demander si vous voulez que je vous envoie un exemplaire.

Hors ligne

#7 03-02-2020 09:00:00

Jeremisrael
Modérateur
Lieu : Tel-Aviv
Inscription : 12-01-2010
Messages : 2 417
Site Web

Re : Silence on joue ! «Journey to the Savage Planet», «LooK INside», ...

Merci Nexus!
Il y en a encore 71 de dispos sur le BGG Store smile
https://boardgamegeekstore.com/products … -elevators

Hors ligne

#8 03-02-2020 10:40:09

korisan
Membre
Inscription : 28-09-2016
Messages : 13

Re : Silence on joue ! «Journey to the Savage Planet», «LooK INside», ...

Instant Maître Capello : "gageure" se prononce "gajure". smile

Je n'avais jamais entendu parler de LooK INside et Bookbound Brigade, merci pour ces découvertes (même si ces jeux ne sont pas exempts de reproches) ; cette histoire d'arbre généalogique dans le premier m'a fait penser à What Remains of Edith Finch (et, dans une moindre mesure, le côté "qui est qui ?" à Return of the Obra Dinn).
Vivement votre chronique sur Kentucky route Zero (qui traine dans ma bibliothèque Steam depuis des années, j'avais fini par oublier que le jeu était incomplet jusqu'à il y a quelques jours).


« La vie, c'est Skyrim ! » medoc, modernisant le proverbe  « c'est en forgeant que l'on devient forgeron » dans le Cosy Corner #62

Hors ligne

#9 03-02-2020 12:36:23

Manche_à_balai
Membre
Inscription : 03-02-2020
Messages : 25

Re : Silence on joue ! «Journey to the Savage Planet», «LooK INside», ...

Bonjour, je suis un peu perplexe par rapport à certains choix de l'émission depuis le début de l'année : une actu ubuesque sur le logo de la PS5, une émission sur la décennie passée où l'analyse rétrospective est quasi-absente, et là une longue chronique vraiment désagréable à écouter, pas forcément à cause du sujet mais parce que personne n'a l'air de l'assumer. Je ne connais ni Sierra ni Leisure suit Larry et apparemment je ne rate pas grand-chose, alors quoi ? La chronique de Patrick, c'est un monologue introspectif où à la fin il se rend compte qu'il n'a rien à dire et qu'il aurait mieux fait de laisser du temps à un jeu intéressant ?
Je profite de mon premier message ici pour vous remercier d'avoir conseillé Outer Wilds, je l'ai fini il y a quelques jours, c'était excellent !

Hors ligne

#10 04-02-2020 10:30:25

RogerHanin
Habitué
Inscription : 15-04-2013
Messages : 229

Re : Silence on joue ! «Journey to the Savage Planet», «LooK INside», ...

Manche_à_balai a écrit :

Bonjour, je suis un peu perplexe par rapport à certains choix de l'émission depuis le début de l'année : une actu ubuesque sur le logo de la PS5, une émission sur la décennie passée où l'analyse rétrospective est quasi-absente, et là une longue chronique vraiment désagréable à écouter, pas forcément à cause du sujet mais parce que personne n'a l'air de l'assumer. Je ne connais ni Sierra ni Leisure suit Larry et apparemment je ne rate pas grand-chose, alors quoi ? La chronique de Patrick, c'est un monologue introspectif où à la fin il se rend compte qu'il n'a rien à dire et qu'il aurait mieux fait de laisser du temps à un jeu intéressant ?
Je profite de mon premier message ici pour vous remercier d'avoir conseillé Outer Wilds, je l'ai fini il y a quelques jours, c'était excellent !

C'est du Patrick: c'est l'occasion pour lui de parler de Sierra et de chroniquer cette série (qui a traversé quoiqu'il en soit les différents âges du JV), plus que de parler de la dernière sortie. Pas de problème, au contraire, me concernant, j'aime bien que cette émission ne traite pas que de l'actu.

Concernant la Wii, c'est une console qui a beaucoup compté pour moi (je suis un joueur PC et consoles portables principalement), je compte bien faire le tour de ce qui m'a marqué pour vous en faire une petite synthèse ici smile

Hors ligne

#11 04-02-2020 14:19:59

Rellah
Habitué
Inscription : 19-09-2009
Messages : 185

Re : Silence on joue ! «Journey to the Savage Planet», «LooK INside», ...

Patrick Hellio, apologiste des causes perdues. Et du temps qui va avec.

Dernière modification par Rellah (07-02-2020 10:47:52)

Hors ligne

#12 04-02-2020 17:39:03

stonga9
Habitué
Inscription : 16-01-2009
Messages : 940

Re : Silence on joue ! «Journey to the Savage Planet», «LooK INside», ...

Manche_à_balai a écrit :

La chronique de Patrick, c'est un monologue introspectif où à la fin il se rend compte qu'il n'a rien à dire et qu'il aurait mieux fait de laisser du temps à un jeu intéressant ?

Au contraire, j'adore les envolées hors du temps de Patrick, quand il évoque un morceau de l' (son) histoire du jeu vidéo.

Je suis par contre surpris qu'il n'évoque pas Gabriel Knight chez Sierra qui est synonyme pour moi de premier amour avec les point & click. Histoire adulte, Chronologie jour par jour proche du cinéma, musique et graphismes au top, plusieurs fin différentes, une claque à l'époque (1993).
Et le 2! Gabriel Knight - The Beast Within (1995)! Tout en vraie vidéo!!! Incompréhensible que Patrick n'en parle jamais...

Hors ligne

#13 04-02-2020 22:03:06

Manche_à_balai
Membre
Inscription : 03-02-2020
Messages : 25

Re : Silence on joue ! «Journey to the Savage Planet», «LooK INside», ...

Excusez-moi, vous défendez Patrick, mais pas sa chronique ! Et je n'ai rien contre les vieux trucs poussiéreux (je parle du jeu et de Sierra, pas de Patrick) ou contre la critique avec du recul, au contraire. Par contre je pense que c'est mieux de faire une chronique sur Sierra que sur un jeu nul de Sierra, surtout si c'est pour en faire une critique avec des pincettes, ou « en se bouchant le nez » pour reprendre une expression utilisée dans l'émission. Patrick dit que le personnage est un pauvre type qui se fait rembarrer ; en soi, ça ne me dit rien, qu'est-ce que je dois comprendre ? Que Leisure suit Larry est secrètement une série féministe ? Un équivalent vidéoludique des romans de Houellebecq ? Un précurseur des jeux sur la condition de l'individu anonymisé des sociétés contemporaines comme Mosaic ? Je suis prêt à tout entendre, mais en l'état, j'ai toujours l'impression que LSL c'est plutôt une série racoleuse où on peut se rincer l’œil tout en se foutant d'un personnage plus nul que soi, étant entendu par le jeu qu'il s'adresse au fameux joueur de JV frustré moyen. J'insiste pas, j'y ai pas joué. Mais j'aurais bien aimé que la chronique me donne de quoi remballer mes préjugés, justement. Là j'ai appris que c'est une série ringarde qui revient 20 ans après pour faire des blagues sur sa ringardise, ça fait pas rêver...
Merci pour vos réponses en tout cas, ça fait plaisir, ça faisait des années que j'avais pas posté sur un forum.

Hors ligne

#14 05-02-2020 11:25:30

oyoyo
Habitué
Inscription : 03-12-2009
Messages : 841

Re : Silence on joue ! «Journey to the Savage Planet», «LooK INside», ...

Je suis surtout étonné que Patrick n'aie pas parlé de Phantasmagoria, le point'n click en FMV d'horreur de Sierra, on fait difficilement plus Hellio-compatible pourtant.
C'était effectivement un peu gênant cette tentative un peu désespérée de sauver le soldat Larry, dont le concept a été bien résumé par Erwan : "on fait du cul, pas besoin que ce soit un bon jeu". On aurait aussi pu dire qu'il s'agissait de l'équivalent vidéoludique des nanars érotiques qui passaient sur M6 le dimanche soir à la même époque (on est que des vieux sur ce forum, je sais que vous avez tous la référence). On était plus dans le racolage que dans la subversion.
Sans rancune Patrick !

Hors ligne

#15 05-02-2020 17:06:17

RogerHanin
Habitué
Inscription : 15-04-2013
Messages : 229

Re : Silence on joue ! «Journey to the Savage Planet», «LooK INside», ...

La Wii m'a accompagné pendant de longues années, malgré ses capacités techniques rachitiques et son motion gaming bancal, parce qu'elle a été le terreau de beaucoup d'expérimentations, plus ou moins réussies. Cette pléthore de centaines de jeux ont pu être joués assez facilement pour un coût moindre, grâce à l'occasion tirant les prix vraiment très vite vers le bas... mais aussi grâce à certaines puces spéciales qu'il faut tout de même évoquer.

- Arcade Shooter -
https://en.wikipedia.org/wiki/List_of_gun_games
Ma sélection: Dead Space extraction + HOTD Overkill + HOTD2&3 + sin&Punishment+ GhostSquad + Umbrella Chronicles
Quelle console peut se targuer d'avoir autant de shooter arcade à se mettre sous la dent?
Plutôt efficace le capteur infrarouge pour se faire. Pas ultraaaa précis, mais fait le job.

- Les jeux de sports -
Ma Sélection: Wii Sport + Resort+ Wii Fit+ Punch Out + Fifa + Grand Chelem Tennis

Quand ils ont arrêté d'être de mauvais portages, les FIFA Wii sont devenus de supers jeux d'arcade hyper fun, à base de reprises de volées indécentes et de patates de 30m.
Une fois le motion gaming fixé par le Motion+, on a eu droit à un Grand Chelem Tennis de fort bonne facture, on smash, on fait des revers propres, on slice, on finit en sueur.
Je relance régulièrement ma Wii pour 2 jeux: les Mario Galaxies, qui n'ont pas vraiment eu de successeurs au niveau. Et pour les Wii Sport, imparable en party game et avec des enfants. Resort est une version ++ de l'excellent jeu de base (qui était un véritable system seller), avec un bowling et un golf plus précis. N'a toujours pas de successeur (après une tentative ratée de SaaS sur WiiU)!
Wii Fit était également fort efficace, pour une catégorie de joueurs (mais pas que!) qui est souvent boudée. Son successeur (Ring Fit) semble parti sur les mêmes bases.

- Les projets "spéciaux" Wii -
Entre bricolages rigolos (Let's Tap), les trucs pétés plein de charme (Epic Mickey, Red Steel, de Blob), la Wii a offert de solides titres pour tous types de joueurs. Plateforme solide (Sonic Colours, sans doute le seul bon Sonic sur la décennie?), RPG (Pandora's Tower), un des meilleurs Silent Hill EVER (Shattered Memories), un classique instantané un brin surcôté (Muramasa)... et la série des lapins crétin, quoiqu'on en dise, des party-games fort efficaces.

- Les excellents FPS -
Ma sélection: Metroid Prime Trilogy + Red Steel 2

C'est mon grand regret. Quiconque a joué à Metroid Prime Trilogy sur wii (ou un FPS sur Switch) a compris que la wiiMote est ce qui se fait de mieux pour viser à un FPS derrière la souris mais LOIIIIIIIIIN devant n'importe quel gamepad. Le seul très bon FPS qui essaiera un peu de faire quelquechose de costaud c'est le méconnu "Red Steel 2" qui est loin d'être juste une suite à un titre bancal, mais un titre qui a son univers, un système très solide, et procure beaucoup de fun. Malheureusement... à part ça c'est le désert.

- Les Nintendo -
Ma sélection: super mario galaxy 1 & 2 + New Super Mario Bros Wii + DK Country Returns + Mario Paper

J'éclipse exprès les 2 Zeldas que je n'aime pas trop (Twilight Princess a un univers assez pénible. Skyward Sword ressemble à un énorme tutoriel, ou plutôt à un draft de BOTW qui n'a pas encore bien compris ce qu'il allait devenir).
Côté plate-forme c'est un sans-faute avec les 2 meilleurs mario 3D EVER, et de solides plate-formers pour la première fois pensés comme multi-joueurs (en ajoutant que Rayman Origins a également atterri sur Wii).
J'écarte aussi Mario Kart Wii, le plus vendu, mais pour moi un des plus faibles (j'ai beaucoup plus joué à MKDS sur la même période).

Dernière modification par RogerHanin (06-02-2020 10:03:04)

Hors ligne

#16 05-02-2020 19:26:43

Manche_à_balai
Membre
Inscription : 03-02-2020
Messages : 25

Re : Silence on joue ! «Journey to the Savage Planet», «LooK INside», ...

Cet hommage à la Wii me donne très envie de jouer à un jeu de foot en motion gaming sur Switch, avec un joycon fixé à chaque pied. On y jouerait au parc, en soirée, pendant les longs voyages en avion,...

Sur le crunch : est-ce qu'on sait comment ça se répartit ? est-ce que toutes les productions se terminent sur un crunch ? Est-ce que c'est avéré que Rockstar et CD Projekt sont les pires ? Est-ce que Ubisoft, Nintendo, Insomniac, sur lesquels je crois avoir eu de bons échos, sont effectivement les bons élèves, qu'est-ce qu'ils font, qu'est-ce qu'ils pourraient faire mieux ? Je suis peut-être à l'ouest sur ce sujet-là, mais je m'informe pas mal sur le JV et j'ai l'impression de ne pas avoir ces réponses. Et tant que les réponses ne sont pas connues et largement diffusées, ce serait contre-productif que la presse sonne la charge contre les éditeurs, ça risquerait surtout de braquer les dévs qui ont intégré cette culture de la performance à la con. Je trouve qu'il faudrait mieux mettre en lumière les studios qui sont conscients du problème et qui ont des solutions contre le crunch, si ça existe.
Il faudrait avoir une carte du crunch à l'échelle mondiale, ça éclaircirait la situation.

Mise à jour :
J'ai lu qq articles hier, si ça vous intéresse.
Une enquête de 2019 de l'IGDA (International Game Developers Association) montre que le crunch a un peu reculé ces dernières années.
A l'occasion de l'annonce du départ de Dan Houser, Jason Schreier parle d'améliorations rapides des conditions de travail chez Rockstar depuis fin 2018.
On trouve facilement des informations sur le pourquoi du comment du crunch, qu'est-ce que c'est, comment il s'impose un peu par défaut dans des productions mouvantes et bordéliques comme le sont apparemment toutes les créations de JV, comment il use les développeurs et condamne l'industrie a être un repaire de jeunes gens inexpérimentés qu'on fait carburer « à la passion ».
Pour ce qui est des solutions, c'est plus timide : un article de Game informer parle de changer le regard sur le crunch en le montrant comme une faute et pas comme une fierté (bon, ça c'est en cours), d'installer des garde-fous au niveau de l'encadrement des productions pour ne pas que la fameuse passion des employés soit exploitée contre eux (Schreier apporte qq précisions dans un autre articlemanagers could avoid this sort of situation by under-scoping, adding extra buffer time to the schedule to account for catastrophes, and cutting features that he and his team wouldn’t be able to deliver without working overtime. Critics of crunch say those moves are imperative, not optional), de pousser les dévs à se syndiquer (ce que fait Game Workers Unite depuis 2018), et de mettre en avant les responsables de studios qui refusent activement le crunch.
Et là-dessus aussi on n'en est encore qu'aux tâtonnements, j'ai l'impression : on trouve un entretien de Jason Schreier avec un responsable de Iron Galaxy, un entretien avec Ted Price d'Insomniac, une personne du STJV estime qu'Ubisoft est une entreprise qui « traite bien ses salariés et arrive à garder les seniors »,…

Dernière modification par Manche_à_balai (06-02-2020 15:39:08)

Hors ligne

#17 13-02-2020 20:29:16

Kirby
Habitué
Inscription : 11-06-2009
Messages : 134

Re : Silence on joue ! «Journey to the Savage Planet», «LooK INside», ...

stonga9 a écrit :

Salut ▆█▂▃█▅▁,

quand j'écris "je vous trouve vos élucubrations autour du crunch dans le JV assez hypocrites" je ne m'adresse pas personnellement à toi, mais de manière globale à SOJ, à ce qui écrivent des dossiers sur le crunch, etc..
Je ne trouve pas ton post provocateur mais trop idéaliste et à mon humble avis ce ne sera jamais suivi d'effet sauf à l'extrême marge.

Pour rester dans le domaine du jeu vidéo et sans trop extrapoler comme je l'ai fait sur les autres corps de métier pouvant être soumis aux techniques de crunch : quand SOJ parle des consoles next gen, se penchent-ils sur les conditions de travail des ouvriers chinois qui vont devoir, en un temps record et dans des conditions de travail sans doute bien pires que celles des studios de développement des JV, produire toute l’électronique nécessaire pour faire tourner leurs jeux? L'indignation est de mon point de vue bien trop sélective et axée vers des acteurs du JV, qui sans être tous exemplaires, offrent des conditions de travail enviables par le plus grand nombre.


Je suis pas persuadé que ne pas dénoncer les conditions de travail des travailleurs chinois empêchent de de critiquer celles des développeurs. Et quoi? On ne peut pas dénoncer des souffrances sous prétexte que d'autres souffrent plus?
Il faut aussi bien voir qu'on ne parle du crunch que depuis RDR2, et c'est une bonne chose parce que c'est suivi d'effets. Nul doute que si Sony ou Microsoft se payait un aussi gros bad buzz, ça aurait également des effets, mais rien n'est sorti. Ca n'empêche pas d'en parler.

Hors ligne

#18 13-02-2020 20:37:54

Kirby
Habitué
Inscription : 11-06-2009
Messages : 134

Re : Silence on joue ! «Journey to the Savage Planet», «LooK INside», ...

Manche_à_balai a écrit :

Excusez-moi, vous défendez Patrick, mais pas sa chronique ! Et je n'ai rien contre les vieux trucs poussiéreux (je parle du jeu et de Sierra, pas de Patrick) ou contre la critique avec du recul, au contraire. Par contre je pense que c'est mieux de faire une chronique sur Sierra que sur un jeu nul de Sierra, surtout si c'est pour en faire une critique avec des pincettes, ou « en se bouchant le nez » pour reprendre une expression utilisée dans l'émission. Patrick dit que le personnage est un pauvre type qui se fait rembarrer ; en soi, ça ne me dit rien, qu'est-ce que je dois comprendre ? Que Leisure suit Larry est secrètement une série féministe ? Un équivalent vidéoludique des romans de Houellebecq ? Un précurseur des jeux sur la condition de l'individu anonymisé des sociétés contemporaines comme Mosaic ? Je suis prêt à tout entendre, mais en l'état, j'ai toujours l'impression que LSL c'est plutôt une série racoleuse où on peut se rincer l’œil tout en se foutant d'un personnage plus nul que soi, étant entendu par le jeu qu'il s'adresse au fameux joueur de JV frustré moyen. J'insiste pas, j'y ai pas joué. Mais j'aurais bien aimé que la chronique me donne de quoi remballer mes préjugés, justement. Là j'ai appris que c'est une série ringarde qui revient 20 ans après pour faire des blagues sur sa ringardise, ça fait pas rêver...
Merci pour vos réponses en tout cas, ça fait plaisir, ça faisait des années que j'avais pas posté sur un forum.


C'est pas garanti qu'il y ait des analyses très fines à faire sur LSL. C'est pas grave, tout ne mérite pas un débat d'une heure.
A la base, LSL, c'était juste un jeu grivois tendance lourde. Et juste ça. C'était un habillage, comme on avait des pirates loufoques dans Monkey Island et des flics cyniques et dérangés dans Sam & Max. Aujourd'hui ça a un sens complètement différent, c'est plus "juste un habillage"
Pour moi, la chronique de Patrick, elle est compliquée puisque lui veut parler de l'intérêt d'une ressortie d'un jeu phare de cette époque, et pas forcément du fait que le contenu de LSL n'est plus anodin aujourd'hui.
Moi aussi j'aurai bien aimé savoir  ce que ça voulait dire de sortir un LSL en 2020, si le jeu avait conscience de ce décalage et savait enjouer. Mais bon, peut être que c'est juste pas très bon.

Hors ligne

#19 21-02-2020 09:19:45

allensan
Habitué
Inscription : 03-02-2011
Messages : 828

Re : Silence on joue ! «Journey to the Savage Planet», «LooK INside», ...

Pas encore écouté l'emission et j'ai vraiment un retard de quasi 2 mois sur les emissions mais ça fait 2 mois que je bosse comme un fou furieux a ne faire quasiement que ça.
Généralement j'écoutais les podcast au taff quand je bosse sur des trucs qui demandent pas une énorme concentration et malheuresement ces temps ci je suis sur des trucs ultra technique et chiant , j'écoute même plus de musique.
Mais sinon dans mes rare momnent de calme chez moi, je joue et j'ai finit Journey to the savage planet.
Et voici un petit compte rendus.
J'ai eu énormement de mal a me lancer dans le jeu a cause de la traduction québecoise, j'ai vraiment du mal avec leur façon de parler ( j 'avais déja eu le soucis avec un jeu de loup garous très sympa mais ou le doublage quebecois m'avait refroidis)
Mais une fois passé se soucis, sachant que j'avais pas envie non plus de jouer en VA, je me suis vraiment éclaté.
Si on retire l'humour que j'ai vraiment apprécié du jeu, j'ai trouvé que le concept même du jeu aurait été parfait pour la couche exploration d'une planete de no man's sky ou dans un jeu star trek.
L'évolution a travers cette planete se fait de façon naturel et vraiment bien géré de la part de l'équipe de dev, je me suis surpris a me faire tout le codex a 100% alors que généralement ça m'emmerde plus qu'autre chose de courir apres un indice textuel .
Les 3 boss du jeux sont pour moi à la fois très sympa et aussi trop classique, avec le sempiternel 3 phase que l'on trouve depuis des siècle dans les jeux de plateforme.
Sincèrement je le recommande, une petite dizaine d'heure pour le finir à 100%

Hors ligne

#20 24-02-2020 19:12:20

Manche_à_balai
Membre
Inscription : 03-02-2020
Messages : 25

Re : Silence on joue ! «Journey to the Savage Planet», «LooK INside», ...

Sur la décision d'inclure des combats dans Journey to the savage planet :
Hutchinson allows you to shoot enemies in Journey to the Savage Planet. He makes it clear however that Savage Planet is an exploration game first and foremost.
"We had a hope early on that we could have an entirely non-violent path, and there are plenty of things we included from those tests - you can feed the creatures to gain resources for example - but with a small team and a tight time frame we didn't have the luxury of infinite experimentation, which meant in the end we leant on things we'd done before and there's a lot of combat in there now to fill out the experience. You can avoid a lot of it though - it's most definitely not a shooter even though you can and do need to fire your gun."
Donc ils ont bien essayé d'en faire un pur jeu d'exploration mais ont dû se rabattre sur un gameplay de combat à la fin parce qu'ils n'ont pas pu expérimenter sur le gameplay non-violent jusqu'au bout.

Sur le crunch (suite) :
C'est un peu galère de trouver des infos sur les gens qui ne crunchent pas parce que les articles qui traitent ce sujet ne renvoient pas les uns aux autres, ils ne font pas réseau. Mais on en trouve quand même assez facilement, en fait.
Media Molecule ne crunche pas, le crunch c'est un truc de ringards – « crunch is so 90's », la classe.
Chez Amplitude on ne crunche pas non plus, et on estime que les choses vont plutôt dans le bon sens, apparemment la situation était bien pire avant. Il y a une évolution naturelle (vieillissement des développeurs) qui fait que les studios ont vraiment intérêt à prendre le mal à la racine.
Des interviews de Vice, je retiens que ce sont les développeurs liés à Bandai-Namco qui sont les plus convaincants sur l'encadrement des horaires de travail (Soul Calibur, Ace Combat). Les autres sont assez forts pour dire qu'ils refusent le crunch en bombant le torse, puis admettre que leurs employés font ce qu'ils veulent, ce sont des perfectionnistes, la passion, vous savez… Le producteur de Dragon Quest XI tombe totalement des nues quand on lui dit que ça peut poser des problèmes de trop travailler ; chez Capcom on sent que la question met mal à l'aise.

Dernière modification par Manche_à_balai (24-02-2020 19:13:07)

Hors ligne

Pied de page des forums