Les forums d'Ecrans

Annonce

Pour participer aux forums d'Ecrans.fr, il faut d'abord s'inscrire. Pour vous inscrire, cliquez ici.
Si vous possédez déjà un compte, cliquez ici.

#1 10-11-2013 17:43:27

ataraxo
Habitué
Inscription : 11-11-2009
Messages : 194

Le 56Kast #3 : Facebook, Wikimédia, Buzzfeed...

Au programme de ce troisième épisode, Erwan et Camille arrêtent de gaspiller du papier, Facebook projette de pister le curseur des internautes, Wikimédia France visite Sèvres et Versailles dans le «Quartier libre» et BuzzFeed débarque en France.

http://ecrans.liberation.fr/ecrans/2013...eed_94559

PS: Oui, je fais comme à la maison.

Hors ligne

#2 10-11-2013 17:51:07

ataraxo
Habitué
Inscription : 11-11-2009
Messages : 194

Re : Le 56Kast #3 : Facebook, Wikimédia, Buzzfeed...

Au risque de passer pour un monomaniaque de Duolingo, je ne comprends tellement pas la position d'Erwan sur le sujet que je vais reprendre le commentaire que j'avais publié suite au Débat d'IP d'Erwan intitulé "Le travail gratuit, c’est la santé de la net économie".

Ataraxo a écrit :
Erwan a écrit :

Du travail gratuit déguisé en service gratuit, c’est le modèle imparable de l’économie numérique.

Je ne suis pas d'accord avec cette affirmation. Jusqu'à présent, le modèle imparable de l'économie numérique c'est de faire croire à un service gratuit à des utilisateurs qui cèdent leurs informations personnelles à des publicitaires (et éventuellement à des employeurs, banquiers, assureurs, agences de renseignement).

Les cas de Duolingo et de reCAPTCHA me semblent assez particuliers puisqu'ils essaient de valoriser des activités qui seraient autrement faites en pure perte: réaliser des traductions en apprenant des langues étrangères et déchiffrer des textes imbitables pour détecter les bots.

Et la valorisation de cette activité n'est pas uniquement économique mais a aussi un effet que je considère comme socialement positif: mettre du contenu à disposition dans plus de langues (même si dans le cas de BuzzFeed, ça n'enrichira pas la culture de grand monde) et numériser des documents imprimés qui seraient autrement passés aux oubliettes.

Et pour ce qui est de la menace qui pèse sur l'emploi des traducteurs, pour l'instant les publications qui commencent à avoir recours à Duolingo n'y faisaient de toute façon pas appel. Et c'est pas demain que la traduction des textes officiels de l'Union Européenne en une trentaine de langues sera effectuée par des internautes.

Et donc, dans le 56kast, on a eu droit a une deuxième couche.

Erwan a écrit :

Ça serait quand même dommage d'avoir a payer des gens pour traduire.

Oui, je trouve que ça serait dommage. Si pour le prix de la traduction de 10 articles, on peut faire tourner un service qui en fera traduire 500, je trouve que c'est une bonne chose. Après, étant ingénieur, je voue peut-être un culte déraisonné aux solutions technologiques et on peut rentrer dans un débat sur le futur du travail, mais on est quand même loin d'une situation d'exploitation des utilisateurs de Duolingo.

Erwan a écrit :

Ou alors, pire encore, faire du contenu français

A quoi bon ? Je ne suis pas familier de BuzzFeed, mais d'après ce que j'en ai compris, ce sont des articles de type click-bait totalement superficiels. Vous pensez vraiment qu'avoir du contenu jetable Français apporterait plus à la société que de traduire du contenu jetable Etats-Unien ?

Ou alors, Erwan regrette que BuzzFeed ne recrute pas des journalistes Français, position défendable dans l'absolu dans un secteur en difficulté, mais que je considère comme pratiquement insultante vis-à-vis de sa profession dans le contexte de BuzzFeed. C'est comme si un acteur de la Comédie Française se plaignait de la concurrence de Nabilla et revendiquait le droit de participer aussi aux Anges de la Télé-Réalité.

Camille a écrit :

Au lieu de faire des exercices à la con, ils traduisent BuzzFeed comme ça ils se rendent utiles.

Je ne suis pas expert en apprentissage des langues, mais même sur le plan pédagogique, ça ne me semble pas plus mal de traduire des textes proches d'une discussion informelle que des phrases complètement artificielles.

A moyen terme, je pense que Duolingo va être utilisé pour des traductions plus utiles que BuzzFeed. Dès les premières présentations, Luis von Ahn a pris Wikipédia comme exemple de base de contenu qui gagnerait à être traduite par son système. Et toutes ses interventions laissent l'impression qu'il est sincèrement philantrope et qu'il cherchera à utiliser positivement "sa" création.

En plus, on part sur du plus long terme mais les évolutions récentes en termes d'Intelligence Artificielle appliquées à la traduction ont l'air de donner l'avantage aux méthodes probabilistiques (cf. débat entre Norvig et Chomsky pour en savoir plus), et il se trouve que pour rendre ces méthodes plus performantes, il faut en priorité un corpus de textes traduits le plus large possible.

Après, le point noir du point de vue d'un contributeur (de type wikipédien), c'est que même si les contenus originaux et traduits sont disponibles, les données seront surtout exploitables par Duolingo et je ne doute pas qu'un jour Google sortira un carnet de chèque avec plein de zéros pour acheter la plus grosse Pierre de Rosette du monde.

Erwan a écrit :

Le travail gratuit sur Internet, c'est l'avenir. On ne le dira jamais assez.

Il y a, à mon avis, une contradiction manifeste à s'offusquer de façon aussi péremptoire a côté d'un invité dont le hobby est de prendre des photographies de qualité professionnelles et de les mettre à disposition du public (ce qui est indiscutablement positif), mais aussi des professionnels tels que les journalistes de Ecrans.fr qui vont illustrer gratuitement leurs articles avec des photos Creative Commons au lieu de rémunérer des photographes de métier qui en aurait bien besoin.

Dernière modification par ataraxo (10-11-2013 17:51:25)

Hors ligne

#3 12-11-2013 11:42:05

pef2012
Habitué
Inscription : 31-03-2009
Messages : 225

Re : Le 56Kast #3 : Facebook, Wikimédia, Buzzfeed...

Concernant la destruction de l'humanité par les machines et l'invention de Terminator, plutôt que le mignon (et inutile) Nao d'Aldebaran, j'irai chercher du côté de Boston Dynamics, qui est en grande partie financé par DARPA, l'agence R&D militaire américaine. Par exemple, 
BigDog qui lance des parpaings,et Cheetah qui court plus vite qu'Usain Bolt

Enfin, bref, il faut aussi se souvenir que ce qui est vraiment dangeureux, ce n'est pas tant Terminator que Skynet

Dernière modification par pef2012 (12-11-2013 11:42:42)

Hors ligne

#4 12-11-2013 22:21:40

ataraxo
Habitué
Inscription : 11-11-2009
Messages : 194

Re : Le 56Kast #3 : Facebook, Wikimédia, Buzzfeed...

pef2012 a écrit :

Plutôt que le mignon (et inutile) Nao d'Aldebaran, j'irai chercher du côté de Boston Dynamics, qui est en grande partie financé par DARPA, l'agence R&D militaire américaine. [...] Il faut aussi se souvenir que ce qui est vraiment dangeureux, ce n'est pas tant Terminator que Skynet

Surtout que l'armée dispose déjà de machines de mort qui ne devraient pas être trop compliquées à faire piloter par une AI (comparé à des robots quadrupèdes ou des gouverneurs de Californie cybernétiques).

Relevant XKCD

Hors ligne

#5 13-11-2013 11:13:48

Camille G.
Administrateur
Inscription : 17-03-2008
Messages : 1 303

Re : Le 56Kast #3 : Facebook, Wikimédia, Buzzfeed...

ataraxo a écrit :

PS: Oui, je fais comme à la maison.

Heureusement que t'es là big_smile

ataraxo a écrit :

Il y a, à mon avis, une contradiction manifeste à s'offusquer de façon aussi péremptoire a côté d'un invité dont le hobby est de prendre des photographies de qualité professionnelles et de les mettre à disposition du public (ce qui est indiscutablement positif), mais aussi des professionnels tels que les journalistes de Ecrans.fr qui vont illustrer gratuitement leurs articles avec des photos Creative Commons au lieu de rémunérer des photographes de métier qui en aurait bien besoin.

On ne peut pas comparer Duolingo et les photos libres. Parce que, comme l'indique leur nom, elles sont... libres. Leurs auteurs les mettent non seulement à disposition gratuite des internautes, mais en plus sous des conditions juridiques qui autorisent et encouragent leur réutilisation, y compris pour un usage commercial. C'est un geste militant, le libre. Les traducteurs de Duolingo, eux, traduisent Buzzfeed parce que ça leur fait de bons exercices pour appliquer les cours, pas pour le bien de l'humanité.

Hors ligne

Pied de page des forums