Les forums d'Ecrans

Annonce

Pour participer aux forums d'Ecrans.fr, il faut d'abord s'inscrire. Pour vous inscrire, cliquez ici.
Si vous possédez déjà un compte, cliquez ici.

#1 24-12-2020 15:17:01

Erwan
Administrateur
Inscription : 11-04-2007
Messages : 1 310

Silence on joue ! Le bilan 2020

Cette semaine, comme à chaque fin d'année, il est temps de jeter un œil dans le rétro pour voir ce qu'il s'est passé dans le secteur du jeu vidéo ces douze derniers mois. Evidemment, la crise sanitaire, comme partout, a tout chamboulé, mais le jeu vidéo s'en est finalement mieux sorti que la plupart des autres industries culturelles, avec, notamment la sortie maintenue de deux nouvelles consoles à la fin de l'année. Toute l'équipe de Silence on joue se retrouve donc pour échanger impressions et souvenirs. Sans oublier bien sûr le classement très subjectif des jeux les plus marquants de l'année.

https://shows.acast.com/silence-on-joue … bilan-2020


Twitter : @erwancario / @ecrans - Gamertag Xbox Live/PSN : Nawre

Hors ligne

#2 25-12-2020 19:37:39

superglu
Membre
Inscription : 03-12-2009
Messages : 27

Re : Silence on joue ! Le bilan 2020

Merci Erwan et aux chroniqueurs.es pour cette très bonne émission.

Hors ligne

#3 29-12-2020 11:26:11

OncleFernand
Nouveau membre
Inscription : 09-10-2018
Messages : 6

Re : Silence on joue ! Le bilan 2020

Merci et bravo pour cet épisode concis (oui oui) et très agréable à écouter. L'exercice des bilans de fin d'année est toujours un peu périlleux et vous vous en tirez formidablement bien (même si l'après-générique de l'épisode précédent a tenté de nous faire croire à une impréparation relative tongue)

Hors jeux vidéo, je me suis complétement retrouvé dans les commentaires sur Makoto Shinkai. J'avais été moyennement emballé par Your Name (quoiqu'un peu plus sur mon deuxième visionnage) malgré la hype qui régnait au moment de sa sortie. J'ai aussi trouvé Les Enfants du Temps affreusement mièvre et sans originalité par rapport à son film précédent comme le soulignait Corentin. En comparaison le dernier Mamoru Hosoda, Mirai ma petite sœur, m'a enchanté. Le scénario est très touchant et la réalisation réussie (rien que le travail d'animation sur le petit garçon de quatre ans et son équilibre encore hésitant est frappant).

Hors ligne

#4 02-01-2021 14:27:47

Fulm1nn
Nouveau membre
Inscription : 02-01-2021
Messages : 2

Re : Silence on joue ! Le bilan 2020

Bonjour. Merci pour cet épisode animé avec une équipe au complet ou presque. Je suis l'émission, désolé pour le terme suranné, depuis plusieurs saisons maintenant. Je voulais réagir sur le passage concernant le féminisme dans le jeu vidéo. Silence on joue a toujours défendu par le biais de ses chroniqueurs les femmes évoluant dans l'univers du jeu vidéo. Non seulement les problèmes machistes inhérent à une communauté masculine toxique mais aussi les affaires de harcèlements sexuels au sein des sociétés de développement ou autres entreprises liées à l'univers de jeu vidéo. Mes propos vont surement paraitre durs mais si je ne peux qu'être d'accord avec le combat mené je suis parfois mal à l'aise quand je constate que, une fois encore, les chroniqueuses sont sous représentées dans l'émission. Pour cette ultime enregistrement de 2020, on dénombre 5 hommes pour une femme. Je ne pense pas que le média manque de journaliste féminine de talent et même si j'apprécie les interventions de Patrick, Corentin, Marius, Jeremy et les autres je suis persuadé que l'émission sortirai grandie d'un renouvellement de son équipe. Je suis conscient que Erwan compose avec ses connaissances et ses liens d'affections et que renouveler ses chroniqueuses/rs relève de la gageure. Désolé pour la longueur du message. Bonne année 2021 et au plaisir de retrouver Erwan et ses complices.

Dernière modification par Fulm1nn (02-01-2021 14:30:11)

Hors ligne

#5 02-01-2021 14:48:01

Red
Modérateur
Lieu : Paris
Inscription : 21-03-2008
Messages : 5 914
Site Web

Re : Silence on joue ! Le bilan 2020

Je rejoins ton vœu. La recherche de parité et de mixité est un effort constant qui rendrait certainement parfois encore plus compliquée la fréquence hebdomadaire de SOJ mais qui est désormais fondamental. À La Playade, c'est à la base de toute notre organisation et nous y sommes arrivés de façon mensuelle. De plus en plus de podcasts et de rédactions développent désormais cet aspect et il faut le soutenir.

Merci à toute l'équipe pour avoir tenu bon pendant cette année difficile, et donc plus particulièrement à Julie, et coucou aux Camilles qui nous manquent smile

Hors ligne

#6 02-01-2021 20:39:51

Manche_à_balai
Habitué
Inscription : 03-02-2020
Messages : 160

Re : Silence on joue ! Le bilan 2020

Red a écrit :

De plus en plus de podcasts et de rédactions développent désormais cet aspect et il faut le soutenir.

Tu as des exemples en français ? Je lis surtout des sites anglophones et les rédactions se sont clairement équilibrées ces dernières années (Eurogamer, RPS, Kotaku, etc.), mais en France tous les sites auxquels je pense sont composés d'hommes en très grande majorité.

Un peu désolé de voir Resi3R dans la sélection de Julie et Patrick. Bon jeu, hein ! Bon jeu... Mais quand on voit ce qui a été abandonné depuis le précédent ?! C'est comme si Uncharted 1 était sorti après Uncharted 2, et c'est encore peu dire, parce que Unch2 n'a jamais été aussi audacieux et maîtrisé que Resi2R.  L'exploration a été réduite à presque rien, le freak en manteau de cuir est un vulgaire boss, les munitions se trouvent partout, relancer une partie équivaut à rejouer la même chose que la fois d'avant, et malgré la technique flamboyante et la chevelure de Carlos, tout le parti-pris cinématographique fait pitié : en termes de fusion gameplay-cinématique, Resi3 fait plus penser à Dead Space qu'à The last of us 2, la comparaison est cruelle. J'espère qu'ils ont gardé quelques idées sous le coude pour Resi4R, chez Capcom.

Un studio indé dont toute l'équipe a démissionné est mentionné dans l'émission ; ça doit être Lab Zero Games, le studio de Skullgirls et Indivisible ? Les développeurs ont créé un nouveau studio, Future Club, depuis.

Dernière modification par Manche_à_balai (03-01-2021 07:18:14)

Hors ligne

#7 02-01-2021 22:27:21

Red
Modérateur
Lieu : Paris
Inscription : 21-03-2008
Messages : 5 914
Site Web

Re : Silence on joue ! Le bilan 2020

Hormis La Playade, entre le fait que certain se développent ou que je puisse déjà t'en recommander, il y a une petite nuance. Mais je peux par exemple citer les noms des podcasts Ludologies, Besides Games ou du Casque et l'Enclume avec Marylis Vallet, et te renvoyer vers les rédactions de Morgane Tua, de Chloé Woitier, de Luma ou d'Elodie Drouard.

Hors ligne

#8 04-01-2021 10:39:51

RogerHanin
Habitué
Inscription : 15-04-2013
Messages : 251

Re : Silence on joue ! Le bilan 2020

Pas emballé par ces histoires de "quotas", je pense que SoJ ne fait pas de discrimination sur la représentativité des sexes, mais il n'y en a pas tant que ça en France, dans ce secteur. Du coup le ratio du moment, plutôt dans le haut du panier de ce qu'on voit dans le JV francophone, ne me choque pas.

Hors ligne

#9 04-01-2021 12:41:02

Yaourt
Habitué
Inscription : 26-11-2013
Messages : 96

Re : Silence on joue ! Le bilan 2020

Je ne pense pas non plus qu'il y ait un profond problème de parité dans SoJ... On ne peut pas attaquer Erwan sur ce sujet, revoyez l'historique d'Ecrans.fr, réécoutez le podcast d'Ecrans.fr, réécoutez le 56Kast... C'était la parité dans la présentation, énormément d'intervenantes, etc. La question de la parité y était souvent soulevée d'ailleurs, et on comprenait aisément les raisons qui font qu'on voit moins de femmes intervenir sur divers sujets (JV compris) dans les médias...
Bref, je dirais pas non au retour de Kalash ou Camille Suard... Je dirais pas non à plus d'interventions de Camille Gévaudan... J'adorerais voir intégrer les chroniqueureuses des personnes comme Valérie Précigout (alias Romendil)... Mais d'une faut que ces personnes aient le temps, de deux faut qu'elles aient l'envie (et la liberté contractuelle), de trois faut que leurs centres d'intérêts collent avec la "ligne éditoriale" (avec de gros guillemets hein ?! big_smile) de SoJ (parce qu'une Camille qui ne fait QUE du Pokémon, ou une Romendil qui ne fait QUE du JRPG/Mario/Zelda,on tournerait vite en rond à les faire venir toutes les semaines, une Kalash qui parle lentement et prend son temps pour développer ses raisonnements se faisait bouffer, gentiment, par les autres, toujours prompts à couper et parler avec un débit de parole élévé, etc.).





Sinon, pour en revenir à l'émission, et ce qui a été dit sur les abonnements, comme quoi ça permet aux créateurs de se focaliser sur leur jeu, ce qu'ils veulent raconter, et de s'affranchir de considérations et mécaniques bassement pécuniaires, j'ai du mal à adhérer à ce discours. Je hais les micro-transactions, qui sont pour moi un cancer, mais l'abonnement n'est pas la solution, à mon sens on remplace un mal par un autre...

1. Le JV, comme le cinéma, est un art, c'est aussi une industrie (et on peut retourner la phrase si on veut). Donc faut des sous pour faire un jeu (bah oui faut a minima pouvoir manger/loger pendant le processus créatif, faut aussi financer le matériel), et donc on attend du jeu une fois sorti qu'il soit rentable (en cela qu'il doit au moins rembourser l'investissement initial, idéalement générer un bénéfice permettant de financer le jeu suivant, voire améliorer le niveau de vie des différents acteurs de la chaîne de production, etc.). Donc faire des sous, ça doit être un objectif du créateur de jeu, comme c'est un objectif du cinéaste, ou de l'écrivain populaire (allez parler 3 minutes avec Marc Lévy pour voir !). Celui qui crée pour créer, pour la seule beauté de l'art, ne cherche pas à vendre, il y a des auteurs, des cinéastes, des musiciens, des peintres, sculpteurs, photographes, auteurs de BD, etc. qui font ça. Ils ne font pas de leur art leur gagne pain (j'avais un grand-oncle qui a peint et sculpté des centaines de trucs sans jamais les vendre, nous il a bien fallu qu'on le fasse à la mort de sa veuve car on n'allait pas tout brûler/détruire, et on n'avait pas moyen de stocker), et sont soit dans le partage libre de droit, soit dans la garde jalouse de leurs créations. Décider de vivre de son art, c'est accepter de faire des concessions.

2. On voit les dégâts que fait le streaming à la rémunération des musiciens. Je vous renvoie vers les nombreux articles de LesJours.fr, dont c'est un sujet de préoccupation depuis le lancement du journal. Oui du point de vue du consommateur c'est génial, pour le prix d'un disque par mois, on a accès à l'intégralité d'un catalogue (moi-même je contribue à cette machine infernale, étant abonné à Apple Music, faisant une pause de Qobuz dont les prix ont tellement monté que je ne pouvais plus suivre), plus de musique qu'on n'aura le temps d'écouter dans toute une vie, et oui ça permet de découvrir légalement des choses qu'on n'aurait pas connues autrement (même au temps glorieux du P2P débridé), et on peut jeter aux oubliettes un album sans regretter d'y avoir investi 30€ le jour de sa sortie. Maintenant réfléchissons 3 minutes : la plateforme prend 30% de ce que je paie, les maisons de disque prennent une part que je ne saurais définir (j'imagine qu'il y a une assiette contractuelle + un prorata du nombre/temps d'écoute global ou par pays), elles se prennent leur commission et reversent le reste aux artistes (certainement sur le même schéma que ce que leur verse la plateforme de streaming). A la fin, les artistes il leur reste des miettes. Le socle d'abonnés potentiels est limité (il y a encore une grosse marge de progression, mais l'humanité a une taille finie, ou du moins c'est souhaitable à un horizon relativement proche), donc la masse d'argent engrangée par des abonnements est asymptotique elle-aussi, or la production ne l'est pas (les nouvelles oeuvres ne font pas disparaître les précédentes), nous sommes donc dans un schéma où on doit rémunérer toujours plus de monde avec pas particulièrement plus d'argent... Perso, j'étais content, avant, de mettre 100 ou 200€ par mois dans de la musique (parce que j'avais les moyens, et parce que c'est, avec la littérature, et les JV, un des trois piliers de ma vie culturelle), et j'avais le sentiment de mieux contribuer à la survie de cette industrie qu'aujourd'hui, je continue à le faire d'ailleurs, mais c'est plus occasionnel malheureusement.

3. L'exemple de Netflix est excellent je trouve. Perso j'aime pas Netflix. J'aime pas les séries TV en général (j'admets que j'adore Friends, Breaking Bad et d'autres trucs de ce calibre, mais je préfère les films), j'aime pas ce truc de mettre des acteurs dans une pièce, de leur faire raconter des trucs pas très intéressants dans l'absolu, leur mettre un ou deux rebondissements dialogués histoire de nous faire revenir au prochain épisode (en vue de nous vendre soit du dentifrice, soit un nouveau mois d'abonnement au service), et de ne surtout pas structurer les histoires pour qu'elles aient une fin (car plus ça durera, plus les producteurs et le public resteront dans leurs zones de confort respectives, et c'est pour ça que je préfère les films, un film ça doit être pensé dans sa globalité, ça doit réfléchir à son message, ça doit réfléchir à sa fin). Ce modèle économique me saoule ! On reprend ce que j'ai dit en 2. Netflix arrose les maisons de production audiovisuelle pour avoir des séries en tout genre. Faut voir la qualité qui ressort. Combien d'étrons pour un seul The OA (annulé d'ailleurs) ? En assurant une rémunération à tout ce petit monde, on peut se dire que c'est bien, ça permet aux gens de manger, mais ça ne permet pas à ceux qui sortent du lot de sortir du lot, d'obtenir leur indépendance financière, et à leur tour de tirer des talents vers le haut. On peut dire ce qu'on veut de George Lucas et ses jouets, mais à la base, il faisait ça pour pouvoir financer les films que les producteurs de l'époque lui refusaient (et puis la machine s'est un peu emballée dirons-nous), et ça lui a permis de tirer plein d'autres artistes dans son sillage.

4. Dans le JV du coup ma crainte est que ça devienne ça. Je suis désolé, mais y a pas grand chose de vraiment bien sur Apple Arcade (au passage, vous dites que 5€ par mois c'est pas cher, certes, mais vous oubliez le coût d'entrée qui est d'acquérir du matos Apple, récent... j'ai essayé d'installer Manifold Garden sur mon Apple TV HD - pas 4K, un de leur appareils les moins onéreux, à 180€ quand je l'ai achetée en 2015 ou 2016 - bah ça tourne tout simplement pas, je ne me plains pas, j'ai toute la panoplie Apple, donc je peux me faire plaisir, mais tout le monde n'a pas mes moyens). Je vous vois vous extasier sur le fait que les créateurs maintenant peuvent être focus sur leur contenu (retour au point 1), mais vous ne voyez pas (ou ne dites pas) qu'ils sont en train de tous devenir des salariés (déguisés) de grosses boîtes qui vont les écraser car ne les rémunéreront pas à la hauteur de ce qu'ils mériteront, les enfermeront dans des contrats d'exclusivité qui les empêcheront de toucher un plus large public, de se faire éditer en physique, leur imposeront de la censure, etc. Moi ça me rend triste. Autant j'aime pas le Ubisoft d'aujourd'hui (dont je trouve la production plate et insipide), autant j'admire le chemin parcouru, chemin qui n'aurait pas été possible si on avait eu ces systèmes d'abonnement dans les années 80... Un Might and Magic ou un Prince of Persia ne leur aurait jamais rapporté ce que ça leur a permis de devenir... Oui il y a trop de milliers de jeux qui sortent chaque semaine, oui certains sont des perles auxquelles personne ne jouera jamais, malheureusement l'Hisoire est remplie de génies ignorés... L'abonnement n'y changera rien, les gens qui gèrent le contenu édito des plateformes n'ont pas non plus le temps de tester ces milliers de jeux par semaine, et donc passeront toujours à côté de trucs beaucoup plus géniaux que ce qu'ils mettront en avant.

Bref, les abonnements sur le JV, à petite dose pour moi (Apple c'est vraiment parce que c'est dans leur package de services), je préfère acheter un jeu de temps en temps (j'ai un budget non négligeable), quitte à être déçu. Et je priorise le support physique, non pas pour l'objet, mais parce que je peux toujours le revendre, ou être sûr que ça marchera encore dans 30 ans (comme mon GameBoy, moins sûr pour les CD PS1), alors que le démat, suffit qu'on me débranche le store, et pouf, j'ai plus rien ! Vous l'aurez compris, je suis de la vieille école : je paie 1 fois pour avoir mon produit culturel, et une fois que j'ai ma copie, c'est ma copie ! Je dessine par-dessus mes BD si je veux (je ne le fais pas, mais je peux, ce sont MES copies que j'ai payées avec MES deniers).


Allez ! Petite vidéo nostalgique sur le thème big_smile

Dernière modification par Yaourt (06-01-2021 17:39:56)

Hors ligne

#10 04-01-2021 14:14:43

Red
Modérateur
Lieu : Paris
Inscription : 21-03-2008
Messages : 5 914
Site Web

Re : Silence on joue ! Le bilan 2020

Je ne crois pas que personne ait parlé de quotas ou attaqué quiconque, hein smile Il est ici question de souhaiter entendre la parole de plus de femmes et ce serait plus que normal que SOJ puisse aussi (continuer de) montrer l'exemple. Pour avoir personnellement décidé de le faire il y a déjà 4 ans, je saisi bien les difficultés que cela représente dans une émission comme celle-ci.

D'ailleurs, je pense qu'Erwan est du même avis dans l'absolu mais que c'est quelque chose de difficile à obtenir, que l'équipe est petite et que les roulements restent une bonne solution pour maintenir la régularité.

Après, que Roger Hanin ou d'autres ne soient pas choqués n'est pas surprenant venant d'une tranche sur-représentée. Moi, je suis toujours frustré de ne pas entendre plus de joueuses s'exprimer, que ce soit dans les podcasts JV en général (ou dans les colonnes de ce forum). Le seul ratio qui vaut c'est le ratio nombre de joueur/joueuses contemporain qui frôle les 50/50. Donc, s'en tenir à ce qui existe ailleurs, ou à une petite présence féminine par-ci par là (et je pourrais aller plus avant dans la définition de diversité), on reste invariablement déconnecté de la réalité de ceux qui jouent. Demandez à celles et ceux qui sont sous-représentés ce qu'ils en pensent, ils seront plus légitimes que moi pour en parler.

Hors ligne

#11 06-01-2021 16:48:02

Erwan
Administrateur
Inscription : 11-04-2007
Messages : 1 310

Re : Silence on joue ! Le bilan 2020

Hellooooo !

Bonne année à tou·te·s (au passage).

Pour réagir au débat, je suis bien sûr d'accord sur le fond : il faudrait en absolu plus de chroniqueuses. Ce n'est pas une question de quota, c'est une question de représentativité et aussi de lutter contre un biais historique et originel de ce podcast.

Après, je suis d'accord mais... c'est compliqué. C'est compliqué parce qu'aujourd'hui, je dépense beaucoup (trop) d'énergie pour proposer ce podcast toutes les semaines et aussi pour m'assurer un minimum de sa continuité dans le temps. Ces derniers mois ont été assez rassurant sur un plan technique, puisqu'on a pu continuer comme je l'ai dit dans l'émission, mais ce n'est pas la seule variable à prendre en compte.

Donc, semaine après semaine, je me satisfais simplement de pouvoir continuer à proposer Silence on joue dans les conditions actuelles. Evidemment, après le départ de Camille Suard, il était hors de question pour moi de la remplacer par un mec et je suis plus que ravi que Julie ait accepté de nous rejoindre.

Tout ça pour dire que je comprends complètement la critique, je l'accepte, et je pense qu'un jour, ça évoluera, dans le bon sens forcément, mais pour l'instant, ce n'est malheureusement pas d'actualité...

A très vite !


Twitter : @erwancario / @ecrans - Gamertag Xbox Live/PSN : Nawre

Hors ligne

#12 06-01-2021 18:03:42

Yaourt
Habitué
Inscription : 26-11-2013
Messages : 96

Re : Silence on joue ! Le bilan 2020

Conclusion : Erwan prépare le com des coms le mercredi après-midi.

Dernière modification par Yaourt (06-01-2021 18:04:04)

Hors ligne

#13 06-01-2021 19:44:21

Manche_à_balai
Habitué
Inscription : 03-02-2020
Messages : 160

Re : Silence on joue ! Le bilan 2020

Yaourt a écrit :

Conclusion : Erwan prépare le com des coms

Haha ! Quelqu'un qui a lu à l'antenne mon message débile sur les chats d'Assassin Valhalla ne peut pas être soupçonné de préparer quoi que ce soit. Je pense qu'Erwan a délégué la sélection des commentaires à un algorithme bizarroïde (ou à son jumeau maléfique Ercan Wario).


Je ne m'étais pas intéressé à l'Apple arcade jusque-là, je me suis rattrapé avec quelques articles de kotaku :
un positif, un négatif qui va dans le sens de Yaourt (enfin je crois), et un podcast qui date des débuts de l'Apple arcade et pèse le pour et le contre.
En tant que type qui a juste joué à qq jeux Apple Arcade sur Switch sans même savoir qu'ils venaient de là, j'ai un peu de mal à comprendre les critiques. En plus c'était de bons jeux (Grindstone, Sayonara wild hearts), et Alba, à venir dans quelques mois, m'intéresse aussi.

Dernière modification par Manche_à_balai (06-01-2021 20:30:08)

Hors ligne

#14 06-01-2021 21:30:46

Yaourt
Habitué
Inscription : 26-11-2013
Messages : 96

Re : Silence on joue ! Le bilan 2020

Quand je dis qu’il n’y a pas grand chose de bien, je ne veux pas dire qu’il n’y a rien d’intéressant, et pour 5€, du point de vue du consommateur ça reste génial pour les quelques jeux que tu cites (j’ai commencé Alba sur mon téléphone, c’est super mimi), Shantae, Manifold Garden et quelques autres qui ont l’air cool, au moins sur le papier. Et j’ai aussi conscience qu’on peut très bien se dire qu’on va payer 5€ un mois, faire un max de bons jeux et résilier l’abonnement et on en aura eu pour son argent.

Et oui je suis d’accord avec l’article de Kotaku sur l’impossibilité d’acheter mon jeu préféré, c’est même troublant de similitude. Je suis quelqu’un qui rejoue aux jeux. Plusieurs fois, et sur des années...

Dernière modification par Yaourt (06-01-2021 21:46:17)

Hors ligne

#15 06-01-2021 22:22:55

Erwan
Administrateur
Inscription : 11-04-2007
Messages : 1 310

Re : Silence on joue ! Le bilan 2020

Manche_à_balai a écrit :
Yaourt a écrit :

Conclusion : Erwan prépare le com des coms

Haha ! Quelqu'un qui a lu à l'antenne mon message débile sur les chats d'Assassin Valhalla ne peut pas être soupçonné de préparer quoi que ce soit. Je pense qu'Erwan a délégué la sélection des commentaires à un algorithme bizarroïde (ou à son jumeau maléfique Ercan Wario).

Mais il était très bien, ce commentaire sur les chats ! smile

Ceci dit, effectivement, je pourrais me formaliser qu'on me suspecte de préparer le com des coms... (je passe sur les forums tous les jours, même si je n'écris pas très souvent)


Twitter : @erwancario / @ecrans - Gamertag Xbox Live/PSN : Nawre

Hors ligne

Pied de page des forums