Trailer est-il ? Calibre 9, Halal Police d’Etat, Kill the Irishman...

par Alexandre Hervaud

mercredi 15 décembre 2010

tags : gore, comédie, Trailer est-il ?

Jack Frost et son bonhomme de neige pervers - DR

Tous les lundis (ou mercredis, ok), dans Trailer est-il ?, Ecrans.fr vous propose une sélection de bandes-annonces diverses et (a)variées : grosses machines, séries Z, raretés et plus encore...

 

Parle à mon gun

Le saviez-vous ? On peut a priori écrire un peu n’importe quoi dans les filmographies d’Allociné. Genre, attiré par la jouissive bande annonce de Calibre 9, un Crank à la française vu son rythme fou et son pitch taré (un flingue qui parle !), on a cherché à se renseigner sur son réalisateur, un certain Jean-Christian Tassy. Figurez-vous que d’après Allociné, il a « suivi des études littéraires à Aix-en-Provence dans le sud de la France, puis de hautes études de médecine (option proctologue) à Montpellier ». Et là, c’est le drame : « après de très nombreuses cures de désintoxication et une autobiographie très âpre sur sa personne et sur le monde du showbusiness (Moi, les chèvres, le midi et ma bouteille de gnôle, 1992, éditions Joseph Mehri) il tente de revenir sur le devant de la scène, mais son aura semble ternit [sic] par son passé ». Merci Allociné ! A priori, Calibre 9, du DIY déjanté tourné à l’arrache en 2007, n’est pas encore terminé, mais on a super hâte.

 

Faster Irishman, Kill Kill

Kill the Irishman est le nouveau film de Jonathan Hensleigh, à qui l’on doit le bon script de Die Hard 3, mais surtout la réalisation du mauvais Punisher cru 2004 avec son Travolta très nicolascagien. Après un slasher cannibale jamais sorti par chez nous, le revoilà aux manettes d’un film qui s’annonce bien burné (en terme de casting, au moins), Kill the Irishman. Basé sur l’histoire vraie de Danny Greene, un Irlandais pas commode employé par les mafieux de Cleveland dans les années 70, le métrage aligne une belle brochette de gueules : Ray Stevenson (vu dans Rome et, hasard marvelien, le dernier Punisher) dans le rôle principal), Val Kilmer, Christopher Walken, Robert Davi, Vincent D’Onofrio, Vinnie Jones... Ouais, du lourd (parfois au sens propre, Kilmer continue visiblement sa cure de donuts), mais avec une touche de beauté : la mimi Linda Cardellini, inoubliable Lindsay de la série Freaks and Geeks.

 

On [REC]apitule

Tiens, si on refaisait un film de mecs relous perdus dans les bois et aux prises avec un monstre, pour changer des sorcières par exemple ? Et on appellerait ça Evidence, un titre cool avec du potentiel à l’international, qui peut avoir un sens différent en anglais et en français par exemple ! Ouais !

 

Free da Kaalo !

Kaalo, réalisé par Wilson Louis, est d’après sa page Facebook le premier « film de créature » indien. Mouais, on a du mal à y croire, mais admettons. Tourné en lumière naturelle dans le désert de Jaisalmer en plein été, Kaalo raconte l’histoire du sorcière du désert, et ses premières images sont tout à fait appétissantes, du moins pour un film de sorcière du désert indien.

 

Adolf Reloaded

Ecrit et réalisé par Erik Eger, One Hundred Years of Evil est un faux docu partant sur un postulat rigolo : à la fin de la Seconde Guerre Mondiale, un cargo de l’US Air Force détient à son bord treize prisonniers sosies d’Adolf Hitler. L’équipe du docu s’intéresse à l’un de ses prisonniers... Se pourrait-il qu’il s’agisse du véritable Hitler, devenu depuis un citoyen américain lambda (il a même bossé comme serveur pour le compte d’un restaurateur afro-américain, c’est dire !). Y’a moyen de rigoler.

 

Tontons du bled

Eric et Ramzy, les deux génies derrière Seuls Two (mais aussi présents dans un sacré nombre de merdes style Les Dalton ou Double Zéro, ne l’oublions pas) reviennent dans un film dont le titre est à lui seul une promesse de joie : Halal police d’Etat, avec son histoire de serial killer des épiceries de Barbès traqué par deux nazes de la police algérienne. Annoncé pour février 2011, c’est le premier film de Rachid Dhibou, jusqu’alors cantonné à filmer les making-of de productions Europacorp, qui distribue d’ailleurs la chose. Ce premier trailer n’est pas hilarant, mais le niveau de postiche rassure quand même.

 

White Christmas

C’est Noël ce week end au Nouveau Latina, où l’ex-Absurde Séance Paris (nouveau nom en janvier !) proposera le délirant Jack Frost et son tueur bonhomme de neige, relecture floconneuse de Chucky. Ce film de Michael Cooney réalisé en 1997 ne doit en aucun cas être confondu avec son mièvre homonyme sorti un an plus tard avec Mickael Keaton, hein !

 

RETROUVEZ TOUS LES TRAILER-EST IL ? PAR ICI.