Les forums d'Ecrans

Annonce

Pour participer aux forums d'Ecrans.fr, il faut d'abord s'inscrire. Pour vous inscrire, cliquez ici.
Si vous possédez déjà un compte, cliquez ici.

#1 10-10-2007 17:14:14

Ecrans.fr
Administrateur
Inscription : 25-06-2007
Messages : 1 000

Musique sur Internet : La révolution «In Rainbows»

Musique sur Internet : La révolution «In Rainbows»

Le nouvel album de Radiohead, disponible aujourd'hui sur Internet, semble inspirer de nombreux artistes désireux de s'éloigner de l'industrie traditionelle.

Lire l'article

Hors ligne

#2 10-10-2007 18:40:56

slothrop
Nouveau membre
Inscription : 10-10-2007
Messages : 1

Re : Musique sur Internet : La révolution «In Rainbows»

perso j'ai mis 6 £ dans cet album, c'est un encouragement au court circuit économique que cette option de payer selon son feeling. C'est d'ailleurs un ressort marketing redoutable que de matérialiser directement ce geste du fan à l'artiste...(et au gratteux dans le métro combien donne-t-on ?)

l'interface est réduite à 2 pages web et 2 mails, l'essentiel est ailleurs et la promo nulle part...le coffret CD-Vinyl-qui-tue est fait sur commande ce qui renforce encore le côté artisanal, rien à dire c'est carré. Les statistiques sur le prix moyen seront cruciales
pour tout debat à venir sur la musique en ligne. Cruciale aussi l'attitude des radios face à ces artistes affranchis de majors, célébrissimes ou non.

Hors ligne

#3 10-10-2007 19:13:58

gwado
Habitué
Lieu : nancy
Inscription : 07-08-2007
Messages : 131
Site Web

Re : Musique sur Internet : La révolution «In Rainbows»

Les radios (commerciales) n'apporteront rien de nouveau.
"Creep" passe en boucle depuis 15 ans, aujourd'hui repris par des merdeux commerciaux. C'est le seul titre de Radiohead que l'on peut entendre sur nos "grandes" radios.
Ce qu'a fait Radiohead est une bonne claque à ces majors qui ne jugent que par le fric et l'aspect commercial de leur "produit culturel".
Ce que l'on ne souligne pas assez est que Radiohead est LE groupe le plus adulé au monde. Le nombre de fan du groupe est certainement le plus important du monde musical. Cet évènement est, je pense, un tournant dans l'Histoire de la Musique.


Yet Another Website About Music
(Webzine & Emission radio dédiés aux musiques actuelles)

Hors ligne

#4 10-10-2007 19:31:50

rockcritic
Nouveau membre
Inscription : 05-10-2007
Messages : 6

Re : Musique sur Internet : La révolution «In Rainbows»

bravo
Un bémol cependant_qu'en est-il des groupes et artistes "débutants".Si des formations connues et reconnues_ et certainement à l'abri du besoin_ peuvent se permettre cela, comment vont faire les autres???
Je sais par experience que bien rares sont ceux qui vont fouiller au dela de ce que propose les majors, ou les labels , meme indépendant.Il y a des milliards de groupes!Il faudra bien un systeme pour faire le tri!!!!
Jadis, on le savait, il y avait 2 types de producteurs;
-Ceux qui cherchent quelle musique ils doivent produire pour vendre _ les plus nombreux_
- Ceux qui se disent:" merde! j'aime cette musique, comment vais-je faire pour la vendre?
Se passer de producteur est à mon avis réserver à ceux qui ont déjà un nom.
( Si je vous dit super, Lamia a sorti un CD électro-rock genial en 2002, uniquement vendu sur internet, au prix fixé par l'acheteur_ et oui, on l' a deja fait!_ tous le monde s"en fout!)

Hors ligne

#5 10-10-2007 20:07:25

elecnix
Nouveau membre
Inscription : 10-10-2007
Messages : 3

Re : Musique sur Internet : La révolution «In Rainbows»

rockcritic a écrit :

Je sais par experience que bien rares sont ceux qui vont fouiller au dela de ce que propose les majors, ou les labels , meme indépendant. Il y a des milliards de groupes!Il faudra bien un systeme pour faire le tri!!!!

Ce n'est pas parce qu'ils sont rares qu'ils ne contribuent pas grandement à la montée de nouveaux noms. Le bon vieux bouche à oreilles, ça marche très bien. Le "système" est déjà en place. Diffuser la musique par internet ne fera à mon avis qu'accélérer le processus.

D'ailleurs, Radiohead est loin d'être le premier groupe d'artistes à faire ça. Il y a plein de musiciens qui ont décidé d'offrir leur musique en téléchargement gratuit! Radiohead est très connu, et ça va amener l'idée et le débat au grand jour.

Hors ligne

#6 10-10-2007 20:11:36

zizigspoutnique
Nouveau membre
Inscription : 10-10-2007
Messages : 1

Re : Musique sur Internet : La révolution «In Rainbows»

Ca sent la fin pour les maisons de disque... Les grands artistes viennent de se rendre compte qu'ils peuvent encaisser 85% des revenus des ventes de leur musique au lieu de 15% seulement...
Cela change tout.
Les gens des majors sont des parasites inutiles. Ils vont le découvrir bientôt.
Ils auront beau faire des procès à tout le monde, ce n'est pas de cette façon qu'on "fidélise" une clientèle.

Bon courage à eux dans leur reconversion. Ce sera sûrement difficile, oublier le temps des limousines et des jets privés aux frais de Bono, de Mick Jagger, de Tom Yorke ou Michael Stipe...

Hors ligne

#7 10-10-2007 20:46:59

rockcritic
Nouveau membre
Inscription : 05-10-2007
Messages : 6

Re : Musique sur Internet : La révolution «In Rainbows»

c 'est vrai, etre indépendant augmente grandement le % reçu par Titres vendus.Mais produire un album de qualité_ déjà techniquement _ coute cher!Une petite autoprod bien ficelée c'est quoi, disons 1 à 2 mois de compos et d'arrangements, si on a l'inspiration,2 jours de répet par titres, si on a des musicos solides,( 20 journées a peu près) 1 journée de studio par morceau, 1 de mixage ( 24 jours ), une masterisation, un bon ingé-son, et si possible un producteur artistique ou un directeur musical "extérieur" à la phase de création.
Ca coute des sous tout ça!
Bon , on peu aussi faire comme Manset, tout tout seul.

Hors ligne

#8 10-10-2007 20:56:31

rockcritic
Nouveau membre
Inscription : 05-10-2007
Messages : 6

Re : Musique sur Internet : La révolution «In Rainbows»

Je peux vous faire le decompte de mon dernier Bébé si vous voulez
musicos; 3 sur 10 jours de répet_pas payés, juste "défrayes", car ce sont des potes et 10 jours de  studio = 4800 euros
10 jours de studio "pas cher" = 1600 euros + rebelote pour le mix = 1600 euros de plus.
le photographe est un ami, il fait les scéances gratuitement.ouf!
Je fais le mix moi meme.ouf!Et les arrangements.ouf! et la direction lors des repet.Ouf!
Bon, ca fait quand meme 8000 euros.le prix d'une Logan.Un bon petit emprumt quoi!
Et pas de quoi faire la promo.
a 5euros 40 HT le CD télécharger, je vous laisse calculer combien il faut en vendre pour ne pas perdre d'argent
Il va de soi que je ne ^parle meme pas de gagner de l'argent.
Quand on aime, on ne compte pas

Hors ligne

#9 10-10-2007 21:23:39

elecnix
Nouveau membre
Inscription : 10-10-2007
Messages : 3

Re : Musique sur Internet : La révolution «In Rainbows»

La principale source d'argent d'un artiste ne devrait pas être la vente d'un produit qu'il est extrêmement facile à copier, mais plutôt de spectacles. L'enregistrement et leur diffusion par CD et par le web devrait donc être vu comme un moyen de faire la promo de ses spectacles.

Empêcher la copie, c'est permis légalement, mais en pratique, c'est très difficile à faire sans faire chier ceux qui ont payé pour pouvoir l'écouter où ils veulent, quand ils veulent.

Bref, dans l'ère de l'Internet, pour le musicien qui débute, il me semble qu'espérer vivre des ventes de ses disques c'est naïf. Mais je ne suis pas musicien, alors vous faites ce que vous voulez de mon opinion!

Hors ligne

#10 10-10-2007 21:41:10

rockcritic
Nouveau membre
Inscription : 05-10-2007
Messages : 6

Re : Musique sur Internet : La révolution «In Rainbows»

vous avez-raison elecnix, c'est naif et d'ailleurs je n'y crois plus.Des concerts pour le plaisir, ça s'arretera la.Des Cd faits à la maison aussi, peut-etre, et encore...

Hors ligne

#11 10-10-2007 22:14:25

Eric Martin
Nouveau membre
Inscription : 10-10-2007
Messages : 1

Re : Musique sur Internet : La révolution «In Rainbows»

Il semble que les artistes comprennent qu'avec la technologie actuelle, ils ont la possibilité de faire parvenir leur message à bien des utilisateurs P2P.
Étant parent d'ados, mes jeunes me disent que sur l'argent donné pour l'achat d'un disque, un très faible partie est reversée aux artistes. Comme ils ne veulent pas donner leur agent aux compagnies de disques, ils téléchargent de façon plus ou moins légale.Si tous les artistes fournissaient un moyen de paiement en ligne , ils seraient surpris du nombre de jeunes qui "paieraient" à nouveau leur musique sachant que l'argent recueilli irait directement dans leurs poches.

Hors ligne

#12 10-10-2007 22:30:23

Olive Oil
Nouveau membre
Inscription : 10-10-2007
Messages : 1

Re : Musique sur Internet : La révolution «In Rainbows»

oui, mais comment fait-on vraiment pour se pré-inscrire au téléchargement de l'album : lorsqu'on clique sur le lien "site" dans votre article, s'affiche un message de page indisponible...
Sinon bravo et merci à Radiohead et aux autres pour cette belle initiative !

Hors ligne

#13 11-10-2007 00:34:05

Erwan
Administrateur
Inscription : 11-04-2007
Messages : 1 334

Re : Musique sur Internet : La révolution «In Rainbows»

Il semble que leur serveur soit un peu HS en ce moment. Il n'y a qu'à espérer que ce soit la rançon du succès...


Twitter : @erwancario / @ecrans - Gamertag Xbox Live/PSN : Nawre

Hors ligne

#14 11-10-2007 02:02:05

n33ko
Nouveau membre
Inscription : 11-10-2007
Messages : 1

Re : Musique sur Internet : La révolution «In Rainbows»

Balaise radiohead... non vraiment... vendre leur disque sans label et maison de prod, ca impose le respect!

Ca me rappelle des precuseurs, apres The Residents bien sur...
genre eux

http://www.myspace.com/ladychatterton


pfiou...

la fin du 4 par 3 est en marche

nic.

Hors ligne

#15 11-10-2007 09:28:52

Josquin
Membre
Inscription : 06-07-2007
Messages : 38
Site Web

Re : Musique sur Internet : La révolution «In Rainbows»

Tout est un peu mélangé.
- Etre Radiohead ou le groupe du coin, ca change tout pour ce genre de démarche. Radiohead savent que même sans communication de leur part, d'autres s'en chargeront (ecrans.fr en est un exemple). Il serait une erreur de croire qu'ils sont les premiers, mais les autres sont moins connus (j'ai comme exemple radioboy aka Matthew Herbert qui propose le téléchargement de son album gratuitement depuis quelques années), ou même d'autres qui s'auto-produisent après avoir été dans une Major (Sinclair)
Radiohead a le luxe de faire de cette démarche un succés.

Dernière modification par Josquin (11-10-2007 09:30:22)

Hors ligne

#16 11-10-2007 20:06:59

no
Nouveau membre
Inscription : 11-10-2007
Messages : 2

Re : Musique sur Internet : La révolution «In Rainbows»

Ce que révele le cas RADIOHEAD, c'est la révolution à l'oeuvre depuis quelques années déjà autour des netlabels et du Creative Commons. Des sites comme Archive.org notamment sont de véritables mines de musiques gratuites legales. Et souvent de qualité. Mais me direz-vous, tout n'est pas bon, comment faire le tri? Il y a d'abord les blogs qui s'abreuvent sur ses plateformes et qui sont de plus en plus nombreux. L'intérêt est évident pour eux: ils peuvent remplir leur site de MP3. En échange, ils fournissent des renseignements, un tri parmi les disques. Il y aussi les netlabels qui diffusent gratuitement des artistes émergents. Cela paraît gratuit comme cela, mais cela ne l'est pas. Il s'agit bien de marketing. l'idée est de fidéliser le client en offrant dans un premier temps (quel vendeur n'offre pas un porte-clé) puis de lui demander de payer en lui expliquant qu'il peut être un mécène. En fait on ne parle plus vente (pouah) mais mécénat (la classe, ca fait grand prince). On parle aussi de rapport horizontal à l'artiste. On pourrait dire aussi "rapport désacralisé". Cela vaut ce que ça vaut mais certains commencent à s'en sortir. Notamment dans les musiques électroniques qui ont été à l'avant-garde. On voit aussi se multiplier des stratégies plus complexes: associer par exemple un netlabel (qui fait le tri pour lui même parmi les artistes puis qui les défend) et un blog (qui fait le tri chez les autres) sur un même site.
Tout cela pour dire que les auditeurs ont déjà ce qu'il faut pour se passer des labels traditionnels. Il reste que lors de la ruée vers l'or, ce sont bien les vendeurs de cartes et de pelles qui se sont enrichis. Il se passera la même chose avec l'internet. Il faudra toujours des gens pour guider les masses. Mais c'est un fait le pouvoir change de mains. Les labels ne sont plus rien face aux auditeurs militants.
Ah Oui! Et les artistes me direz-vous? Il y en aura toujours. Et la société s'arrangera  pour les rémunérer: mécénat, concert, performance, consulting, chronique...Mais c'est sans doute la fin du vedétariat tel qu'on l'a connu. Qui s'en plaindra? Qu'a donc à voit l'image de  Britney Spears avec la Musique?

Pour voir un exemple de tout cela, dans le genre tout gratuit: http://www.laptitemaison.com/ptitemaison/

Hors ligne

#17 12-10-2007 18:22:26

elecnix
Nouveau membre
Inscription : 10-10-2007
Messages : 3

Re : Musique sur Internet : La révolution «In Rainbows»

Demonoid Aftermath: An Open Letter to the CRIA

http://torrentfreak.com/an-open-letter- … ia-071004/

"In the aftermath of the recent demonoid turmoil, “A former music buyer” posted an open letter to the CRIA - an impressive summary of what’s wrong with the music industry and how they alienate their customers. The RIAA and the CRIA have to rethink their business models, closing down p2p sites does not solve the problem."

Hors ligne

#18 31-10-2007 08:59:14

silvainduroure
Nouveau membre
Inscription : 31-10-2007
Messages : 2

Re : Musique sur Internet : La révolution «In Rainbows»

Une démarche assez similaire, quoi qu'apparemment pas motivé par exactement les mêmes raisons, celles du groupe Mendelson, dont le dernier double CD "Personne Ne Le Fera Pour Nous", un disque à "découvrir absolument" est uniquement disponible sur le site du groupe: http://mendelson.free.fr;

Olivier Adam en parlait dans le libé du 8 septembre:
“Dans le TGV vers Paris, fermé les yeux en écoutant Mendelson. «Il faut porter sa lumière dans les ténèbres. Personne ne le fera pour nous.» C’est une phrase de Bukowski. C’est aussi le titre de l’album. On ne le trouve que sur leur site : Mendelson.free.fr. Si quelqu’un m’écoute, qu’il s’y précipite. Le disque est immense, et Pascal Bouaziz, le patron du groupe, écrit comme personne en France, littérature comprise. On pense à Carver, à Bashung, à Pialat. Et puis il y a cette chanson, Barbara 1983, dès fois, je donnerais ma chemise et des tas d’autres trucs pour atteindre ça. Cette force, cette justesse.” (Libération daté du samedi 8 septembre 2007) http://www.liberation.fr/transversales/ … 981.FR.php

Hors ligne

Pied de page des forums