Les forums d'Ecrans

Annonce

Pour participer aux forums d'Ecrans.fr, il faut d'abord s'inscrire. Pour vous inscrire, cliquez ici.
Si vous possédez déjà un compte, cliquez ici.

#1 08-02-2011 10:38:10

Ecrans.fr
Administrateur
Inscription : 25-06-2007
Messages : 1 000

Google Art Project : un musée pas si ouvert

Google Art Project : un musée pas si ouvert

Par des contraintes techniques et juridiques, Google et ses 17 musées partenaires entravent la diffusion de la culture qu'ils disent promouvoir, en interdisant la libre circulation des ?uvres du domaine public.

Lire l'article

Hors ligne

#2 08-02-2011 11:44:20

enretard
Nouveau membre
Inscription : 08-02-2011
Messages : 1

Re : Google Art Project : un musée pas si ouvert

La propriété, c'est le vol, disait Proudhon. Est-ce que cela ne s'appliquerait pas aussi à la propriété intellectuelle ou artistique?
Bien entendu, un intellectuel, un artiste peut revendiquer son travail, son "génie", son originalité pour légitimer sa propriété (en oubliant néanmoins toutes les conditions sociales qui ont rendu ce travail possible). Mais comment ne pas pas voir que cette propriété intellectuelle est aujourd'hui sur-protégée ou hyper-protégée? Admettons que le droit d'auteur vaille pour la vie de l'auteur? Mais pourquoi cinquante, soixante, soixante-dix, cent ans après sa mort? Pour protéger ses héritiers? Le génie artistique se lègue-t-il de génération en génération? Parce que Van Gogh n'a été célébré qu'après sa mort?
Autre exemple, le droit de citation s'applique aux textes mais pas aux images ni aux œuvres audio-visuelles? Pourquoi?
"Le droit d'auteur? Un auteur n'a que des devoirs" dixit Godard.

Alors mettre un droit d'"auteur" sur des œuvres de plus de cent ans !
Google entreprise capitaliste, on le savait. Mais parmi tous ces musées, combien sont des musées "publics"? Ne sont-ils pas d'abord au service du public avant d'être au service d'eux-mêmes? Ils "protègent" leurs œuvres comme si c'était leur propriété. Or il s'agit d'un bien public au sens le plus fort du terme, non?

Hors ligne

#3 08-02-2011 12:28:39

bourgpat
Habitué
Inscription : 20-07-2007
Messages : 241

Re : Google Art Project : un musée pas si ouvert

Un article d'ASI qui vient en complément;
http://www.arretsurimages.net/vite.php?id=10285

Hors ligne

#4 08-02-2011 13:31:56

kergloued
Nouveau membre
Inscription : 08-02-2011
Messages : 1

Re : Google Art Project : un musée pas si ouvert

en attendant le procès qui obligera Google et les musées à fournir la fonction "Sauvegarder sous..." par un clic droit, il existe une méthode imparable pour faire une copie de l'oeuvre et l'intégrer dans son exposé : l'impression écran, puis une petite retouche de l'image. C'est un peu plus long, un peu plus contraignant, mais le Copy Right peut aller se faire voir!

Hors ligne

#5 08-02-2011 13:40:25

swedish chief
Habitué
Inscription : 29-10-2007
Messages : 546

Re : Google Art Project : un musée pas si ouvert

Étonnant ce besoin de très haute résolution, quand on sait/devine que le peintre a mis toute son énergie à produire un effet/sensation pour un observateur/oeil placé à environ 6m de distance.

Personnellement, je m'en fiche totalement du coup de pinceau qu'on voit à 1 cm du tableau.
Je ne suis ni peintre, ni historien de l'Art, ni même artiste. Et j'ai l'espoir d'être capable, par le simple regard, d'éprouver ce que l'auteur a voulu transmettre il y a plusieurs centaines d'années.

Ah ça! Le jour où on exposera des démonstrations mathématiques, je dit pas, il faudra un bon niveau de détail. wink
Mais là, honnêtement, vous voyez quoi à 1cm d'un Van Gogh avec des millions de pixels?
Et puis, je suis désolé, mais il y a des œuvres qui ne se prêtent pas à la numérisation: pour regarder un tableau de 3m de haut... ben il faut un écran de 3m de haut. Minimum.

Après, les droits d'auteurs... Est-ce que la photographie d'une œuvre est elle même une œuvre?... tout ça... c'est du business. Et Google est très fort pour ça. Vous verrez qu'il va tous les bouffer en moins de deux sans posséder un seul tableau. ><

Hors ligne

#6 08-02-2011 14:18:16

cathy812
Habitué
Inscription : 12-06-2009
Messages : 313

Re : Google Art Project : un musée pas si ouvert

"Personnellement, je m'en fiche totalement du coup de pinceau qu'on voit à 1 cm du tableau.
Je ne suis ni peintre, ni historien de l'Art, ni même artiste"

Tout est là : la chose ne concerne pas que vous et votre petite personne.
Et il y également des "peintres, historiens de l'Art et artistes" et même tout simplement des gens curieux, des amateurs d'art, qui eux, apprécient énormément.

alors, encore merci pour votre commentaire "moi je"

Hors ligne

#7 08-02-2011 14:58:13

swedish chief
Habitué
Inscription : 29-10-2007
Messages : 546

Re : Google Art Project : un musée pas si ouvert

Le "moi je" te dit merci... et se compte en milliards d'individus. Et d'une.
Et je ne pense pas que regarder pendant des heures un coup de spatule (fut-il d'un grand maître) apprenne quoique ce soit à des gens "simplement curieux". Même s'ils ont fait, pour cela, 4h de queue.

Quant aux "spécialistes", ceux qui ont reçu une solide formation, sans google, ça ne les a pas empêché de (bien) faire leur travail auparavant non?
Et si c'est si important que ça pour eux, ils sauront développer leurs propres outils. Le logiciel libre, c'est pas fait "que" pour les chiens.

Maintenant, je pense que l'intérêt d'une œuvre ne se chiffre pas en millions de pixels ou en millions de dollars.
On surestime, amha, l'importance de ces numérisations. Encore une fois, tout le travail du peintre consiste quand même, pour la majorité d'entre eux, à faire passer une émotion, une sensation, en cachant tous les fils, techniques et procédés qui produisent cet effet.

Au fait, ces lettres dans les yeux de Mona Lisa, ce sont de simples craquelures ou pas? Vous croyez que sur une image google on saurait faire la différence?

Dernière modification par swedish chief (08-02-2011 15:04:16)

Hors ligne

#8 08-02-2011 15:43:18

Johnny Rico
Membre
Inscription : 08-02-2011
Messages : 25

Re : Google Art Project : un musée pas si ouvert

cathy812 a écrit :

"Personnellement, je m'en fiche totalement du coup de pinceau qu'on voit à 1 cm du tableau.
Je ne suis ni peintre, ni historien de l'Art, ni même artiste"

Tout est là : la chose ne concerne pas que vous et votre petite personne.
Et il y également des "peintres, historiens de l'Art et artistes" et même tout simplement des gens curieux, des amateurs d'art, qui eux, apprécient énormément.

alors, encore merci pour votre commentaire "moi je"

Je ne vois pas quel est le problème, swedish chief exprime son point de vue dans un commentaire sur une news, en précisant clairement le caractère subjectif de celui-ci (au cas où la nature même d'un commentaire n'était pas défini de la sorte)...

Pour mon cas personnel (je précise ^^), j'ai fait découvrir Google Art Project à ma copine pas plus tard que ce week end, car elle étudie aux Beaux Arts et je n'arrêtais pas de lui dire "mais trop bien, grâce à ces photos en très haute résolution, tu peux analyser précisément tel ou tel technique, en plus tu peux faire ça de chez toi, au chaud, ça déchire sa reum !"

Etant moi-même musicien, j'y voyais là un parallèle avec le repiquage des morceaux dans ma jeunesse et le bienfait que cela m'a apporté, avant de prendre un peu de recul et de comprendre que l'oeuve musicale, depuis plus d'un demi-siècle, était devenu facilement récupérable en tant que support (disque, cassettes, CD, etc...), ce qui facilitait le travail de repiquage, alors que pour les Beaux Arts, il fallait absolument se déplacer et avoir la chance qu'un musée digne de notre propre intérêt soit à notre portée géographique.

Pour revenir à l'article (oui, j'avoue, je digresse facilement) quand Adrienne Alix de Wikimedia déclare « Donc si par exemple je suis professeur d’histoire ou d’histoire de l’art, je suis obligée de faire entrer mes élèves sur ce site pour leur montrer l’œuvre », je ne vois pas vraiment où est le problème, Google a pour le coup lancé ce concept de fort belle manière, on ne va pas leur reprocher que ce monopole s'installe au sein d'une salle de classe (franchement, reproche-t-on aux profs de faire une projection d'un cours depuis leur ordi avec un Windows facilement reconnaissable ?).

Sincèrement, aurais-je loupé quelque chose à ce sujet ?

Dernière modification par Johnny Rico (08-02-2011 15:45:28)

Hors ligne

#9 08-02-2011 15:58:29

pef2012
Habitué
Inscription : 31-03-2009
Messages : 225

Re : Google Art Project : un musée pas si ouvert

Johnny Rico a écrit :

Pour revenir à l'article (oui, j'avoue, je digresse facilement) quand Adrienne Alix de Wikimedia déclare « Donc si par exemple je suis professeur d’histoire ou d’histoire de l’art, je suis obligée de faire entrer mes élèves sur ce site pour leur montrer l’œuvre », je ne vois pas vraiment où est le problème, Google a pour le coup lancé ce concept de fort belle manière, on ne va pas leur reprocher que ce monopole s'installe au sein d'une salle de classe (franchement, reproche-t-on aux profs de faire une projection d'un cours depuis leur ordi avec un Windows facilement reconnaissable ?).

Sincèrement, aurais-je loupé quelque chose à ce sujet ?

Il me semble que le problème qu'exprime Adrienne Alix, plus qu'une histoire de monopole et de publicité pour Google, serait plutôt d'ordre pratique. Ainsi chaque élève a besoin d'un ordinateur connecté au net pour voir l'image, ou au minimum celui du professeur doit être connecté au net pour pouvoir projeter l'œuvre, mais il n'est pas possible de récupérer l'image pour l'insérer dans une présentation ou un document de travail. Et vu les équipements en matériel et connexion des établissements scolaires, c'est loin d'être facile d'accéder au net avec une classe de 30 élèves.

En gros je dirais que l'initiative a le mérite d'exister, mais l'impossibilité d'exporter les images réduit fortement son intérêt, le seul usage possible étant de visualiser les images, sans pouvoir se les approprier pour des utilisations plus riches et variées

Hors ligne

#10 08-02-2011 15:59:12

Camille G.
Administrateur
Inscription : 17-03-2008
Messages : 1 306

Re : Google Art Project : un musée pas si ouvert

Johnny Rico a écrit :

Pour revenir à l'article (oui, j'avoue, je digresse facilement) quand Adrienne Alix de Wikimedia déclare « Donc si par exemple je suis professeur d’histoire ou d’histoire de l’art, je suis obligée de faire entrer mes élèves sur ce site pour leur montrer l’œuvre », je ne vois pas vraiment où est le problème, Google a pour le coup lancé ce concept de fort belle manière, on ne va pas leur reprocher que ce monopole s'installe au sein d'une salle de classe (reproche-t-on aux profs de faire une projection d'un cours depuis leur ordi avec un Windows reconnaissable facilement ?).

Sincèrement, aurais-je loupé quelque chose à ce sujet ?

Ce n'est pas simplement que Google impose l'utilisation de son site, c'est qu'une vidéoprojection de ces oeuvres dans une salle de classe implique un paquet de contraintes techniques. Il faut une connexion Internet, un navigateur équipé d'un plug-in flash à jour (c'est moins évident dans les établissements scolaires que chez les particuliers), ne naviguer dans l'oeuvre que de la façon dont Google le permet, voire même disposer d'un compte Google si l'on veut rassembler quelques unes de ces œuvres dans une collection personnalisée pour le cours en question... Il sera impossible de montrer deux tableaux côte à côte pour les comparer, impossible d'ajouter des annotations sur l'image, impossible d'y toucher de quelque manière que ce soit. Alors que ce sont des tableaux du domaine public.

Hors ligne

#11 08-02-2011 16:27:14

Johnny Rico
Membre
Inscription : 08-02-2011
Messages : 25

Re : Google Art Project : un musée pas si ouvert

Camille G. a écrit :
Johnny Rico a écrit :

Pour revenir à l'article (oui, j'avoue, je digresse facilement) quand Adrienne Alix de Wikimedia déclare « Donc si par exemple je suis professeur d’histoire ou d’histoire de l’art, je suis obligée de faire entrer mes élèves sur ce site pour leur montrer l’œuvre », je ne vois pas vraiment où est le problème, Google a pour le coup lancé ce concept de fort belle manière, on ne va pas leur reprocher que ce monopole s'installe au sein d'une salle de classe (reproche-t-on aux profs de faire une projection d'un cours depuis leur ordi avec un Windows reconnaissable facilement ?).

Sincèrement, aurais-je loupé quelque chose à ce sujet ?

(...)Il sera impossible de montrer deux tableaux côte à côte pour les comparer, impossible d'ajouter des annotations sur l'image, impossible d'y toucher de quelque manière que ce soit. Alors que ce sont des tableaux du domaine public.

Oui, je comprend, là est le débat.

L'œuvre en elle-même est bien entendu du domaine public, je crois que nous sommes tous d'accord là-dessus, mais pour le moment, la technologie adoptée afin de pouvoir consulter ces œuvres de chez soi en haute définition est à la merci de son géniteur, en l'occurrence Google (et Adobe bien entendu, mais Google paie pour ça).

Ce constat me désole mais comment pourrait-il en être autrement, tant que ce nouveau concept que je trouve fabuleux ne se sera pas ouvert à la concurrence, voire au domaine libre ?

J'en conclus que ce monopole impose que nous nous y adaptions, et je le répète, cela me désole tout comme vous tous, mais ce principe s'applique également dans d'autres domaines je pense non ? (je suis trop fatigué pour trouver des exemples, cela va permettre justement d'ouvrir un peu le débat).

Ainsi, il est toujours gratuit de consulter les œuvres du domaine public, pas de problème, mais pour aller plus loin et profiter du confort qu'apportent les outils numérique dans l'exploration de ces dites œuvres, il faut se plier aux conditions d'usage.

Le débat reste entier...

Dernière modification par Johnny Rico (08-02-2011 16:28:39)

Hors ligne

#12 08-02-2011 16:42:09

davidvincent
Habitué
Inscription : 24-03-2009
Messages : 183

Re : Google Art Project : un musée pas si ouvert

Je trouve le ton de l'article un peu mechant et deplacé, dans le sens où l'initiative est là, avec les moyens qui vont bien, pour realiser une chose qui n'avait (à priori) pas été faite auparavant.
Aprés, que la maniere de prendre en photo une oeuvre tombée dans le domaine public soit protégée par des droits d'auteur, ce n'est pas vraiment une disposition trés recente.
Aprés, on peut debattre sur le coté artistique de la maniere de prendre en photo ces oeuvres, mais là n'est pas la question.
Je trouve que l'initiative de Google est une bonne initiative. Elle en sucitera surement d'autres par la suite, motivés que nous seront pour nous debarasser des contraintes imposées par Google dans la diffusion de ces oeuvres.

Hors ligne

#13 08-02-2011 16:54:07

Johnny Rico
Membre
Inscription : 08-02-2011
Messages : 25

Re : Google Art Project : un musée pas si ouvert

Oui, Google n'est pas réputé pour être une entreprise particulièrement philanthrope, ils font encore et toujours du business.

Leur principe éprouvé consiste à inventer de nouveaux besoins dont on a du mal à imaginer comment vivre sans, quelques années plus tard, les gros malins !

Hors ligne

#14 08-02-2011 17:00:06

stonga9
Habitué
Inscription : 16-01-2009
Messages : 957

Re : Google Art Project : un musée pas si ouvert

Camille G. a écrit :
Johnny Rico a écrit :

Pour revenir à l'article (oui, j'avoue, je digresse facilement) quand Adrienne Alix de Wikimedia déclare « Donc si par exemple je suis professeur d’histoire ou d’histoire de l’art, je suis obligée de faire entrer mes élèves sur ce site pour leur montrer l’œuvre », je ne vois pas vraiment où est le problème, Google a pour le coup lancé ce concept de fort belle manière, on ne va pas leur reprocher que ce monopole s'installe au sein d'une salle de classe (reproche-t-on aux profs de faire une projection d'un cours depuis leur ordi avec un Windows reconnaissable facilement ?).

Sincèrement, aurais-je loupé quelque chose à ce sujet ?

Ce n'est pas simplement que Google impose l'utilisation de son site, c'est qu'une vidéoprojection de ces oeuvres dans une salle de classe implique un paquet de contraintes techniques. Il faut une connexion Internet, un navigateur équipé d'un plug-in flash à jour (c'est moins évident dans les établissements scolaires que chez les particuliers), ne naviguer dans l'oeuvre que de la façon dont Google le permet, voire même disposer d'un compte Google si l'on veut rassembler quelques unes de ces œuvres dans une collection personnalisée pour le cours en question... Il sera impossible de montrer deux tableaux côte à côte pour les comparer, impossible d'ajouter des annotations sur l'image, impossible d'y toucher de quelque manière que ce soit. Alors que ce sont des tableaux du domaine public.

Moi non plus je ne comprends pas le problème, n'importe lequel de ces tableaux trouvera une reproduction en haute qualité sur google image. Certes c'est du 1000x1000 et non pas du 1000000x1000000, mais pour une projection dans une salle de classe c'est amplement suffisant. Je ne cherche pas à défendre Google mais ils me semblent pour le coup faire plutôt preuve de bonne volonté en mettant à disposition de quiconque des moyens de visualisation de pros, et en apportant des fonds à des musées publics. Ce sont les musées qui seraient plutôt à blamer en ne souhaitant pas diffuser ces oeuvres en ultra haute qualité de façon totalement libre. Reste que Google permet l'accès à quelque chose qui de toute façon n'était jusqu'à présent pas disponible.

Quant à la pertincence de l'ultra HD pour la peinture, mon avis est proche de celui de Swedish Chief.

Hors ligne

#15 08-02-2011 17:34:35

kio
Habitué
Lieu : Paris
Inscription : 08-01-2009
Messages : 1 951

Re : Google Art Project : un musée pas si ouvert

réaction 1 à l'article : bordel de merde ! (les droits d'auteur, ça me gonfle)

réaction 2 à Swedish Chef : béééééh…

on peut dire que ça a son sens dans deux cas (la vue de près) :

d'abord dans le sens de Google View Machin (si on peut dans la vraie vie se coller le nez sur le tableau, alors on devrait pouvoir faire pareil dans la version online super immersive et tout et tout et on va pas se casser le cul à développer des trucs si c'est pas pour le faire à fond)

et ensuite dans le sens du visiteur de musée normal où, si si, le fait de voir les coups de peinture peut apporter "beaucoup", mais ça dépend des gens, je suis bien d'accord. Pour mon expérience, j'aime bien, justement, voir de près pour "ressentir" le geste du peintre. Ça fait un peu pompeux dit comme ça, mais j'aime bien sentir que ce que je vois est autre chose qu'une simple image (parce que si on devait la voir que de 6 m, alors du coup, pourquoi la voir en vrai et ne pas se contenter d'une image online, hein ?) et qu'elle a une "masse" historique (une masse = une présence, une réalité tangible).

tu vois ? :-)


aka ParisForce sur Raging Thunder II /iPhone, internet multiplayer. :-D
minicheck.tumblr.com

Hors ligne

#16 08-02-2011 17:59:46

NvD
Nouveau membre
Inscription : 09-10-2010
Messages : 8

Re : Google Art Project : un musée pas si ouvert

Je ne suis pas peintre, historien ni même particulièrement amateur d'art, mais je souhaiterais indiquer mon expérience à swedish chief et stonga9. J'ai téléchargé, purement par curiosité, l'image full res de La Nuit étoilée de Van Gogh. En zoomant de près (bah oui, obligé, j'ai pas téléchargé une peinture de 97 Mo pour la voir en miniature wink), j'ai été étonné de voir que la toile d'origine est en fait fortement visible, surtout au niveau des parties claires, et à quel point cela joue sur le rendu de la toile. Voilà, ça n'est pas grand chose, mais je n'aurais jamais pu remarquer ça ni avec une image low res, ni même en allant la voir au musée. Alors je n'imagine même pas les trésors de possibilités et de découvertes qui s'ouvrent aux amateurs et aux professionnels !

Hors ligne

#17 08-02-2011 23:34:24

David Croquettes
Habitué
Inscription : 17-01-2008
Messages : 817

Re : Google Art Project : un musée pas si ouvert

Camille G. a écrit :

Il sera impossible de montrer deux tableaux côte à côte pour les comparer, impossible d'ajouter des annotations sur l'image, impossible d'y toucher de quelque manière que ce soit. Alors que ce sont des tableaux du domaine public.

Pas besoin de fichiers énormes en HD pour mettre des images des œuvres côte à côte. Quel intérêt ? Sauf à vouloir des clichés de l'ordre du mètre ou plus… qui de toute façon ne tiennent pas dans un A4 et sortis d'une imprimante courante incapable du moindre rendu requis pour des images d'une telle précision. Et s'il s'agit de présenter un détail en gros plan, rien n'interdit les captures dans la fenêtre du navigateur navigateur ; sous Mac OS : “cmd-maj-4” on sélectionne une portion à la souris et le tour est joué. Ces arguments ne tiennent pas et ces œuvres du domaine public sont bien à notre disposition y compris pour les manipuler. Par contre il serait difficile à un industriel de se servir des fichiers HD financés par Google et les musées pour fabriquer et commercialiser des reproductions à couper le souffle et à mon avis c'est normal. La moindre des choses en ce cas est de demander l'autorisation et de cofinancer. La numérisation haut de gamme n'est pas gratuite.


Notez bien que je n’ai pas de téléphone portable et que je me fous aussi bien de l’iPhone que du Galaxy ou même de tout Android de merde.

Hors ligne

#18 09-02-2011 00:56:37

Johnny Rico
Membre
Inscription : 08-02-2011
Messages : 25

Re : Google Art Project : un musée pas si ouvert

Yep, Google investit et fait ce qu'il veut avec sa technologie, ça n'empêche aucune autre société, issue du monde libre ou non, de faire de même !

Hors ligne

#19 09-02-2011 02:22:03

PetiteRemarque
Nouveau membre
Inscription : 09-02-2011
Messages : 1

Re : Google Art Project : un musée pas si ouvert

Je suis allé sur le Google Art Project, heureux de pouvoir contempler des oeuvres que je connaissais et d'autres que je ne connaissais pas avec un incroyable niveau de détail (pour certaines ; pas tant que ça pour d'autres !), mais aussi malheureux de ne pas pouvoir enregistrer les images.
Je tiens cependant à signaler que certaines de ces images étaient déjà disponibles avec la résolution proposée (notamment celles de la National Gallery de Londres, sur leur site !). Certains musées (surtout américains) proposent des bases de données qui permettent d'examiner leurs oeuvres via flash, c'est-à-dire sans enregistrement direct possible mais avec une assez bonne résolution, et d'autres offrent des images jpeg enregistrables mais de faible résolution. Le problème, dans cette histoire, ce n'est donc pas tant Google (qui s'est fait un beau coup de pub), à mon avis, que la gestion des droits sur les photographies d'oeuvres d'art (certains musées prêtent, d'autres louent des photographies sur demande motivée).
Il ne faut en tous cas pas oublier que ce sont des photographies qu'on nous montre, qui plus est sur un écran lumineux, ce qui donne une image assez différente de la réalité des oeuvres elles-même (Malraux en parlait déjà à propos des photographies dans les livres d'art). Si cela peut inciter à aller voir les vraies oeuvres, et pas seulement les plus connues, tant mieux, mais gare aux déconvenues...

Hors ligne

#20 09-02-2011 11:49:24

Camille G.
Administrateur
Inscription : 17-03-2008
Messages : 1 306

Re : Google Art Project : un musée pas si ouvert

David Croquettes a écrit :

Et s'il s'agit de présenter un détail en gros plan, rien n'interdit les captures dans la fenêtre du navigateur navigateur ; sous Mac OS : “cmd-maj-4” on sélectionne une portion à la souris et le tour est joué.

Ben, si : All of the imagery on this site is provided for the sole purpose of enabling you to use and enjoy the benefit of the art project site

Hors ligne

#21 09-02-2011 12:55:35

David Croquettes
Habitué
Inscription : 17-01-2008
Messages : 817

Re : Google Art Project : un musée pas si ouvert

Camille G. a écrit :
David Croquettes a écrit :

Et s'il s'agit de présenter un détail en gros plan, rien n'interdit les captures dans la fenêtre du navigateur navigateur ; sous Mac OS : “cmd-maj-4” on sélectionne une portion à la souris et le tour est joué.

Ben, si : All of the imagery on this site is provided for the sole purpose of enabling you to use and enjoy the benefit of the art project site

Je ne vois pas ce qu'il y a de contradictoire, de plus :

1 - cela relève de l'exception pour copie privée pour laquelle nous acquittons une redevance Article L122-5 du Code de la propriété intellectuelle ;
2 - et de l'exception d'utilisation à des fins pédagogiques définie dans le même article de la loi.

Voici des extraits:

Lorsque l'oeuvre a été divulguée, l'auteur ne peut interdire :

1° Les représentations privées et gratuites effectuées exclusivement dans un cercle de famille ;

2° Les copies ou reproductions strictement réservées à l'usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective, à l'exception des copies des oeuvres d'art destinées à être utilisées pour des fins identiques à celles pour lesquelles l'oeuvre originale a été créée et des copies d'un logiciel autres que la copie de sauvegarde établie dans les conditions prévues au II de l'article L. 122-6-1 ainsi que des copies ou des reproductions d'une base de données électronique ;

[…]

3° Sous réserve que soient indiqués clairement le nom de l'auteur et la source :

[…]

e) La représentation ou la reproduction d'extraits d'oeuvres, sous réserve des oeuvres conçues à des fins pédagogiques, des partitions de musique et des oeuvres réalisées pour une édition numérique de l'écrit, à des fins exclusives d'illustration dans le cadre de l'enseignement et de la recherche, à l'exclusion de toute activité ludique ou récréative, dès lors que le public auquel cette représentation ou cette reproduction est destinée est composé majoritairement d'élèves, d'étudiants, d'enseignants ou de chercheurs directement concernés, que l'utilisation de cette représentation ou cette reproduction ne donne lieu à aucune exploitation commerciale et qu'elle est compensée par une rémunération négociée sur une base forfaitaire sans préjudice de la cession du droit de reproduction par reprographie mentionnée à l'article L. 122-10 ;

La fondation Wikimedia ne pose que la question de diffusion des fichiers en haute définition qui ont été cofinancés par les musées et Google. Pourquoi est-ce qu'elle ne présente pas un semblable projet de cofinancement et qu'elle noue des accords. Cela devrait être possible. Les libristes sont comiques. Ils veulent que tout soit ouvert et gratuit. Bonne idée. Je ne suis pas contre. Mais qui finance ?


Notez bien que je n’ai pas de téléphone portable et que je me fous aussi bien de l’iPhone que du Galaxy ou même de tout Android de merde.

Hors ligne

#22 09-02-2011 15:20:24

stonga9
Habitué
Inscription : 16-01-2009
Messages : 957

Re : Google Art Project : un musée pas si ouvert

Hors ligne

#23 10-02-2011 16:50:44

swedish chief
Habitué
Inscription : 29-10-2007
Messages : 546

Re : Google Art Project : un musée pas si ouvert

NvD a écrit :

Je ne suis pas peintre, historien ni même particulièrement amateur d'art, mais je souhaiterais indiquer mon expérience à swedish chief et stonga9. J'ai téléchargé, purement par curiosité, l'image full res de La Nuit étoilée de Van Gogh. En zoomant de près (bah oui, obligé, j'ai pas téléchargé une peinture de 97 Mo pour la voir en miniature wink), j'ai été étonné de voir que la toile d'origine est en fait fortement visible, surtout au niveau des parties claires, et à quel point cela joue sur le rendu de la toile. Voilà, ça n'est pas grand chose, mais je n'aurais jamais pu remarquer ça ni avec une image low res, ni même en allant la voir au musée. Alors je n'imagine même pas les trésors de possibilités et de découvertes qui s'ouvrent aux amateurs et aux professionnels !

Merci NvD d'essayer d'éclairer un sinistre inconnu. C'est bien charitable. (j'ai pas le smiley pour dire "sans ironie")

Je comprend l'intérrêt pour les pros. Ou plutôt, je ne le vois pas du tout mais je leur en laisse le soin.  wink

Par contre, je reste persuadé que la seule chose qu'on peut faire avec Google c'est, comme tu l'indiques si bien, "zoomer". Un peu comme tous les outils, il induit aussi un comportement pré-déterminé. Or, il me semble, que le peintre a peint son œuvre pour qu'on puisse la voir dans son ensemble. Sinon, il s'est trompé de format et aurait du faire une série de détails sur des petits formats non?
N'y a t il pas un message à recevoir du peintre? Une émotion? Une dimension difficile à mettre en mot mais qu'on peut comprendre/ressentir de façon immédiate par sa peinture? Une sorte de transmission intemporelle d'homme à homme, d'une culture à une autre, d'une époque à une autre.
Bon ça fait un peu mystique, mais je vous jure que même les peintures rupestres parlent d'humanité.

Le pire pour moi, c'est de lire que tu penses que l'image est meilleure que l'original "low res".
Ca me fait penser à ce type de Matrix dont le rêve consiste à pouvoir bouffer des steacks virtuels (Cyber? Cypher?).

Enfin bref, je n'ai jamais vu de ciel aussi grand que dans les tableaux minuscules de Van Gogh qu'on trouve accrochés aux murs des musées.
Et cette vérité là m'est aussi toute personnelle et ne concerne que ma petite personne. Sorry sad
Tiens je vais peut-être amener mon neveu la voir ce week-end. Peut-être que lui aussi...
Ou pas.
Enfin, une chose est sûre: je ne le prendrai pas dans mes bras pour qu'il la regarde à 1cm. Après tout, il a une console pour ça. tongue

Hors ligne

#24 19-02-2011 14:19:59

Ezullof
Membre
Inscription : 19-02-2011
Messages : 35

Re : Google Art Project : un musée pas si ouvert

En tout cas, ça ne peut pas être un moins, que de mettre ainsi à disposition des œuvres d'art. Le débat à propos de l'intention de l'artiste (voir de près ou de loin?) est complètement injustifié, pour cette raison, et aussi parce que je ne vois pas ce que vient faire l'intention de l'artiste là-dedans. Un livre n'ets pas fait pour lire l'intention de l'écrivain, une mélodie ne reflète pas les intentions du compositeur, et quand tu regardes un tableau, tu vois ce que tu vois, et pas ce que le peintre à voulu y mettre.
Et si toi, tu veux zoomer à l'atome près, rien ne t'en empêches. Tu feras juste preuve d'un peu plus de curiosité que les autres. Ne pas le faire au nom de l'intention de l'artiste revient à n'utiliser des équations de mathématiques que pour les implications prévues par celui qui les a découvertes. C'est ridicule. Il est bien sûr intéressant de voir comment l'œuvre était présentée dans son contexte, mais pourquoi se limiter à ça? Pourquoi dire non à un avantage? C'est une attitude assez étrange, je trouve. On t'offre un nouveau regard sur l'œuvre, pourquoi le refuser?
[je précise, le "tu" est purement rhétorique et s'adresse aux "milliards" [héhé] de gens qui ne voient pas l'intérêt de pouvoir zoomer.

Par contre, il y a de petites erreurs: quand on se balade dans les jardins de Versailles, les statues ont le visage flouté...

Hors ligne

#25 19-02-2011 15:05:37

David Croquettes
Habitué
Inscription : 17-01-2008
Messages : 817

Re : Google Art Project : un musée pas si ouvert

Ezullof a écrit :

Par contre, il y a de petites erreurs: quand on se balade dans les jardins de Versailles, les statues ont le visage flouté...

Les règles de respect de la vie privée de Google Street View.

smile


Notez bien que je n’ai pas de téléphone portable et que je me fous aussi bien de l’iPhone que du Galaxy ou même de tout Android de merde.

Hors ligne

Pied de page des forums