Les forums d'Ecrans

Annonce

Pour participer aux forums d'Ecrans.fr, il faut d'abord s'inscrire. Pour vous inscrire, cliquez ici.
Si vous possédez déjà un compte, cliquez ici.

#1 16-04-2021 12:39:35

Erwan
Administrateur
Inscription : 11-04-2007
Messages : 1 315

Silence on joue ! Spécial écoles de jeu vidéo, avec Gamekult

Cette semaine, on revient sur les deux mois d’enquête qui ont permis à Libération et Gamekult de sortir leurs articles respectifs sur les écoles de jeu vidéo en France. Une longue discussion, des débuts de ce travail de recherche jusqu’aux réactions qui ont fait suite à la publication, en passant par le recueil des nombreux témoignages.

https://www.liberation.fr/culture/jeux- … BGKCWMPFE/

Les articles @libe sont ici :
https://www.liberation.fr/culture/jeux- … PRXOK3DNA/
https://www.liberation.fr/culture/jeux- … PNRQQADLE/
https://www.liberation.fr/culture/jeux- … WT5LUST24/

Et les articles @gamekult là :
https://www.gamekult.com/actualite/cult … 37643.html
https://www.gamekult.com/actualite/sexi … 37861.html
https://www.gamekult.com/actualite/pred … 37937.html


Twitter : @erwancario / @ecrans - Gamertag Xbox Live/PSN : Nawre

Hors ligne

#2 20-04-2021 14:21:31

RogerHanin
Habitué
Inscription : 15-04-2013
Messages : 257

Re : Silence on joue ! Spécial écoles de jeu vidéo, avec Gamekult

Ca n'a pas été pour ma part l'émission la plus passionnante à écouter: le making-of d'un article que je n'ai pas (encore) lu...
Heureusement dans la 2e moitié vous avez avancé quelques informations intéressantes, mais vous répondez quand même souvent que vous n'avez pas eu le temps de creuser cet aspect. C'est évidemment un sujet abyssal, il vous fallait bien une direction.
Une question: ça m'a étonné qu'aucune école n'ait cherchée à avoir un diplôme délivré par la commission des titres d'ingénieur (même si cela implique que ces écoles deviennent plus généralistes).

Et une remarque par rapport à vos ressentis sur le "travailler plus", les "projets à la maison"... Ca n'est pas inhérent aux écoles de jeux vidéo. Si vous faites une école d'ingé, de commerce... vous pouvez bêtement suivre le cursus, faire vos stages, mais les meilleurs qui vont faire le plus beau parcours sont ceux qui pratiquent "à la maison", souvent comme un loisir, et vont s'immerger au plus tôt dans le monde professionnel, bien avant le diplôme.

Vous pouvez appeler ça "pousser au crunch ou à travailler 50h par semaine", mais c'est la réalité du monde privé: si tu fais tranquillement tes 35h, tu ne vas pas progresser bien vite. Si tu en fais 15 de plus et est proactif envers ton métier (recherche, développement, documentation), là tu vas progresser. C'est le problème de la complexité de notre monde, de notre niveau technologique: il n'y a plus de tâches qui ne se ringardiseront pas en 5 ans, et il n'y a plus assez de travail pour rémunérer correctement nos experts. Et on quasiment besoin plus que des experts.

Les techniciens du jeu vidéo sont par essence à la pointe de la technique. Former de tels ingénieurs demande de leur apporter beaucoup de savoir, et de l'expérience - vous avez évoqué les exigences des recruteurs. Ca ne se fait pas en 35 semaines de 35 heures X3 avec un chèque de 30.000€, mais en travaillant chez soi, en développant pour soi, et en anticipant les évolutions de ce monde. Oui c'est très exigeant, et oui c'est pas cher payé au bout.

Hors ligne

#3 21-04-2021 22:09:16

Nuage
Nouveau membre
Inscription : 21-04-2021
Messages : 1

Re : Silence on joue ! Spécial écoles de jeu vidéo, avec Gamekult

Bonjour !
Avant tout chose j'adore ce podcast (une des rares bonnes choses que j'ai faite en 2020 est de commencer à l'écouter)
J'ai lu vos trois articles pour Libération : merci pour votre travail, vraiment ! On voit en germe dans vos articles tous les problèmes qu'on constate dans les studios...
Dommage que la presse spécialisée ait aussi peu relayé ces articles

ça fait longtemps que ça me fait tiquer la présentation "start-up-nation-c'est-formidable" de ses écoles mais je ne soupçonnais pas le nombre qu'il y en avait et le coût pour les élèves...

D'ailleurs j'ai deux questions à vous poser
1) est-ce que vous savez la proportion de gens travaillant dans le jeu vidéo à venir de ces formations dédiées ?
Vu du dehors j'ai l'impression qu'il y a quand même pas mal de monde qui vient de formations généralistes (programmation ou beaux-arts/animation)

2) Par curiosité, l'agitation sur les RS/forums sur vos articles c'était essentiellement lié au deuxième article et à la phrase de l'étudiante sur les «jeunes geeks blancs» ou bien d'autres reproches ?

Quand on lit vos articles on comprend mieux pourquoi on a des scandales comme Ubisoft
Et aussi pourquoi autant de jeunes étudiants et diplômés craquent et se réorientent

Ensuite RogerHanin, je ne suis pas d'accord. Je pense que tu devrais lire le 1er article pour voir à quel point on pousse trop loin ces élèves.
Moi aussi on m'a poussée à faire énormément d'heures pendant mes études, à devenir "le parfait soldat de l'industrie", mais on n'en est pas au niveau des témoignages
D'autre part il y a une différence entre gâcher énormément d'heures et faire réellement quelque chose de productif
Faire un jeu vidéo, comme tout projet c'est une course de fond en équipe.
Si tu pars trop vite, sans te concerter avec les autres et sans savoir où tu vas tu n'es pas efficace
Et donc si tu veux faire du bon travail il faut communiquer avec les autres, bien s'organiser et dormir (oui les humains doivent se reposer sinon ils font de la merde)
ça m'énerve qu'on pousse une équipe au crunch pour rattraper des erreurs qui étaient totalement évitables
(car oui quand le chef demande de tout changer à la dernière minute ce n'est pas une façon correcte de faire, c'est un problème structurel d'organisation)
D'autant plus qu'on voit dans le troisième article que les formations sont souvent bancales/un peu improvisées (voire une arnaque)

J'en ai par dessus la tête de la justification du crunch "c'est inévitable"/"c'est la dur loi du secteur"/ "les faibles n'ont pas leur place ici"
Non. C'est trop souvent causé par des problèmes d'organisation/planification/communication.
Je connais trop de gens qui ont fait des burn-out ou abandonné le secteur qui leur plaisait à cause des conditions de travail
C'est un énorme gâchis
Combien de jeunes compétents et motivés ont abandonné car ils n'arrivaient pas à suivre la cadence totalement dingue ?
Après on se retrouve avec des gens qui ont une mentalité "tout piétiner pour réussir" qui deviennent des chefs épouvantables et c'est une boucle sans fin => cf Ubi
Surtout qu'une énorme partie de la pression mise sur les élèves vient du fait qu'il y a trop d'écoles sur le marché
Autrement dit les entreprises peuvent jeter leurs employés comme des kleenex / leur mettre une énorme pression "car il y aura toujours des gens pour prendre leur place"
Et les jeunes employés doivent être tellement contents d'avoir une place (et de pouvoir rembourser leur prêt étudiant...) qu'ils doivent se faire bouffer tout crus

Et en observant les énormes fails des studios on se dit que soit personne n'a vu le problème en interne soit leur parole n'a pas été entendue
D'où la nécessité que des gens différents soient présents dans ces entreprises (pas que des zombies/terminator) et que certains chefs se remettent en question
Aussi pour que le médium jeux vidéos se renouvelle

Cette citation d'un étudiant est tellement vraie «Vous avez la chance de modeler ce que seront les créateurs de demain : en faire de la chair à canon qui finira par quitter le milieu après une dépression est une bien triste décision.»

Ce message est beaucoup trop long désolée... Et encore je parle pas du deuxième article (ça va très loin là aussi. Après on se demande pourquoi les jeunes filles ne s'orientent pas vers ces métiers-là....)

J'imagine même pas à quel point les stages ça doit être n'importe quoi... J'ai déjà vu dans mon secteur les entreprises ne pas payer les stagiaires ou au minimum et leur confier des missions énormes...
En leur faisant miroiter une embauche à terme - embauche qui s'avèrera au mieux en intérim avec un contrat super court... au pire inexistante

Hors ligne

#4 22-04-2021 20:18:12

Manche_à_balai
Habitué
Inscription : 03-02-2020
Messages : 175

Re : Silence on joue ! Spécial écoles de jeu vidéo, avec Gamekult

Nuage --> le message n'est pas trop long du tout ! visiblement le forum a un gros coup de mou ces dernières semaines donc c'est cool d'avoir un peu de lecture.

RogerHanin --> j'aime bien le côté altermondialiste des articles, justement. Ce que tu expliques, pardon mais c'est un peu l'évidence, c'est ce qu'on nous serine toute notre vie. Lire qu'une étudiante propose de mettre des malus à ceux qui font des nuits blanches plutôt que de les récompenser, au moins je trouve ça rafraîchissant ! ça implique de changer complètement de modèle pour mettre au centre des formations le bien-être, l'équilibre vie/travail, etc. plutôt que l'acquisition des compétences les plus pointues.
Je ne sais pas si ça serait vertueux dans tous les domaines, peut-être qu'un architecte, un médecin, etc. a vraiment besoin de s'enfiler des montagnes de connaissances pendant 10 ans pour être compétent et pour que les patients soient bien soignés et que les ponts et les immeubles ne se cassent pas la gueule, mais un créateur de jeux vidéo...

J'ai un vague souvenir de quelqu'un, Martin Lefebvre je crois, qui regrettait que le JV soit à ce point imprégné par une "culture d'ingénieur en informatique". Il parlait plutôt de l'homogénéité des influences qu'on y trouve(fantasy, cyberpunk, SF, manga, etc.), mais d'une certaine façon ça pourrait coller aussi aux méthodes de création, très axées sur la compétence technique. Je trouve ça intéressant de se demander ce que donnerait un paysage du JV plus imprégné par la littérature, par exemple ; s'il y avait plus de jeux comme 80 days, Disco Elysium, Heaven's Vault ou même les Souls (dont le créateur est un littéraire), est-ce que le développement de JV et les formations seraient aussi durs ?

D'ailleurs il a arrêté le JV, Martin Lefebvre, et son site merlanfrit tourne au ralenti à partir de contributions extérieures et c'est bien dommage.

Hors ligne

#5 28-04-2021 15:37:06

Minostel
Habitué
Inscription : 29-10-2010
Messages : 83

Re : Silence on joue ! Spécial écoles de jeu vidéo, avec Gamekult

Je n'ai pas grand chose à ajouter par rapport à tout ce qui a été dit. Un petit post pour un grand bravo sur la qualité des articles et du travail accompli, puisque j'ai pu tout lire et tout écouter.

Deux réflexions tout de même qui me sont venues à l'esprit à la lecture des articles dans Libé et à l'écoute du making-of :

1/ Je crois que lorsqu'on parle de faire énormément d'heure dans la semaine, il faut différencier les heures de travail collectif, qui imposent de fortes contraintes d'organisation, et les heures de travail personnel. Ces dernières peuvent concerner la veille ou l'acquisition de connaissances, des essais (l'expérimentation personnelle est très importante dans ce domaine, on apprend aussi de ses échecs et il faut y consacrer du temps). Mais concernant le travail personnel on est aussi libre de l'organiser plus ou moins comme on veut, d'en faire plus ou moins...

2/ Je suis toujours sidéré de voir qu'il n'y a finalement aucun contrôle de l'État sur les formations du supérieur. Ce ne serait pas si compliqué de mesurer à grands traits les besoins en emploi dans certains domaines, puis de mettre un veto à la création de nouvelles formations quand un marché de l'emploi est sur-saturé. Là vous avez parlé du jeu vidéo mais il y a plein d'autres domaines où c'est flagrant. Un exemple parmi d'autre, ce sont les emplois dans le secteur de la culture. Il y en a globalement peu mais il y a des pelletées de formations.

Hors ligne

#6 28-04-2021 15:46:48

Yaourt
Habitué
Inscription : 26-11-2013
Messages : 112

Re : Silence on joue ! Spécial écoles de jeu vidéo, avec Gamekult

Allez zou ! un numerus clausus sur les formations, comme ça on est bien certains de manquer de petits développeurs dans les petits villages de campagnes dans quelques années.

Hors ligne

#7 29-04-2021 18:59:55

FilthyCabbage
Nouveau membre
Inscription : 05-05-2020
Messages : 8

Re : Silence on joue ! Spécial écoles de jeu vidéo, avec Gamekult

Merci, d'avoir rédigé cette article et d'avoir pris le temps de rechercher ce sujet. J'entend beaucoup de gens autour de moi dire que ce genre de publications ne servent a rien. Sortant moi meme d'ISART il y a maintenant 3 ans et apres avoir vecu les meme experience que les temoignages recueillis je peux vous assurez que c'est en etant reconnu de cette maniere et en parlant qu'on fera avancer les choses. Et franchement ca fait du bien! Merci et courage pour vos prochaines redactions.

Hors ligne

Pied de page des forums